Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Cyril Hanouna

11 mai 2016

Temps de lecture : 14 minutes
Accueil | Portraits | Cyril Hanouna

Cyril Hanouna

La télé-poubelle comme là-bas, dis !

« Exces­sif en tout, dans ses blagues de salle de garde — défé­quer dans les chaus­sures d’un chroniqueur ou trem­per son anatomie la plus intime dans les gob­elets le ren­dent hilare -, comme dans ses réac­tions face aux cri­tiques, on le dépeint en ani­ma­teur tyran­nique menaçant ses détracteurs dans un sen­ti­ment de toute-puis­sance. Aujour­d’hui, on le craint dans le PAF. « Tony Hanouna » (NDLR : en référence à Tony Mon­tana, per­son­nage de « Scar­face »), « le caïd de la télévi­sion », écrit-on sur lui dans la presse. » « Est-il vrai­ment si ter­ri­ble ? » (Aujour­d’hui en France, 26/03/2016)

« Revenu basané d’une semaine plage-ten­nis-pok­er dans un palace maro­cain, le bateleur Sen­tier chic habil­lé par San­dro et The Kooples a le tri­om­phe mod­este », « Hanouna, le rigo­lo qui a ringardisé Denisot », harissa.com, 30/06/2013

« Je gagne 25 000 euros par mois. Ça peut paraître beau­coup, mais par rap­port à d’autres ani­ma­teurs, c’est très peu. L’émis­sion génère vrai­ment de la pub. À la fin du mois, il ne me reste pas grand-chose. Pour­tant, rien d’ex­tra­or­di­naire : je joue au ten­nis, je ne pars qu’une fois par an en vacances et j’achète peu de fringues », « Cyril Hanouna, un can­cre devenu culte », lejdd.fr, 30/11/2013

Incarnation de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les succès et les places dans le Paysage Audiovisuel Français (PAF) en tant que producteur, animateur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma. Né en septembre 1974 à Paris, il est le fils d’Ange Hanouna et d’Esther (née Sitruk), juifs tunisiens, arrivés en France en 1969. Son père est médecin généraliste aux Lilas (Seine-Saint-Denis) et sa mère gérante d’une boutique de vêtements à Vincennes. En parallèle de ses études, l’actrice Géraldine Nakache, invitée de « Touche pas à mon poste » en novembre 2012, a dévoilé une photographie de Cyril Hanouna, lorsqu’il était animateur d’une colonie à « Chalom Loisirs ». Il fut également vendeur de marrons place de la Bastille, employé de banque, vendeur de tissus en porte-à-porte… Religieusement, il se définit comme un juif « assez traditionaliste », omniprésent dans les galas de la communauté juive, mangeant casher mais ne faisant pas le shabbat.

Il est l’époux d’Émilie, ren­con­trée en 2003, ils sont les par­ents de Bian­ca et Lino.

Formation

Bac­calau­réat D (bac­calau­réat sci­en­tifique avec spé­cial­ité biolo­gie).
DEUG en éco-ges­tion puis il intè­gre l’IN­TEC, école d’ex­per­tise compt­able qu’il ne finit pas.

Parcours professionnel

Il a créé en 2010 la société de pro­duc­tion « H2O pro­duc­tions ». Le groupe Bol­loré y est action­naire majori­taire avec 51 %, via la fil­iale Havas pro­duc­tion, créée en 2009 par Yan­nick Bol­loré. Leur pro­duc­tion : « Touche pas à mon poste ! » ; « La Fausse émis­sion » ; « Pal­mashow » ; « SHOW ! Le matin » ; « Est-ce que ça marche ? ».

En 2010, il est égale­ment cofon­da­teur de la société « Click and Game Enter­tain­ment » qui a lancé le 23 août 2010 www.winizz.fr, « la 1ère chaîne de jeux TV sur Internet ».

Télévision

1997

Il débute comme sta­giaire sur la chaîne Comédie ! Il écrit les textes des ban­des-annonces, puis devient acces­soiriste des « Robin des Bois ».

