Accueil | Portraits | Laurent Ruquier

Laurent Ruquier

Le gay passe-partout

« Après, que mon com­ing out ait pu aider d’autres gays, j’en suis ravi. C’est peut-être ma façon de militer ». Lau­rent Ruquier à Têtu: “Mon com­ing out, c’est ma façon de militer” (Têtu, 19/02/2010)

Laurent Ruquier est né le 24 février 1963 au Havre (Seine-Maritime). Tour à tour animateur, présentateur, humoriste, producteur et directeur de théâtre, Laurent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audiovisuel français (PAF). Faux impertinent, homosexuel revendiqué, homme de gauche et jouissant d’une image de joyeux saltimbanque, Laurent Ruquier dézingue avec ses équipes d’humoristes la majorité invisible et silencieuse : les catholiques, le pape, les blondes, les franchouillards…

À 48 ans, il s’est pac­sé en 2012 avec le comé­di­en Benoît Petit­jean alors âgé de 30 ans, dont il partage la vie depuis 2002. Lau­rent Ruquier a fait la révéla­tion de son homo­sex­u­al­ité lors de l’un de ses spec­ta­cles qui tour­na un peu partout en France. Il le fit à nou­veau en direct le 12 jan­vi­er 1999, sur l’antenne de France-Inter. Chris­tine Boutin son invitée, affir­mant n’avoir rien con­tre les homo­sex­uels et déje­u­nant par­fois avec cer­tains, Ruquier lui deman­da: « Vous m’inviteriez à déje­uner chez vous, je suis homo­sex­uel ?».

Formation

Tit­u­laire d’un DEUG AES, Admin­is­tra­tion Économique et Sociale à l’Université du Havre ain­si qu’un DUT GEA, Ges­tion des Entre­pris­es et des admin­is­tra­tions en for­ma­tion con­tin­ue.

Parcours professionnel

Ani­ma­teur radio­phonique

  • France Inter (1991 — 1997) : Ferme la fenêtre pour les mous­tiques, Rien à cir­er, Change­ment de direc­tion.
  • Europe 1 (1999 — aujourd’hui) : une chronique le matin avec Julie, On va s’gêner, chronique humoris­tique à 7h55.

Ani­ma­teur de télévi­sion

1994 : Rien à cir­er (France 2) ; 1995 : Les Niouzes (TF1) ; 2003 : Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2003 (France 3) avec Isabelle Mer­gault ; 2004 : Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2004 (France 3) avec Elsa Fay­er ; 2005 : présélec­tion française du Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2005 (France 3) avec Elsa Fay­er ; 2006 : 36 en chan­sons (France 3) ; 2008 : Stars et comédie (France 2), Tous au théâtre (France 2) ; 2009 : Ruquier / Gre­go­rio — Mer­ci d’être venu! (France 2), Vos chanteurs préférés (France 2), On va s’gêner, les 10 ans (France 4), adap­ta­tion télévi­suelle de son émis­sion radio­phonique.

Émis­sions régulières

1999 — 2000 : Un an de plus (Canal+) ; 2000 — 2007 : On a tout essayé (France 2) ; 2005 — 2006 : Ça bal­ance à Paris (Paris Pre­mière) ; 2005 — 2006 : Vos imi­ta­tions préférées (France 2) ; 2007 — 2008 : On n’a pas tout dit (France 2) ; 2010 : On va s’gêner (France 4), adap­ta­tion télévi­suelle de son émis­sion radio­phonique.

Émis­sions tou­jours à l’antenne sur France 2

  • Depuis 2006 : On n’est pas couché (co-pro­duc­teur)
  • Depuis 2009 : On a tout révisé (qua­tre numéros à ce jour)
  • Depuis 2010 : On n’demande qu’à en rire (co-pro­duc­teur)

One-man-shows et théâtre :

De 1997 à 2000, il monte sur les planch­es avec deux spec­ta­cles réal­isés par l’Inconnu Pas­cal Légitimus et pro­duits par Juste pour rire : Enfin gen­til et Encore gen­til.

Auteur et/ou met­teur en scène de dif­férentes pièces :

  • 2003 : La presse est unanime
  • 2004 : Grosse chaleur , adap­ta­tion française de la comédie musi­cale Chica­go
  • 2005–2006 : Si c’était à refaire, Lan­dru
  • 2006 : reprise de Si c’était à refaire
  • 2008 : Open Bed, de David Ser­ra­no,
  • 2008–2009 : Je m’voyais déjà
  • 2011 : Parce que je la vole bien!

Direc­tion de théâtre :

Le 28 juil­let 2011, Lau­rent Ruquier acquiert 50 % des parts de la société de ges­tion du Théâtre Antoine situé dans le 10ème arrondisse­ment de Paris. Il en devient le Directeur Général aux côtés de Jean-Marc Dumon­tet, Prési­dent Directeur Général et co-action­naire à 50 %.

