Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

4 février 2020

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

Télérama vient de dévoiler une synthèse du nombre de plaintes déposées devant le CSA en 2019, et surtout, le top 5 des émissions ayant le plus fait réagir. On y apprend ainsi qu’il y a eu 70 000 saisines et signalements en 2019, contre 30 000 en 2018 (l’année de tous les records restant 2017 avec 90 000 plaintes). Sacrée première année pour Roch-Olivier Maistre, le nouveau président du CSA depuis le 4 février 2019.

Au sommet du podium, Christine Angot dans “On n’est pas couché”

L’émission ayant eu le plus de saisines en 2019 est “On n’est pas couché” (ONPC) dif­fusée sur France 2 et présen­tée par Lau­rent Ruquier. La chroniqueuse Chris­tine Angot avait déclaré le 1er juin que l’esclavage était “exacte­ment le con­traire” de la Shoah car les esclaves devaient être “en bonne san­té”. Paroles ayant entraîné plus de 6 500 saisines.

LCI, à la seconde place, même sans Zemmour

Après ONPC, vient une émis­sion de LCI (groupe TF1) inti­t­ulée “La Mati­nale” et dif­fusée le 11 sep­tem­bre. Lors de cette dernière, François-Xavier Pietri avait déclaré, dans sa chronique économique, que les pro­fesseurs n’étaient pas “mal payés”. Et hop, ça fera plus de 4 700 saisines. Mais ce n’est pas le seul événe­ment qui vaut à LCI une place dans ce classe­ment, grâce aux per­for­mances hors caté­gorie de Zem­mour auprès du CSA.

Éric Zemmour, principal générateur de saisines du CSA

Dans ce top 5, deux pas­sages télévi­suels y fig­urent pour les pro­pos de Zem­mour. “Pas réelle­ment une sur­prise” comme dirait Téléra­ma, qui a désor­mais aban­don­né l’utilisation d’un ton neu­tre quand il s’agit de par­ler de Zem­mour. Son arti­cle sur ces plaintes en est d’ailleurs un autre bel exem­ple avec quelques flo­rilèges comme “l’icône des réacs” ou “le polémiste mul­ti­ré­cidi­viste et mul­ti­repris de jus­tice” (sic).

Pour revenir à notre classe­ment, , il y a tout d’abord son émis­sion “Face à l’info” sur CNews (groupe Bol­loré), régulière­ment au coeur de vives réac­tions comme lors d’appels au boy­cott pub­lic­i­taire de la chaîne. Lors de celle du 23 octo­bre 2019, le CSA a reçu plus de 4 300 saisines suite à ses pro­pos sur la guerre d’Algérie. Il avait tout sim­ple­ment déclaré être “en tant que Français, du côté du général Bugeaud”.

Enfin, tou­jours dans la caté­gorie Zem­mour mais à la cinquième place, il y a son fameux dis­cours de sep­tem­bre à la Con­ven­tion de la droite, red­if­fusé sur LCI, qui a fait réa­gir auprès du CSA, plus de 3 700 personnes.

À la quatrième place, France Inter et les chansons de Fromet

Seule radio de ce pal­marès, la très poli­tique­ment cor­recte France Inter a réus­si à engen­dr­er plus de 4 000 saisines pour sa seule émis­sion “Par Jupiter” du 19 avril. Lors de celle-ci, Frédéric Fromet avait chan­té une chan­son “Elle a cramé, la cathé­drale”, suite à l’incendie de la cathé­drale Notre-Dame de Paris. Pour rap­pel, cela n’était pas sa pre­mière plainte auprès du CSA et ne l’a pas empêché de récidiv­er début 2020 en faisant à nou­veau par­ler de lui, avec une autre chan­son, sur l’air de “Jésus, reviens”, inti­t­ulée “Jésus est pédé”. Quel humoriste.

Cyril Hanouna en recul dans le palmarès

Enfin, à not­er l’absence de Cyril Hanouna dans ces pre­mières places alors qu’il avait surper­for­mé en 2017 avec 40 000 saisines lors de son émis­sion “Touche pas à mon poste” (TPMP) sur C8 où il avait fait des can­u­lars télé­phoniques pour piéger des gays.

Si son émis­sion appa­raît tout de même dans celles remar­quable­ment sig­nalées en 2019, c’est pour celle du 11 févri­er, lors de laque­lle l’humoriste Jean-Marie Bigard avait fait une sor­tie sur le viol d’une patiente par son médecin, entraî­nant plus de 2 400 saisines, et lui don­nant la six­ième place. Avec la lib­er­ti­cide loi Avia, sans doute votée au print­emps 2020, gageons que les sig­nale­ments et autres formes de déla­tions vont explos­er. Un pas de plus vers la fin de la lib­erté d’opinion, pour le plus grand plaisir de Laeti­tia Avia, députée LREM de Paris.

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.