1999

Il coécrit avec Yves Azéroual la série TV « Sur la vie d’ma mère », dif­fusée sur France 2 pen­dant un an. « On a voulu met­tre en lumière l’in­té­gra­tion réussie d’une famille juive avec son corol­laire d’hu­mour, d’ex­agéra­tions bon enfant et de sol­i­dar­ité, explique Yves Aze­r­oual. Et lever un coin de voile sur une France mul­ti­cul­turelle », « Comédie au Sen­tier », Le Monde, 18/01/1999.

2000 à 2002

Sur Comédie !, il est suc­ces­sive­ment coprésen­ta­teur des deux­ième et troisième saisons de « La Grosse Émission ».

2001

Il ani­me le mag­a­zine de société « La pub, c’est ma grande pas­sion » con­sacré aux publicités.

Septembre 2001 à juin 2002

Chroniqueur de l’émis­sion « Les Enfants de la télé d’Arthur » sur TF1 aux côtés de Nico­las Deuil.

Été 2002

Il coprésente le mag­a­zine esti­val « Tous au club » en com­pag­nie de Julie Ray­naud sur France 2.

Mars 2003 à juin 2003

Il suc­cède à Michaël Youn pour présen­ter l’émis­sion « le Morn­ing Live » sur M6.

Septembre à octobre 2003

Cyril Hanouna réin­tè­gre France 2 au sein de l’équipe de « Qu’est-ce qui se passe quand ? » présen­té par Gaël Leforestier.

2004

Il présente l’émission quo­ti­di­enne « La Vie est une fête » sur Comédie !.

2006

Il présente sur Direct 8, « Le Gros Direct », puis retourne dans le ser­vice pub­lic pour présen­ter « Hanouna Plage » en 2007 sur France 3. Chaque année de 2007 à 2009, il présente « Le Grand Bêtisi­er de l’an­née » sur France 3.

Février 2008 à avril 2010

Il ani­me « Pliés en 4 » sur France 4.

2008 à 2012

Il présente le Ten­nis Club durant les 15 jours des Inter­na­tionaux de France de tennis.

Au Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2008, il annonce les points du jury français lors du décompte des points. En 2009 et 2010, il com­mente en direct les 54e et 55e Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son sur France 3 aux côtés de Julien Courbet (2009) et de Stéphane Bern (2010).

2009

Il présente avec Mar­i­josé Alie les Trophées des Arts Afro Caribéens sur France 2

2009

Il ani­me « Quand la télé joue le jeu » et « Quand la télé se déguise » sur France 3. Le 6 avril 2009 : il présente l’émis­sion « La Porte ouverte à toutes les fenêtres » sur France 4.

Décembre 2009

Il coanime sur France 2 un mag­a­zine du Téléthon avec Alessan­dra Sublet.

2010

Il com­mente le 55ème Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2010.

Mars à août 2010

Il présente sur France 3 « Fa Si La Chanter ».

Avril 2010

Il présente « Touche pas à mon poste ! » sur France 4.

Sur France 4 tou­jours, il ani­me ensuite la pre­mière soirée des « Vic­toires de la musique 2011 », des 16 févri­er 2011 et 12 avril 2011. Il présente égale­ment sur cette chaîne des bêtisiers : « Ces ani­maux qui nous font rire » le 23 décem­bre 2011 et le 30 décem­bre 2011, « le bêtisi­er con­sacré aux enfants ».

Depuis mai 2012

Son émis­sion « Touche pas à mon poste ! » est trans­férée sur la nou­velle chaîne D8 avec ses chroniqueurs habituels : Thier­ry More­au, Jean-Michel Maire, Eno­ra Mala­gré, Jean-Luc Lemoine, Christophe Car­rière. Cer­tains chroniqueurs ne le suiv­ent pas tan­dis que d’autres comme Gérard Lou­vin, Élise Chas­saing, Alex­ia Laroche-Jou­bert, Valérie Benaïm, Philippe Van­del, Nico­las Rey, Fabi­en Lecoeu­vre, Raphaël Yem rejoignent l’équipe.

Novembre 2012 à février 2013

Il présente la Sai­son 9 de « Nou­velle Star » sur D8.

8 décembre 2012

Il coanime avec Eno­ra Mala­gré sur D17 la soirée spé­ciale Vir­gin Radio Fans, qui récom­pense chaque meilleur fan de chanteurs.

Mars 2015

Il annonce sa can­di­da­ture à la prési­dence de France Télévi­sions. En avril, il annonce en direct lors de l’émis­sion Touche pas à mon poste que sa can­di­da­ture n’a pas été retenue par le CSA.

