Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

4 février 2020

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

Top 5 des émissions les plus signalées au CSA en 2019

Télérama vient de dévoiler une synthèse du nombre de plaintes déposées devant le CSA en 2019, et surtout, le top 5 des émissions ayant le plus fait réagir. On y apprend ainsi qu’il y a eu 70 000 saisines et signalements en 2019, contre 30 000 en 2018 (l’année de tous les records restant 2017 avec 90 000 plaintes). Sacrée première année pour Roch-Olivier Maistre, le nouveau président du CSA depuis le 4 février 2019.

Au sommet du podium, Christine Angot dans “On n’est pas couché”

L’émission ayant eu le plus de saisines en 2019 est “On n’est pas couché” (ONPC) dif­fusée sur France 2 et présen­tée par Lau­rent Ruquier. La chroniqueuse Chris­tine Angot avait déclaré le 1er juin que l’esclavage était “exacte­ment le con­traire” de la Shoah car les esclaves devaient être “en bonne san­té”. Paroles ayant entraîné plus de 6 500 saisines.

LCI, à la seconde place, même sans Zemmour

Après ONPC, vient une émis­sion de LCI (groupe TF1) inti­t­ulée “La Mati­nale” et dif­fusée le 11 sep­tem­bre. Lors de cette dernière, François-Xavier Pietri avait déclaré, dans sa chronique économique, que les pro­fesseurs n’étaient pas “mal payés”. Et hop, ça fera plus de 4 700 saisines. Mais ce n’est pas le seul événe­ment qui vaut à LCI une place dans ce classe­ment, grâce aux per­for­mances hors caté­gorie de Zem­mour auprès du CSA.

Éric Zemmour, principal générateur de saisines du CSA

Dans ce top 5, deux pas­sages télévi­suels y fig­urent pour les pro­pos de Zem­mour. “Pas réelle­ment une sur­prise” comme dirait Téléra­ma, qui a désor­mais aban­don­né l’utilisation d’un ton neu­tre quand il s’agit de par­ler de Zem­mour. Son arti­cle sur ces plaintes en est d’ailleurs un autre bel exem­ple avec quelques flo­rilèges comme “l’icône des réacs” ou “le polémiste mul­ti­ré­cidi­viste et mul­ti­repris de jus­tice” (sic).

Pour revenir à notre classe­ment, , il y a tout d’abord son émis­sion “Face à l’info” sur CNews (groupe Bol­loré), régulière­ment au coeur de vives réac­tions comme lors d’appels au boy­cott pub­lic­i­taire de la chaîne. Lors de celle du 23 octo­bre 2019, le CSA a reçu plus de 4 300 saisines suite à ses pro­pos sur la guerre d’Algérie. Il avait tout sim­ple­ment déclaré être “en tant que Français, du côté du général Bugeaud”.

Enfin, tou­jours dans la caté­gorie Zem­mour mais à la cinquième place, il y a son fameux dis­cours de sep­tem­bre à la Con­ven­tion de la droite, red­if­fusé sur LCI, qui a fait réa­gir auprès du CSA, plus de 3 700 per­son­nes.

À la quatrième place, France Inter et les chansons de Fromet

Seule radio de ce pal­marès, la très poli­tique­ment cor­recte France Inter a réus­si à engen­dr­er plus de 4 000 saisines pour sa seule émis­sion “Par Jupiter” du 19 avril. Lors de celle-ci, Frédéric Fromet avait chan­té une chan­son “Elle a cramé, la cathé­drale”, suite à l’incendie de la cathé­drale Notre-Dame de Paris. Pour rap­pel, cela n’était pas sa pre­mière plainte auprès du CSA et ne l’a pas empêché de récidiv­er début 2020 en faisant à nou­veau par­ler de lui, avec une autre chan­son, sur l’air de “Jésus, reviens”, inti­t­ulée “Jésus est pédé”. Quel humoriste.

Cyril Hanouna en recul dans le palmarès

Enfin, à not­er l’absence de Cyril Hanouna dans ces pre­mières places alors qu’il avait surper­for­mé en 2017 avec 40 000 saisines lors de son émis­sion “Touche pas à mon poste” (TPMP) sur C8 où il avait fait des can­u­lars télé­phoniques pour piéger des gays.

Si son émis­sion appa­raît tout de même dans celles remar­quable­ment sig­nalées en 2019, c’est pour celle du 11 févri­er, lors de laque­lle l’humoriste Jean-Marie Bigard avait fait une sor­tie sur le viol d’une patiente par son médecin, entraî­nant plus de 2 400 saisines, et lui don­nant la six­ième place. Avec la lib­er­ti­cide loi Avia, sans doute votée au print­emps 2020, gageons que les sig­nale­ments et autres formes de déla­tions vont explos­er. Un pas de plus vers la fin de la lib­erté d’opinion, pour le plus grand plaisir de Laeti­tia Avia, députée LREM de Paris.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision