Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Discours de Zemmour sur LCI pour la Convention de la droite : les censeurs lancent l’offensive
Discours de Zemmour sur LCI pour la Convention de la droite : les censeurs lancent l’offensive

2 octobre 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Discours de Zemmour sur LCI pour la Convention de la droite : les censeurs lancent l’offensive

Discours de Zemmour sur LCI pour la Convention de la droite : les censeurs lancent l’offensive

Discours de Zemmour sur LCI pour la Convention de la droite : les censeurs lancent l’offensive

Lors de la “Convention de la droite” du samedi 28 septembre 2019, Eric Zemmour (son portrait) a tenu un long discours introductif, à charge contre l’idéologie dominante, et diffusé en direct sur LCI, ce qui a évidemment déplu à certains censeurs, amateurs ou professionnels.

Appel au secours du CSA, surveiller et punir

En France, quand on n’est pas d’accord avec un dis­cours poli­tique, on ne s’échine plus à le con­tredire, on fait appel au CSA pour deman­der de le cen­sur­er. Dans ce con­texte, 400 appren­tis déla­teurs ont effec­tué des sig­nale­ments auprès du CSA pour dénon­cer un dis­cours “xéno­phobe et islam­o­phobe” de Zem­mour. Dénon­cer, c’est pour cer­tains une pas­sion et pour d’autres un métier.

SOS Racisme (un vrai spé­cial­iste) a d’ailleurs con­fir­mé son inten­tion de saisir la jus­tice et de dépos­er une plainte au motif d’une “légiti­ma­tion du pas­sage à la vio­lence” (sic) par le chroniqueur, avec sa phrase “Les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ou bien se bat­tre pour leur libéra­tion ?”. François Hol­lande a fait part de son inquié­tude devant la « banal­i­sa­tion de l’extrême ».

Union des journalistes contre Zemmour

Après l’union des médias con­tre la “Con­ven­tion de la droite”, c’est l’union d’une par­tie des jour­nal­istes con­tre Eric Zemmour.

La Société de jour­nal­istes de LCI s’est “désol­i­darisée” de cette dif­fu­sion et en a rajouté une couche en rap­pelant la “con­damna­tion défini­tive pour provo­ca­tion à la haine raciale le 17 sep­tem­bre dernier” du polémiste. LCI a par la suite fait son mea cul­pa en déclarant que “la dif­fu­sion du dis­cours dans l’état n’était pas le for­mat appro­prié pour notre chaîne”. Pas­cale de La Tour du Pin, présen­ta­trice de la mati­nale pour la chaîne, a renchéri dans Cul­tures médias sur Europe 1, insis­tant sur l’absence de con­tra­dicteur. Quant à la Société des jour­nal­istes du Figaro, elle a tout bon­nement appelé à son licen­ciement, cer­tains jour­nal­istes de ce grand média dit de “droite” peu­vent être taquins.

La presse général­iste ne s’est pas non plus privée de ses com­men­taires hos­tiles, Le Parisien par­le de “dis­cours anti-islam”, un jour­nal­iste anonyme de LCI dénonce au Monde la dimen­sion “incroy­able­ment hard­core” du dis­cours, France Info pointe un “dis­cours islam­o­phobe”, la palme d’or revient à Edwy Plenel nous par­lant de “dis­cours fas­ciste” et de “retour de l’ombre” dans Médi­a­part. Vous trou­verez le por­trait d’Edwy Plenel ici et son por­trait vidéo là.

Les ama­teurs peu­vent aus­si voir un face à face Zemmour/Plenel datant de 2013, à une époque où ce dernier accep­tait encore le débat.

Comme dirait le directeur de TV Lib­ertés Mar­tial Bild, c’est à en croire que la “déla­tion reste une pas­sion bien française”. Cer­tains jour­nal­istes ont donc rai­son, c’est bien “le retour des heures les plus som­bres”, mais dans un tout autre con­texte, où les GAFAM et cer­taines rédac­tions rivalisent dans la cen­sure de tout dis­cours déviant. Élis­a­beth Lévy dans Causeur par­le de « petits flics des asso­ci­a­tions, déla­teurs numériques et autres vig­i­lants médi­a­tiques », dans une pro­fes­sion qui devrait revendi­quer haut et fort le respect de la lib­erté d’expression. Cherchez l’erreur.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.