Février 2016

Le Canard enchaîné révèle qu’une plainte a été déposée par le chroniqueur Julien Cazarre con­tre Cyril Hanouna et sa chroniqueuse Eno­ra Mala­gré pour « men­aces de vio­lences physiques » et « appels malveil­lants ». La semaine suiv­ante, un autre jour­nal­iste témoigne des men­aces de « Tony Hanouna ».

Radio

Févri­er 2002 : il devient coau­teur du « Le Qui’s qui ? » inspiré du Who’s Who et pour lequel il col­la­bore avec l’équipe du 6H-9H de NRJ. Il fait ses débuts à la radio dans l’émis­sion « Plan­et Arthur » où il est coan­i­ma­teur d’Arthur aux côtés de Manu Levy et Valérie Bénaïm pen­dant six mois.

2005 : Présen­ta­teur sur la radio Rire et Chan­sons, d’abord à l’antenne le week-end avant d’en devenir le présen­ta­teur vedette.

2006 : il présente le jeu famil­ial « La Bonne Touche » aux côtés de Jean-Pierre Fou­cault sur RTL. Le 8 juin 2011, il est remer­cié par RTL.

Août 2011 à sep­tem­bre 2013 : il ani­me la mati­nale de Vir­gin Radio inti­t­ulée « Hanouna le matin » entre 6 h et 9 h aux côtés d’Eno­ra Mala­gré et Fabi­en Delettres.

Depuis sep­tem­bre 2013 : il présente l’émis­sion « Les pieds dans le plat » de 10 h 30 à 12 h 30 avec cer­tains chroniqueurs de « Touche pas à mon poste ! » (Valérie Bénaïm, Jean-Luc Lemoine et Jérémy Fer­rari) ain­si que Pierre Belle­mare et Lau­rent Guimi­er sur Europe 1.

Théâtre et cinéma

2004 : il se pro­duit sur les planch­es du théâtre Trévise de Paris pour un one-man-show, inti­t­ulé, « Cyril Hanouna est une ordure ». La mise en scène est signée par Julie Ray­naud (de La Grosse Émis­sion), avec qui il a coécrit les sketch­es. Par la suite, il joue dans « Les Pro­lon­ga­tions » de jan­vi­er à févri­er 2005. En 2006, il présente tou­jours son one-man show « Hanouna est une ordure ».

Il fait par­tie du cast­ing de La Vérité si je mens ! 3 sor­ti en févri­er 2012. Il y tient le rôle de Hervé Cockpit.

Parcours militant

2012 : il sou­tient le can­di­dat Hol­lande « pour ses petites réformes, le mariage gay, tout ça », « Hanouna, le rigo­lo qui a ringardisé Denisot », harissa.com, 30/06/2013

Octo­bre 2015 : il appelle en direct le Pre­mier min­istre, Manuel Valls, pour lui pro­pos­er un déje­uner avec son chroniqueur Matthieu Delormeau. Manuel Valls a accep­té l’invitation mais pour un déje­uner avec Cyril Hanouna. À not­er : l’un des chroniqueurs, dénom­mé Gilles Verdez, est le co-auteur d’une biogra­phie très favor­able du Pre­mier min­istre Le con­quis­ta­dor. Manuel Valls, les secrets d’un des­tin (PDF).

Ce qu’il gagne

« Dans son dernier numéro, Voici revient sur la polémique et pré­cise que le présen­ta­teur de TPMP gagne en réal­ité bien plus. Cyril Hanouna gag­n­erait 115 000 euros par mois, et non 25 000 euros. Le mag­a­zine pré­cise que l’animateur se serait con­tenté dans l’entretien de don­ner unique­ment son salaire de Touche Pas à Mon Poste qui s’élèverait à 25 000€/mois. Voici pré­cise qu’il gagne par sai­son près de 60 000 euros pour les primes de la Nou­velle Star. D’après les infor­ma­tions du mag­a­zine, il obtiendrait égale­ment 25 000€/mois pour sa presta­tion sur Europe 1 tous les matins. TPMP lui rap­porte égale­ment beau­coup d’argent puisque Cyril Hanouna en est le pro­duc­teur via sa société H2O. Cette dernière fac­tur­erait à D8 près de 40 000€ par jour pour l’émission qui est dif­fusée du lun­di au ven­dre­di dès 18h30. Le mag­a­zine estime qu’en rajoutant les autres pro­grammes pro­duits par cette société, Voici estime qu’il gagne env­i­ron 720 000€ par an. En faisant un rapi­de cal­cul, Cyril Hanouna obtiendrait près de 1.4 mil­lion d’euros par an, soit aux alen­tours de 115 000 € par mois. » « TPMP : Cyril Hanouna aurait men­ti sur son salaire, il toucherait 4 fois plus », 24matins.fr, 15/12/2013

