Accueil | Actualités | Médias | Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019
Pub­lié le 4 février 2020 | Éti­quettes : , , , , , , ,

Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

Télérama vient de dévoiler une synthèse du nombre de plaintes déposées devant le CSA en 2019, et surtout, le top 5 des émissions ayant le plus fait réagir. On y apprend ainsi qu’il y a eu 70 000 saisines et signalements en 2019, contre 30 000 en 2018 (l’année de tous les records restant 2017 avec 90 000 plaintes). Sacrée première année pour Roch-Olivier Maistre, le nouveau président du CSA depuis le 4 février 2019.

Au sommet du podium, Christine Angot dans “On n’est pas couché”

L’émission ayant eu le plus de saisines en 2019 est “On n’est pas couché” (ONPC) diffusée sur France 2 et présentée par Laurent Ruquier. La chroniqueuse Christine Angot avait déclaré le 1er juin que l’esclavage était “exactement le contraire” de la Shoah car les esclaves devaient être “en bonne santé”. Paroles ayant entraîné plus de 6 500 saisines.

LCI, à la seconde place, même sans Zemmour

Après ONPC, vient une émission de LCI (groupe TF1) intitulée “La Matinale” et diffusée le 11 septembre. Lors de cette dernière, François-Xavier Pietri avait déclaré, dans sa chronique économique, que les professeurs n’étaient pas “mal payés”. Et hop, ça fera plus de 4 700 saisines. Mais ce n’est pas le seul événement qui vaut à LCI une place dans ce classement, grâce aux performances hors catégorie de Zemmour auprès du CSA.

Éric Zemmour, principal générateur de saisines du CSA

Dans ce top 5, deux passages télévisuels y figurent pour les propos de Zemmour. “Pas réellement une surprise” comme dirait Télérama, qui a désormais abandonné l’utilisation d’un ton neutre quand il s’agit de parler de Zemmour. Son article sur ces plaintes en est d’ailleurs un autre bel exemple avec quelques florilèges comme “l’icône des réacs” ou “le polémiste multirécidiviste et multirepris de justice” (sic).

Pour revenir à notre classement, , il y a tout d’abord son émission “Face à l’info” sur CNews (groupe Bolloré), régulièrement au coeur de vives réactions comme lors d’appels au boycott publicitaire de la chaîne. Lors de celle du 23 octobre 2019, le CSA a reçu plus de 4 300 saisines suite à ses propos sur la guerre d’Algérie. Il avait tout simplement déclaré être “en tant que Français, du côté du général Bugeaud”.

Enfin, toujours dans la catégorie Zemmour mais à la cinquième place, il y a son fameux discours de septembre à la Convention de la droite, rediffusé sur LCI, qui a fait réagir auprès du CSA, plus de 3 700 personnes.

À la quatrième place, France Inter et les chansons de Fromet

Seule radio de ce palmarès, la très politiquement correcte France Inter a réussi à engendrer plus de 4 000 saisines pour sa seule émission “Par Jupiter” du 19 avril. Lors de celle-ci, Frédéric Fromet avait chanté une chanson “Elle a cramé, la cathédrale”, suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pour rappel, cela n’était pas sa première plainte auprès du CSA et ne l’a pas empêché de récidiver début 2020 en faisant à nouveau parler de lui, avec une autre chanson, sur l’air de “Jésus, reviens”, intitulée “Jésus est pédé”. Quel humoriste.

Cyril Hanouna en recul dans le palmarès

Enfin, à noter l’absence de Cyril Hanouna dans ces premières places alors qu’il avait surperformé en 2017 avec 40 000 saisines lors de son émission “Touche pas à mon poste” (TPMP) sur C8 où il avait fait des canulars téléphoniques pour piéger des gays.

Si son émission apparaît tout de même dans celles remarquablement signalées en 2019, c’est pour celle du 11 février, lors de laquelle l’humoriste Jean-Marie Bigard avait fait une sortie sur le viol d’une patiente par son médecin, entraînant plus de 2 400 saisines, et lui donnant la sixième place. Avec la liberticide loi Avia, sans doute votée au printemps 2020, gageons que les signalements et autres formes de délations vont exploser. Un pas de plus vers la fin de la liberté d’opinion, pour le plus grand plaisir de Laetitia Avia, députée LREM de Paris.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This