Accueil | Nous contacter

Nous écrire

Tous les champs sont oblig­a­toires. Con­for­mé­ment à l’art. 32 de la loi du 6 jan­vi­er 1978 mod­i­fiée, les don­nées à car­ac­tère per­son­nel que vous nous con­fiez, y com­pris votre adresse cour­riel, sont exclu­sive­ment col­lec­tées pour un usage interne : ges­tion et suivi de vos deman­des. L’exercice du droit d’accès et de rec­ti­fi­ca­tion prévu par la loi peut être exer­cé à l’adresse indiquée à la rubrique Men­tions légales de ce site.

Un coup d’œil aux dernières publications

La Ligue du LOL un an après : un pétard mouillé avec des dégâts humains

Févri­er 2019, le « scan­dale de la Ligue du LOL » éclate, la médi­as­phère s’emballe, en une semaine 8 jour­nal­istes sont mis à pied puis licen­ciés plus tard, trente-sept mille arti­cles pub­liés en un an (vous avez bien lu, 37000). Une mor­bide opéra­tion de règle­ments de comptes sur des dossiers large­ment créés de toutes pièces ou ampli­fiés à l’infini en cham­bre d’écho. Il faut lire le très long arti­cle d’une des prin­ci­pales vic­times, le jour­nal­iste Vin­cent Glad, paru le 23 févri­er 2020 dans la revue en ligne Médi­um pour se ren­dre compte de l’enchaînement infer­nal et des pro­fonds dégâts humains. Inven­taire un an plus tard.

Toujours plus de régulation (censure) pour Laurent Solly, DG de Facebook France

Le 24 févri­er 2020, Lau­rent Sol­ly, directeur général de Face­book France depuis 2013 et ancien col­lab­o­ra­teur min­istériel de Sarkozy ain­si que directeur adjoint de sa cam­pagne prési­den­tielle en 2007, était au micro de France Info. Il était inter­rogé sur les moyens mis en oeu­vre par la plate­forme aux 37 mil­lions d’utilisateurs en France, pour con­trôler tou­jours plus ce qui y est pub­lié par les inter­nautes.

Retour sur l’affaire Mila et la presse

La tuerie de Char­lie Heb­do n’a qu’un lus­tre et pour­tant paraît relever d’une autre ère. L’affaire Mila – du nom de cette ado­les­cente lynchée pour avoir racon­té dans une vidéo dif­fusée sur les réseaux soci­aux son aver­sion pour l’islam, en des ter­mes peu amènes – est venue le prou­ver sans appel. La façon dont la presse française a traité cette affaire, générale­ment avec des pincettes ou du bout des lèvres témoigne surtout de l’affaiblissement du courage. Apparem­ment, nous aimons bien la lib­erté d’expression, à con­di­tion qu’elle ne nous coûte pas trop cher.

Share This