En jan­vi­er 2013, il déclarait au quo­ti­di­en Le Parisien – Aujourd’hui en France : « Par mois, tout com­pris, je gagne très bien ma vie : 15 000 € net. Sur D8, j’ai le même cachet que cer­tains chroniqueurs autour de la table. Pour « Nou­velle Star », je touche 60 000 € brut pour l’ensem­ble des émis­sions. Je ne suis pas par­ti sur D8 pour l’ar­gent. Je pense que j’au­rais gag­né plus sur France Télévi­sions. Sur RTL, pour « la Bonne Touche », je touchais 15 000 € par mois pour cinq jours, une heure par jour. C’é­tait très bien payé. »

Par ailleurs, il n’est jamais indiqué qu’il est un col­lab­o­ra­teur, comme beau­coup d’autres per­son­nal­ités, de l’a­gence Rit­ter Con­sult­ing spé­cial­isée dans le « Celebri­ty Mar­ket­ing » met­tant à la dis­po­si­tion des entre­pris­es leur « vaste car­net d’adresse pour toutes vos actions de com­mu­ni­ca­tions ou de rela­tions publiques, vous garan­tis­sant un con­tact direct et fiable avec les VIP’s ».

En 2016, le site BFM Busi­ness indique que Cyril Hanouna a « signé 50 mil­lions d’eu­ros par an sur cinq ans, soit au total 250 mil­lions d’eu­ros » avec sa chaîne D8. Le prési­dent du con­seil de sur­veil­lance de Viven­di et de Canal+, Vin­cent Bol­loré, a per­son­nelle­ment négo­cié ce nou­veau con­trat. L’an­cien con­trat entre D8 et la société de Cyril Hanouna, con­clu en 2012, était 19 mil­lions d’eu­ros par an.

Le chiffre d’af­faires de sa société, H20 Pro­duc­tions, a été mul­ti­plié par 10 en 5 ans, pas­sant de 4,8 M€ à 50 M€ en2016 après le con­trat signé avec Canal +. Viven­di, pro­prié­taire de Canal +, détient 26 % du cap­i­tal de Ban­i­jay, qui dis­pose de 92 % des parts de H20. « Red­outable en affaires Un suc­cès ful­gu­rant » (Aujour­d’hui en France, 26/03/2016).

Publications

Cinéma
  • 2007 : Les princes de la nuit de Patrick Levy
  • 2012 : La Vérité si je mens ! 3 de Thomas Gilou
DVD
  • Les plus grands délires de Cyril Hanouna à la télé ! — févri­er 2006
  • Mais qui a tué Pal­ma Rose ? — 2003 et 2006
Livres

Les peo­p­leries : 300 potins de vos stars préférées ! — juin 2000

Télévision

2012 : Soda sur W9 = un amoureux de la mère de Slim

Collaborations

Depuis 2014 : Par­rain de l’association com­mu­nau­taire Beya’had («Ensem­ble » en hébreu) venant en aide aux enfants hand­i­capés (lien). Pour son prési­dent, Levi Bronf­man, « Beya’had est une organ­i­sa­tion qui s’est don­né pour but de ramen­er et de rat­tach­er à notre com­mu­nauté des enfants et des familles entières qui se retrou­vent oubliés, incom­pris et par­fois rejetés de par leur “dif­férence”. Ce sont les enfants hand­i­capés de notre com­mu­nauté ! » (source).

Décem­bre 2013 : Par­tic­i­pant à l’appel nation­al de la Tsé­da­ka à la grande soirée de la sol­i­dar­ité organ­isée par le Fond Social Juif Unifié.