Pro­duc­tion de spec­ta­cles :

Depuis 2005, Lau­rent Ruquier s’est lancé dans la pro­duc­tion de spec­ta­cles : Marie Laforêt, Véronique Riv­ière, Pauline Ester, Michaël Gre­go­rio, Gas­pard Proust.

Parcours militant

Il effectue 21 mois de ser­vice mil­i­taire comme objecteur de con­science à la Direc­tion régionale des Affaires cul­turelles. Il a soutenu Ségolène Roy­al lors des pri­maires social­istes pour l’élection prési­den­tielle française de 2007.

Publications

  • 1994 : Rien à cir­er, Cal­mann Levy.
  • 1995 : Le Tout Bon de Lau­rent Ruquier, Michel Lafon.
  • 1996 : Rien à cir­er : les cinq ans, en col­lab­o­ra­tion avec Jean-François Remon­té, Michel Lafon.
  • 1997 : Le Mois par moi. Le Débloque notes, vol­umes 1 et 2, Michel Lafon.
  • 1998 : Ravi de vous recevoir, Michel Lafon. / Gueules d’€uros, dessins de Gérard Éléouët, L’Archipel.
  • 1999 : Il faut savoir chang­er de cer­ti­tudes, Plon.
  • 2000 : Je ne vais pas me gên­er, Plon.
  • 2001 : Vu à la radio, Plon. / Gueules d’€uros, nou­velle édi­tion, L’Archipel.
  • 2002 : Mon Best of, Plon. / C’est chronique, Plon.
  • 2003 : Chroniques inso­lentes, Hors col­lec­tion.
  • 2004 : Ne nuit pas à la san­té, Plon.
  • 2005 : On va s’gêner. Les meilleurs moments, Plon.
  • 2009 : Avant que t’oublies tout !, en col­lab­o­ra­tion avec Claude Sar­raute, Plon.

Collaborations

En juin 2010, il pose sur la pho­to anniver­saire des 15 ans du mag­a­zine Têtu avec Mar­tine Aubry, maire de Lille et pre­mière secré­taire du Par­ti Social­iste.

Lau­rent Ruquier annonce en août 2009 que l’ancien mem­bre du gou­verne­ment, Roger Karoutchi, allait rejoin­dre l’équipe de chroniqueurs de son émis­sion «On va s’gêner» sur Europe 1. En jan­vi­er 2009, Roger Karoutchi, alors can­di­dat aux pri­maires UMP pour les régionales en Ile-de-France, avait révélé son homo­sex­u­al­ité dans son livre inti­t­ulé «Mes qua­tre vérités». C’était la pre­mière fois en France qu’un mem­bre du gou­verne­ment rendait publique son homo­sex­u­al­ité.

Il par­ticipe en 2006 à une cam­pagne pour lut­ter con­tre les dis­crim­i­na­tions à l’encontre des séroposi­tifs « Seriez-vous prêt à tout essay­er avec moi si j’étais séroposi­tif ? ».

Ce qu’il gagne

-

Il l’a dit

« Si vous me deman­dez si j’avais envie d’inviter Marine Le Pen avant, non. Parce que je n’ai pas de rai­son. Après, non plus. Mais dans le cadre de la cam­pagne élec­torale et dans le cadre de l’équité du temps de parole et des règles démoc­ra­tiques, je n’ai aucun souci avec ça. » La Nou­velle Édi­tion — Canal+, 10/02/2012

« Si DSK agresse une femme de ménage, c’est qu’il se croit invul­nérable, c’est tout ! Il faut dire que ceux qui pré­ten­dent que ça ne ressem­ble pas à Dominique Strauss-Kahn nous mentent, puisqu’on le sait tous ! (…) Hélas ! ça m’a choqué, la seule — et Dieu sait que je ne partage pas ses opin­ions — la seule qui ait été sincère hier dans toutes les radios et les télés, c’est bien Marine Le Pen puisque per­son­ne dans le milieu jour­nal­is­tique parisien n’est sur­pris par ce qui est arrivé. On arrête pas de nous dire que c’est un séduc­teur, c’est choquant parce que ce n’est pas ça un séduc­teur !… Donc il faut que les types comme Le Guen et autres sou­tiens de DSK arrê­tent de nous dire que cette his­toire ne lui ressem­ble pas ». On va s’gêner — Europe 1, 17/05/2011

« Je veux avoir plaisir à les recevoir et ne souhaite pas livr­er mon audi­ence aux idées du Front nation­al, qu’il soit représen­té par Marine, Jean-Marie Le Pen ou Bruno Goll­nisch. Je n’invite pas les gens qui font de mau­vais films. Je ne prends pas non plus ceux qui encour­a­gent les mau­vais sen­ti­ments et sont un dan­ger pour la cohé­sion nationale. C’est ma vision du ser­vice pub­lic. » « Boy­cott Marine Le Pen — Ardis­son, Naul­leau, Ruquier et Aphatie se posi­tion­nent » - Le Point, 15 décem­bre 2010

