Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Gueule de bois à La Voix du Nord

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

10 novembre 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Gueule de bois à La Voix du Nord

Gueule de bois à La Voix du Nord

Temps de lecture : 2 minutes

Fin décembre 2022, nous annoncions un plan social à la Voix du Nord du groupe belge Rossel. De nouvelles tensions s’annoncent presque un an plus tard.

60 départs

Sur le plan des licen­ciements ou des départs indem­nisés, l’addition est un peu moins salée que prévue avec une soix­an­taine de postes sup­primés dont quar­ante jour­nal­istes alors que le plan annonçait une sup­pres­sion de cent postes.

Le quo­ti­di­en veut se recen­tr­er sur l’information autour de la métro­pole lil­loise au détri­ment de la périphérie. Les agences de Tour­co­ing ou de Calais voient leurs effec­tifs fon­dre de la moitié. Des édi­tions se voient fusion­nées comme celle de Dunkerque et Calais. Le tout sur fond d’hostilité per­ma­nente envers le RN, pre­mière force poli­tique de la région.

Voir aus­si : Hénin-Beau­mont : Guerre ouverte entre le FN et La Voix du Nord

Nouveau statut de rédacteur

Com­ment faire des économies ? En sor­tant du statut habituel des jour­nal­istes. Cer­tains le font via une agence de presse, la VdN le fait en créant un statut ambigu celui de « rédac­teur ». Les rédac­teurs ne sont pas des reporters, ils restent au siège, sont moins payés que les jour­nal­istes, font leurs 35h syn­di­cales rien de plus ; ils con­trô­lent les copies des cor­re­spon­dants, on peut sup­pos­er qu’ils font de la réécri­t­ure, le tra­vail clas­sique d’un secré­taire de rédac­tion, poste qui sem­ble avoir dis­paru ou du moins être devenu moins vis­i­ble. De fac­to cer­tains CDD de 2023 pour­ront être trans­for­més en CDI 2024 avec le nou­veau statut. Une forme de chan­tage à l’emploi diraient certains.

Alors que la presse quo­ti­di­enne régionale con­naît une attri­tion du papi­er d’environ 5% en 2023, les ventes du quo­ti­di­en plon­gent de 10% sur l’année en cours. Il sem­ble que le ton mil­i­tant du quo­ti­di­en entre gauche et extrême-gauche ne soit pas remis en cause ni par la direc­tion ni par les syn­di­cats, encore moins par les jour­nal­istes. D’autres tours de vis sont donc à prévoir, nous prenons déjà ren­dez-vous pour 2024. Jupiter rend aveu­gles ceux qu’il veut perdre.

Voir aus­si : Le groupe La Voix Du Nord, un organe de presse militant