Décem­bre 2013 : Invité lors de la soirée annuelle de la Fédéra­tion Inter­na­tionale des Droits de l’homme (FIDH) pour fêter le 65ème anniver­saire de la Déc­la­ra­tion uni­verselle des Droits de l’Homme à l’Hô­tel de Ville de Paris.

Févri­er 2013 : Maître de céré­monie lors du 13ème gala annuel organ­isé par l’association Meir Pan­im. Méïr Pan­im « est la plus grande ONG de bien­fai­sance en Israël aujourd’hui. » Dans sa charte, Meir Pan­im indique tra­vailler « à l’unification du peu­ple israélien dans toute sa diver­sité, pour accom­plir la char­ité, pren­dre soin de son prochain et tra­vailler ensem­ble » et aider « les pau­vres d’Israël et des autres nations en accord avec la tra­di­tion juive. »

Novem­bre 2012 : Par­tic­i­pant à la soirée de la cam­pagne nationale pour la Tsé­da­ka organ­isée par le Fond Social Juif Unifié.

Juin 2012 : Présen­ta­teur du gala « Fes­ti­val de la Diver­sité et de la sol­i­dar­ité »

Novem­bre 2011 : Sig­nataire de l’appel lancé par SOS Racisme « Attachés à la démoc­ra­tie, à la laïc­ité et au vivre ensem­ble, nous dis­ons «non» aux inté­grismes religieux ».

Juin 2010 : Par­tic­i­pant à la soirée humour organ­isée par la Fon­da­tion France Israël et Has­sadah France. Il demande sur le ton de l’humour à Valérie Dami­dot, présente sur scène, de « feu­jis­er » (Feuj est le ver­lan de Juif) son émis­sion « D&CO : Une semaine pour tout chang­er » en met­tant des « mezouzah » dans les maisons, avant de déclar­er être « l’animateur le plus feuj de la télévi­sion » et d’avoir « envie de feu­jéis­er la télévision. »

Novem­bre 2010 : Ani­ma­teur de la « Grande soirée de la Tsé­da­ka » avec Stéphane Bern organ­isé par le Fond Social Juif Unifié.

2007 et 2008 : Ani­ma­teur de la soirée « Rire con­tre le racisme » organ­isée par SOS Racisme et l’UEJF (Union des Etu­di­ants Juifs de France): « Mon mes­sage à moi c’est ensem­ble con­tre les c… ! C’est envers ce type de per­son­nes que suis raciste. » (Direct Matin, 14/03/2007). Cette céré­monie a été dif­fusée par France 4 car « l’UEJF (Union des Etu­di­ants Juifs de France) et SOS Racisme défend­ent des principes et des com­bats que la chaîne souhaite pro­mou­voir et soutenir », Bilan de la société France 4 année 2008 par le Con­seil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA)

2007 : Par­tic­i­pant à la soirée de la cam­pagne nationale pour la Tsé­da­ka organ­isée par le Fond Social Juif Unifié.

Par­rain de la cam­pagne de l’Appel nation­al pour la Tsé­da­ka.

Il pro­duit et ani­me depuis 2008 avec sa société de pro­duc­tion, H2O, et la chaîne France 4, le gala de l’association fémin­iste Ni putes ni soumis­es « car c’est une cause qui lui tient à cœur ».

Il l’a dit

« Je suis ani­ma­teur et pro­duc­teur de Touche pas à mon poste mais D8 a fait une bonne affaire. Pour 40 000 euros, elle a une émis­sion qu’elle peut red­if­fuser plusieurs fois par jour sans rien pay­er en plus. Je gagne 25 000 euros par mois. Ça peut paraître beau­coup, mais par rap­port à d’autres ani­ma­teurs, c’est très peu. L’émis­sion génère vrai­ment de la pub. À la fin du mois, il ne me reste pas grand-chose. Pour­tant, rien d’ex­tra­or­di­naire : je joue au ten­nis, je ne pars qu’une fois par an en vacances et j’achète peu de fringues. Mon seul caprice, c’est les voitures. Le reste part dans les impôts, l’ap­parte­ment près d’Eu­rope 1 où j’ai une quo­ti­di­enne et les nounous », « Cyril Hanouna, un can­cre devenu culte », lejdd.fr, 30/11/2013

« Les Inrock­upt­ibles m’ont tapé dessus. C’est nor­mal : j’in­car­ne ce qui est pop­u­laire. Le pire serait qu’on dise que je suis à la mode. Là, on est sûr de finir ringard. J’ac­cepte la cri­tique », Ibid.

