Devinette de la fête des rois
Nous sommes autour de la fête des rois, par­lons galette. Quel est le groupe de presse détenu par la pre­mière for­tune de France et que vous sub­ven­tion­nez à hau­teur de 12 mil­lions d’euros par an via les aides à la presse (chiffres 2016) ? C’est le groupe de Bernard Arnault (Les Échos, Le Parisien). L’Observatoire est moins riche qu’Arnault, plus libre que Le Parisien et tous les jours vous informe sur ceux qui vous infor­ment. Pour nous aider, nous aimer, nous soutenir, vous pou­vez don­ner avec un reçu fis­cal de 66% de votre don, c’est par ici.

73% récolté
Objec­tif : jan­vi­er 2019 ! Nous avons récolté 1.455,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Les plus lus

  • Por­traits Jean-Michel Aphatie

    PORTRAIT — Jean-Michel Aphatie est né en sep­tem­bre 1958 à Mon­cay­olle-Lar­ro­ry-Mendibieu (Pyrénées-Atlan­tiques). Après avo…

  • Médias La cou­ver­ture-choc d’un grand heb­do­madaire polon­ais sur la cen­sure qui sévit en France, en Alle­magne et en Suède

    « La cen­sure fait des rav­ages en Europe », cla­mait le 27 décem­bre dernier en Une l’hebdomadaire con­ser­va­teur Sieci, le 4…

  • Médias Michel Wiev­ior­ka sur Canal+ : les gilets jaunes bran­dis­sent un A entouré d’un cer­cle, ils sont bien d’extrême droite

    Avec les réac­tions hal­lu­cinées et sou­vent hal­lu­ci­nantes de nom­breux médias de grand chemin, voir nos arti­cles ici et là…

  • Por­traits Yves Thréard

    PORTRAIT — Yves Thréard est un jour­nal­iste poli­tique qui a mis sa plume au ser­vice du Figaro. Il est con­sid­éré par la ga…

  • Por­traits Apolline de Mal­herbe

    PORTRAIT — Née à Paris en 1980, Apolline de Mal­herbe est une jour­nal­iste française de télévi­sion qui offi­cie sur BFMTV c…

  • Médias Gilets jaunes : édi­to­ri­aux hos­tiles à la ramasse !

    Le mou­ve­ment des gilets jaunes sem­blant s’installer dans la durée début 2019 con­duit le pou­voir poli­tique à de sur­pre­nan…

  • Médias Crise de Presstal­is, révolte des édi­teurs de presse du SAEP

    Presstal­is, mal­gré les injec­tions con­tin­ues de tré­sorerie des pou­voirs publics, ne cesse de s’enfoncer dans la crise. Le…

  • Por­traits Robert Namias

    PORTRAIT — Robert Lionel Namias, petit fils d’un juif apa­tride de Salonique, est né en avril 1944 à Paris. Il est mar­ié…

  • Por­traits Rachid M’Barki

    PORTRAIT — Rachid M’Barki, né en févri­er 1969 à Toulouse, d’origine maghrébine, est un jour­nal­iste français de télévi­sio…

  • Médias Les gilets jaunes dans les heb­do­madaires juste avant l’acte 9

    La rela­tion des médias aux gilets jaunes est com­pliquée et par­fois vio­lente, et inverse­ment. Après tant d’années où les…

Lorànt Deutsch : un prochain livre avec Patrick Buisson

Le prochain ouvrage du comé­di­en Lorànt Deutsch sera con­sacré « au Paris de Louis-Fer­di­nand Céline » et cosigné avec… le directeur de la chaîne His­toire, Patrick Buis­son.

L’ouvrage, un « beau livre » inti­t­ulé Le Paris de Céline, sera directe­ment inspiré du film « Paris Céline » (édi­tions Mont­par­nasse), réal­isé par l’ancien directeur des rédac­tions de Minute et Valeurs actuelles, Patrick Buis­son – et déjà présen­té par Lorànt Deutsch, auteur du best-sell­er Métronome, con­sacré à l’histoire de Paris vue à tra­vers ses sta­tions de métro.

Infati­ga­ble arpen­teur du pavé parisien et de ses ban­lieues, Céline est, nous dit le comé­di­en, « un romanci­er de la moder­nité urbaine ». Buis­son et Deutsch retra­cent donc les par­cours inso­lites de l’auteur du Voy­age au bout de la nuit. L’album est une invi­ta­tion à la décou­verte de « son » Paris : le Pas­sage Choiseul de son enfance ; Clichy, ban­lieue « pail­las­son » aux portes de la cap­i­tale où le doc­teur Destouch­es se frotte à la mis­ère ; Mont­martre, terre de poul­bots, de pein­tres et de danseuses ; Meudon, enfin, où l’écrivain mau­dit se retranche avec Lucette, son per­ro­quet et ses chiens… Des images rares ou inédites, des vues con­tem­po­raines, des anec­dotes sur­prenantes et des cita­tions choisies font revivre tout un Paris dis­paru, ses fig­ures, ses décors, ses per­son­nages et son lan­gage. À paraître le 3 sep­tem­bre chez Albin Michel.