« Elle vient de moi [l‘idée du départ d’Eric Zem­mour et d’Eric Naul­leau de l’émission « On n’est pas couché »], uni­latérale­ment. Je veux apporter un souf­fle nou­veau. Tous les ans, je me pose la ques­tion du renou­velle­ment de mon émis­sion. (…) J’ai plaisir à cass­er les habi­tudes. Soit je change l’animateur, soit je change les chroniqueurs. Je suis l’animateur… c’est moi qui reste ! (…) On ne m’a rien imposé, à aucun moment, affirme l’animateur. Ce n’est pas dans mon genre d’être sous influ­ence. Ce n’est pas une déci­sion poli­tique venue d’ailleurs non plus, ce sont des con­ner­ies tout ça » « Ruquier explique pourquoi il a viré Zem­mour et Naul­leau » Source : programme-tv.net

« Bien sûr, sur le plateau, quand on traite des sujets liés à l’homosexualité, je ne suis pas com­plète­ment objec­tif mais j’essaie de le rester. C’est en affrontant les points de vue dif­férents qu’on pro­gresse. » « Lau­rent Ruquier, le peo­ple gay préféré des lecteurs » — Têtu, décem­bre 2006

« L’occasion ne s’est jamais présen­tée. Après je ne vais pas men­tir: j’ai tou­jours trou­vé Steevy plutôt mignon. Je crois qu’au moment où lui aurait été plutôt enclin à le faire, je n’étais pas disponible (…) Puis quand j’ai été libre, ça fai­sait plusieurs années qu’on tra­vail­lait ensem­ble et lui ne se voy­ait pas couch­er avec son patron.» Ibid.

Sa nébuleuse

Il sou­tient finan­cière­ment durant son incar­céra­tion et à sa sor­tie de prison, Patrick Font (qui fut, durant vingt ans, le parte­naire de scène de Philippe Val, aujourd’hui directeur de Char­lie Heb­do), détenu pen­dant qua­tre ans à Cham­béry puis à Saint-Quentin, pour des actes pédophiles répétés à l’école «alter­na­tive» Marie-Pan­talon, en Haute-Savoie. Source : sitehermaphrodite.free.fr

Ils ont dit

« Un jour, Ruquier a voulu que je tourne un sketche sur le voile islamique dans lequel, déguisée en bonne sœur, je devais pro­pos­er aux pas­sants des sex toys. Mon enten­de­ment naturel aurait dû me pouss­er à ne pas refuser un salaire men­su­el de dix-mille euros. J’ai refusé. À la télé, si vous refusez, on vous amé­nage un tobog­gan pour les oubli­ettes. Je leur ai dit : Deman­deriez vous à Jean-François Derec de se déguis­er en rab­bin et de pro­pos­er des sex toys aux pas­sants, même pour rigol­er ? Vous por­teriez atteinte à sa dig­nité de Juif. Eh ! bien, vous portez atteinte à ma dig­nité de Catholique. Il était huit heures du matin. Je grim­pai chez Basile qui avait juste com­mencé sa nuit : “ Chéri, chéri ! J’ai fait la con­ner­ie de ma vie. Je vais être virée !” “Ma chérie ! Tu as bien fait. Main­tenant, laisse-moi dormir.” Je n’irai donc pas chez Ruquier pour dire le con­traire de ce que je suis. » Frigide Bar­jot, « Pour une Pen­tecôte médi­a­tique des cathos ! »

« Dans son excel­lente émis­sion politi­co-cul­turelle On n’est pas couché, dif­fusée le same­di soir sur France 2, Lau­rent Ruquier a mécham­ment iro­nisé sur la Corse, comme il lui est arrivé de le faire à plusieurs repris­es par le passé en sur­fant sur les clichés …» Pour­sui­vant : “En Corse, il y a des élus élus, des élus bat­tus et des élus abat­tus”. Et con­clu­ant sur les effets de la crise dans l’île : “On est passé des préfets aux maires. Pour les sup­pres­sions de postes sur l’île de Beauté on ne fait pas mieux”. « Le déra­page con­trôlé de Lau­rent Ruquier » — Corse Matin, 30/03/2011

Pho­to : Lau­rent Ruquier dans les stu­dios de Europe 1 en sep­tem­bre 2000. Crédit Jérôme Bon (Wikimé­dia)

Ce portrait a été financé par les donateurs de l’OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l’Observatoire du jour­nal­isme, c’est con­tribuer au développe­ment d’un out­il indépen­dant, libre­ment acces­si­ble à tous et à votre ser­vice.

Notre site est en effet entière­ment gra­tu­it, nous refu­sons toute pub­lic­ité et toute sub­ven­tion — ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépen­dance. En don­nant 100 € vous financez un por­trait de jour­nal­iste et avec l’avan­tage fis­cal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En don­nant 200 € vous financez un dossier. Vous pou­vez régler par CB, par Pay­Pal, par chèque ou par vire­ment. Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim ! Nous n’avons pas d’autres sources de finance­ment que nos lecteurs, d’avance mer­ci pour votre sou­tien.

35% récolté
Nous avons récolté 705€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store