« Je suis plutôt pour [mariage homo]. J’ai beau­coup d’amis homos qui ont adop­té des enfants et avec qui cela se passe très bien », « Cyril Hanouna : « J’ai mis du temps à m’im­pos­er », leparisien.fr, 22/01/2013

« Je suis assez tra­di­tion­al­iste. Je fais les grandes fêtes comme le Kip­pour, mais je ne fais pas le shab­bat. J’al­lume la lumière le ven­dre­di, le same­di, si j’ai des émis­sions à faire, je les fais le soir. Je ne vais pas très sou­vent à la syn­a­gogue, une ou deux fois par an. Dans toutes les reli­gions, les fêtes c’est surtout un moment pour se réu­nir en famille. (…) Les enfants sont petits, ils ne man­gent pas cash­er comme moi », Ibid.

« J’en ai ras le cul des gens qui par­lent de télé trop sérieuse­ment. Je voulais vrai­ment que ” Touche pas à mon poste ” soit un diver­tisse­ment où on par­le de télé comme peu­vent le faire les téléspec­ta­teurs entre eux », résume Hanouna, visant la dérive intel­lo-chi­ante d’un théoricien abscons nom­mé… Jean-Marc Moran­di­ni », « Hanouna, le rigo­lo qui a ringardisé Denisot », Marianne.net, 30/06/2013

« Chaque fois, je m’attends à trou­ver un chiffre pour­ri, et si je perds 20 000 téléspec­ta­teurs, je panique », « Cyril Hanouna. Ce matin, un lapin… », libération.fr, 21/06/2012

Sa nébuleuse

Chalom loisirs : Cette asso­ci­a­tion est mem­bre de la « Fédéra­tion de vacances juives », créée en 1992, regroupant le Fonds social juif unifié (FSJU), L’œuvre de Pro­tec­tion des Enfants Juifs ‑Baron Edmond de Roth­schild (OPEJ), le CCVL, le Départe­ment Édu­catif de la Jeunesse Juive (DEJJ), les Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France (EEIF), l’ Œuvre de sec­ours aux enfants (OSE) et YANIV. Ses objec­tifs sont « d’assurer les rela­tions de parte­nar­i­at entre les divers­es asso­ci­a­tions de vacances et les mou­ve­ments de jeunesse ou de val­oris­er l’éducation juive non formelle » (Guide des asso­ci­a­tions de jeunesse du Fonds social juif unifié).

Le Fond Social Juif Unifié a quant à lui été créé en 1950. Son objec­tif « est de recon­stru­ire la com­mu­nauté juive de France dévastée après la Shoah. Il se présente comme un regroupe­ment d’associations. Il est alors présidé par Guy de Roth­schild. Soix­ante et un ans plus tard, le Fonds Social Juif Unifié (FSJU) est la colonne vertébrale de la com­mu­nauté juive de France avec 300 asso­ci­a­tions adhérentes. Il a soutenu en 2010, par ses ser­vices et sub­ven­tions, 350 pro­grammes asso­ci­at­ifs dans les domaines de la sol­i­dar­ité et de l’identité. (…) Recon­nu d’utilité publique, le Fonds Social Juif Unifié est l’in­ter­locu­teur des pou­voirs publics et des col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales, représen­tant les asso­ci­a­tions juives dans les domaines du social, de la cul­ture, de l’en­seigne­ment et de la jeunesse. » Le Fonds Social Juif Unifié « a pour mis­sion de per­me­t­tre à la com­mu­nauté juive, dans sa richesse et sa diver­sité, de vivre son judaïsme dans la société française. La réal­i­sa­tion de cet objec­tif passe par une vie asso­cia­tive, dynamique, ouverte sur la cité, et qui con­court au resser­re­ment des liens avec Israël. »

Union des étu­di­ants juifs de France (UEJF) : Cette asso­ci­a­tion « n’a de cesse de soutenir et de représen­ter les jeunes Juifs à la fois en tant qu’étudiants, citoyens, déposi­taires de la Mémoire de la Shoah et engagés pour la paix aux côtés d’Israël ».

