Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias <span class="amp">&</span> Citoyens

10 janvier 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias & Citoyens

France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias & Citoyens

Depuis le 4 novembre 2019, différents médias ont lancé une plateforme intitulée “Médias & Citoyens” pour débattre sur le monde médiatique et “restaurer le lien de confiance entre citoyens et journalistes”.

Vous avez jusqu’au 31 jan­vi­er 2020 pour par­ticiper et don­ner votre avis sur huit sym­pa­thiques thé­ma­tiques comme les fameuses “fake news” ou “les jeunes et l’info”.

Un lieu pour donner votre avis sur des thématiques précises

Les thé­ma­tiques lancées pour recueil­lir l’avis des citoyens con­cer­nent “le futur des médias”, “les jeunes et l’infos”, “le rôle des médias vis-à-vis de la société”, “votre rela­tion à l’info”, “l’éthique des médias”, “le prix à accorder à l’info”, “les fake news” et “l’indépendance des médias”. Tout un pro­gramme.

En retour, les parte­naires de la plate­forme “s’engagent à pren­dre con­nais­sance de l’ensemble de vos con­tri­bu­tions” (resti­tu­tion le 27 févri­er), à “inviter des jour­nal­istes de leurs rédac­tions à dia­loguer avec vous”, à “tester con­crète­ment des solu­tions que vous pro­poserez”, à “pub­li­er des his­toires que vous écrirez” et parce qu’il faut quand même bien appâter le lecteur, à “faire gag­n­er des abon­nements, des vis­ites des rédac­tions et des places à la resti­tu­tion finale”.

Presse nationale, régionale et Google à la manoeuvre

Par­mi les médias du ser­vice pub­lic impliqués dans cette plate­forme, on retrou­ve France Médias Monde (com­posé de RFI, France 24 et MCD ; et aus­si à l’initiative du site pour migrants “Infomi­grants”) ; France TV, traque­ur cer­ti­fié de fake news ; et enfin, Radio France et sa fil­iale France Info, adepte entre autres, de la chas­se au “mâle blanc de plus de cinquante ans”.

Du côté de la presse régionale, on retrou­ve Ouest-France, La Voix du Nord (pro­priété de l’empire Rossel dont nous venons de pub­li­er l’info­gra­phie), Le Parisien et le groupe EBRA (autrement appelé “Est Bour­gogne Rhône Alpes”, pos­sédé par le Crédit Mutuel et lui-même pro­prié­taire de mul­ti­ples quo­ti­di­ens régionaux).

Du côté des médias nationaux, on retrou­ve le duo TF1LCI du même groupe, 20 min­utes (aus­si pos­sédé par le groupe Rossel) et La Croix (ce fameux jour­nal qui serait proche de “l’ex­trême droite”).

Plus inat­ten­du, mais de plus en plus fréquent, cette ini­tia­tive est soutenue par un “acteur tech­nologique”, Google et sa “News ini­tia­tive” dont la présence sem­ble dev­enue incon­tourn­able.

Enfin, l’entreprise Bluen­ove est de la par­tie, “spé­cial­iste de l’intelligence col­lec­tive et engagée dans la civic tech”.

Un “débat” à la portée bien faible

Mal­gré tous ces poids lourds médi­a­tiques, vous n’avez prob­a­ble­ment pas enten­du par­ler de ce débat et les chiffres ne vous con­trediront pas. Le site rap­porte la par­tic­i­pa­tion sur ce dernier et elle est de seule­ment 1 562 con­tribu­teurs pour 10 461 con­tri­bu­tions. Les lecteurs représen­teraient la mod­ique somme de 28 571 per­son­nes. Il sem­blerait que le rétab­lisse­ment de la “con­fi­ance” dans les médias ne soit pas pour demain.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision