Accueil | Nous contacter

Nous écrire

14 + 14 =

Tous les champs sont oblig­a­toires. Con­for­mé­ment à l’art. 32 de la loi du 6 jan­vi­er 1978 mod­i­fiée, les don­nées à car­ac­tère per­son­nel que vous nous con­fiez, y com­pris votre adresse cour­riel, sont exclu­sive­ment col­lec­tées pour un usage interne : ges­tion et suivi de vos deman­des. L’exercice du droit d’accès et de rec­ti­fi­ca­tion prévu par la loi peut être exer­cé à l’adresse indiquée à la rubrique Men­tions légales de ce site.

Un coup d’œil aux dernières publications

Violence politique, plus de la moitié des Américains pensent que les médias incitent à la violence

Don­ald Trump, dans son style icon­o­claste, est accusé par la majorité des médias améri­cains (comme par leurs homo­logues européens) d’hystériser les ques­tions poli­tiques et d’inciter à la vio­lence. Les médias eux-mêmes sont ils blancs comme neige dans ce débat ? Un sondage récent nous apprend que pour les Améri­cains les médias por­tent une part de respon­s­abil­ité tout aus­si grande.

Qatar et Lagardère, des relations tumultueuses

Nous avons sou­vent évo­qué le désen­gage­ment du groupe d’Arnaud Lagardère des médias, réduits pra­tique­ment à Paris Match, le JDD et Europe 1. Les mésaven­tures des investisse­ments sportifs (qua­si liq­uidés) d’Arnaud Lagardère et une ges­tion par­fois prime­sautière ont entrainé une forte décote du titre depuis 2012. À cette date l’action valait 35 €, mais elle avait per­du presque la moitié de sa valeur début 2017 à 19 €. Depuis le cours est remon­té à 26 € tout début novem­bre 2018, il n’est pas cer­tain que l’actionnaire du Qatar s’en con­tente.