SOS Racisme : Cette asso­ci­a­tion antiraciste est née en 1984, cha­peautée par l’Union des étu­di­ants juifs de Franche (UEJF). « Bâtir la République métis­sée n’est donc pas un « loisir ». Con­stru­ire la République métis­sée, c’est com­pren­dre qu’il existe un com­bat fon­da­men­tal qui rend tous les autres pos­si­bles : le com­bat antiraciste. Ce com­bat nous le rem­porterons car nous sommes forts de notre dynamisme, de notre énergie, de nos con­vic­tions. Et pour les faire vivre, nous savons que nous pou­vons compter sur l’énorme poten­tiel de fra­ter­nité que ren­ferme la jeunesse “black-blanc-beur” ».

Ils ont dit

« L’émission quo­ti­di­enne et heb­do­madaire ani­mée par Cyril Hanouna et dédiée aux nou­veaux tal­ents, “Pliés en 4”, est le reflet de la rue française : métis­sée, riche et haute en couleur », « Rap­port 2008 : La diver­sité dans les médias » du Club Averroes

« Dans le milieu de la télévi­sion, où les places sont rares, Cyril a su évoluer en respec­tant les anciens et en leur deman­dant des con­seils. Dans son livre, Les 500 émis­sions mythiques de la télévi­sion française dans lequel il a égratigné sans con­ces­sion de nom­breuses per­son­nal­ités de la télévi­sion, Michel Druck­er ne manque pas d’éloge à l’é­gard de l’an­i­ma­teur de Touche pas à mon poste : “Cyril Hanouna est sym­pa­thique, il a un tal­ent fou. Du côté des ani­ma­teurs, c’est l’un des plus promet­teurs”. Aujour­d’hui, Michel Druck­er explique que Cyril Hanouna l’ap­pelle pour lui deman­der son avis dans ses choix stratégiques », « Fan de Michel Druck­er, Patrick Sébastien et Nagui », linternaute.com, 02/05/2013

« Tous, on s’est inspirés de dif­férents ani­ma­teurs, explique le touche-à-tout. Moi c’était Philippe Bou­vard. Lui, Cyril, je crois qu’il y a un peu de Decha­vanne, un peu de Nagui. Sur la notion de bande, il m’a dit qu’il s’était un peu aus­si inspiré, et j’espère que je ne trahis pas ses pro­pos, d’On a tout essayé, à une époque», « Ce que pense vrai­ment Lau­rent Ruquier de Cyril Hanouna », Gala.fr, 20/12/2013

« (Je ne lui trou­ve) aucun tal­ent, aucun. […] Si il y a des gens que ça fait rire, pourquoi pas. Vous savez il faut de tout pour faire un monde, il faut de tout pour faire des radios et des télévi­sions. Il ne faut pas que des gens qui soient pétris, comme nous, de cul­ture clas­sique. Il faut des amuseurs… et l’a­museur, il a des gros sabots, et il ne fait pas dans le raf­finé. » Philippe Bou­vard, Le Figaro TV, sep­tem­bre 2013.

« Exces­sif en tout, dans ses blagues de salle de garde — défé­quer dans les chaus­sures d’un chroniqueur ou trem­per son anatomie la plus intime dans les gob­elets le ren­dent hilare -, comme dans ses réac­tions face aux cri­tiques, on le dépeint en ani­ma­teur tyran­nique menaçant ses détracteurs dans un sen­ti­ment de toute-puis­sance. Aujour­d’hui, on le craint dans le PAF. « Tony Hanouna » (NDLR : en référence à Tony Mon­tana, per­son­nage de « Scar­face »), « le caïd de la télévi­sion », écrit-on sur lui dans la presse. » « Est-il vrai­ment si ter­ri­ble ? » (Aujour­d’hui en France, 26/03/2016)

Crédit pho­to : DR

L'Ojim fait sa rentrée

Bonjour à tous, après quelques semaines de vacances au cours desquelles nous avons sélectionné les meilleurs articles du premier semestre, nous reprenons le cours normal de nos parutions. Bonne rentrée pour certains d'entre vous, bonne fin de vacances pour les autres et bonne lecture pour tous.