Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias & Citoyens
France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias <span class="amp">&</span> Citoyens

10 janvier 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias & Citoyens

France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias & Citoyens

France Info, Google et compagnie vous consulte sur les médias avec la plateforme Médias & Citoyens

Depuis le 4 novembre 2019, différents médias ont lancé une plateforme intitulée “Médias & Citoyens” pour débattre sur le monde médiatique et “restaurer le lien de confiance entre citoyens et journalistes”.

Vous avez jusqu’au 31 jan­vi­er 2020 pour par­ticiper et don­ner votre avis sur huit sym­pa­thiques thé­ma­tiques comme les fameuses “fake news” ou “les jeunes et l’info”.

Un lieu pour donner votre avis sur des thématiques précises

Les thé­ma­tiques lancées pour recueil­lir l’avis des citoyens con­cer­nent “le futur des médias”, “les jeunes et l’infos”, “le rôle des médias vis-à-vis de la société”, “votre rela­tion à l’info”, “l’éthique des médias”, “le prix à accorder à l’info”, “les fake news” et “l’indépendance des médias”. Tout un programme.

En retour, les parte­naires de la plate­forme “s’engagent à pren­dre con­nais­sance de l’ensemble de vos con­tri­bu­tions” (resti­tu­tion le 27 févri­er), à “inviter des jour­nal­istes de leurs rédac­tions à dia­loguer avec vous”, à “tester con­crète­ment des solu­tions que vous pro­poserez”, à “pub­li­er des his­toires que vous écrirez” et parce qu’il faut quand même bien appâter le lecteur, à “faire gag­n­er des abon­nements, des vis­ites des rédac­tions et des places à la resti­tu­tion finale”.

Presse nationale, régionale et Google à la manoeuvre

Par­mi les médias du ser­vice pub­lic impliqués dans cette plate­forme, on retrou­ve France Médias Monde (com­posé de RFI, France 24 et MCD ; et aus­si à l’initiative du site pour migrants “Infomi­grants”) ; France TV, traque­ur cer­ti­fié de fake news ; et enfin, Radio France et sa fil­iale France Info, adepte entre autres, de la chas­se au “mâle blanc de plus de cinquante ans”.

Voir aussi  Le journal féministe Causette sauvé in extremis

Du côté de la presse régionale, on retrou­ve Ouest-France, La Voix du Nord (pro­priété de l’empire Rossel dont nous venons de pub­li­er l’info­gra­phie), Le Parisien et le groupe EBRA (autrement appelé “Est Bour­gogne Rhône Alpes”, pos­sédé par le Crédit Mutuel et lui-même pro­prié­taire de mul­ti­ples quo­ti­di­ens régionaux).

Du côté des médias nationaux, on retrou­ve le duo TF1LCI du même groupe, 20 min­utes (aus­si pos­sédé par le groupe Rossel) et La Croix (ce fameux jour­nal qui serait proche de “l’ex­trême droite”).

Plus inat­ten­du, mais de plus en plus fréquent, cette ini­tia­tive est soutenue par un “acteur tech­nologique”, Google et sa “News ini­tia­tive” dont la présence sem­ble dev­enue incon­tourn­able.

Enfin, l’entreprise Bluen­ove est de la par­tie, “spé­cial­iste de l’intelligence col­lec­tive et engagée dans la civic tech”.

Un “débat” à la portée bien faible

Mal­gré tous ces poids lourds médi­a­tiques, vous n’avez prob­a­ble­ment pas enten­du par­ler de ce débat et les chiffres ne vous con­trediront pas. Le site rap­porte la par­tic­i­pa­tion sur ce dernier et elle est de seule­ment 1 562 con­tribu­teurs pour 10 461 con­tri­bu­tions. Les lecteurs représen­teraient la mod­ique somme de 28 571 per­son­nes. Il sem­blerait que le rétab­lisse­ment de la “con­fi­ance” dans les médias ne soit pas pour demain.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.