Crédit pho­to : DR

Liberté d’expression : Zemmour sanctionné par le CSA

Le CSA a adressé le 18 juil­let un rap­pel à l’ordre à RTL, à la suite de l’émission « Z comme Zem­mour » du 23 mai dernier où Éric Zem­mour esti­mait que le nou­veau min­istre de la Jus­tice, Chris­tiane Taubi­ra, avait d’emblée « choisi ses vic­times, ses bour­reaux. Les femmes, les jeunes des ban­lieues sont dans le bon camp à pro­téger, les hommes blancs dans le mau­vais. »

Ces pro­pos « pou­vaient appa­raître comme stig­ma­ti­sant ces caté­gories de pop­u­la­tion et véhiculer des stéréo­types raci­aux et soci­aux », a con­sid­éré le CSA dans sa déci­sion basée sur l’article 2–4 de la con­ven­tion de RTL. L’article en ques­tion souligne que l’éditeur doit veiller « à ne pas encour­ager des com­porte­ments dis­crim­i­na­toires à l’égard des per­son­nes en rai­son (…) de leur sexe (…) de leur appar­te­nance ou de leur non-appar­te­nance, vraie ou sup­posée, à une eth­nie, (…) une race (… ) ».

Le chroniqueur avait cri­tiqué la volon­té de Chris­tiane Taubi­ra de sup­primer les tri­bunaux cor­rec­tion­nels pour mineurs, d’en appel­er à « moins de répres­sion » envers les délin­quants, mais de faire rapi­de­ment vot­er une nou­velle loi rép­ri­mant le har­cèle­ment sex­uel. Éric Zem­mour avait aus­si reproché au garde des Sceaux de se mon­tr­er « douce et com­patis­sante, com­préhen­sive », comme « une maman pour ses enfants, ces pau­vres enfants qui volent, trafiquent, tor­turent, men­a­cent, rack­et­tent, vio­len­tent, tuent aus­si par­fois ».

Le Mrap s’était dit « scan­dal­isé » par une « chronique haineuse, raciste et misog­y­ne ». SOS Racisme avait dénon­cé une « haine quo­ti­di­enne » dis­til­lée par l’intéressé avec « la sol­lic­i­tude de RTL ». Dès la fin du mois de juin, le remaniement de la grille des pro­grammes était tombée comme une sanc­tion pour le chroniqueur vedette de la radio : Zem­mour sera main­tenu à l’antenne de RTL à la ren­trée, mais seule­ment deux fois par semaine et non plus quo­ti­di­en­nement.

Philippe Val

PORTRAIT — Philippe Val, né le 14 sep­tem­bre 1952 à Neuil­ly-sur-Seine, est un homme de médias sym­bol­isant l’alliance de l’extrême gauche lib­er­taire avec le libéral­isme sarkozyste et l’univers du show busi­ness. Il est l’auteur d’un ouvrage remar­qué sur sa famille poli­tique d’origine : Les traîtres et les crétins.

Brèves : changement de style au Figaro

Il n’a pas fal­lu beau­coup de temps à Serge Das­sault pour réor­gan­is­er son groupe après les élec­tions. Alex­is Brézet, 50 ans, rem­place Éti­enne Mougeotte, 72 ans, comme Directeur des rédac­tions du groupe Le Figaro. Mougeotte, ultra-sarkozyste, est mis sur la touche au prof­it d’un pro­fil plus lisse. Alex­is Brézet a fait sa car­rière à Valeurs Actuelles avant d’intégrer le groupe Le Figaro en 2000 où il était directeur de la rédac­tion du Figaro Mag­a­zine.

Au-delà de l’aspect directe­ment poli­tique la sig­ni­fi­ca­tion de ce change­ment pour­rait être surtout économique. Depuis mai/juin toute la presse écrite souf­fre : baisse de 10% de la pub­lic­ité et tasse­ment de la dif­fu­sion mal­gré la péri­ode élec­torale. Alex­is Brézet devra négoci­er avec les pou­voirs publics en général et Aurélie Fil­ipet­ti en par­ti­c­uli­er sur un grand nom­bre de sujets brûlants : les aides à la presse, la sit­u­a­tion de l’imprimerie, le pas­sage au numérique. Les social­istes négocieront plus facile­ment avec un Brézet qu’avec un Mougeotte auquel François Hol­lande avait refusé tout entre­tien pen­dant la cam­pagne prési­den­tielle.

Chasse aux sorcières : Robert Ménard viré d’I>Télé

Vous n’entendrez plus Robert Ménard sur i>télé en sep­tem­bre. La chaîne d’information vient de lui sig­ni­fi­er l’arrêt de son émis­sion quo­ti­di­enne « Ménard sans inter­dit », pro­gram­mée à 17h45. La direc­tion d’i>télé se défend de toute mesure poli­tique et assure que l’arrêt de ce pro­gramme s’est fait avec l’accord de Robert Ménard.

Robert Ménard con­teste vive­ment cette inter­pré­ta­tion et accuse la chaîne d’avoir cédé à des pres­sions. Récem­ment Louis Georges Tin Prési­dent du CRAN (« Con­seil Représen­tatif des Asso­ci­a­tions Noires », un groupe de pres­sion com­mu­nau­taire) avait déclaré tout de go dans cette même émis­sion que « Le quo­ta de Ménard à la radio était dépassé ». Sic. Un appel explicite à la chas­se au Ménard, un appel enten­du et suivi par la direc­tion de la chaîne. L’émission « sans inter­dit » impli­quait dans son titre une totale lib­erté d’expression. Cette lib­erté de ton a coûté son émis­sion à Robert Ménard déjà évincé de RTL en 2011. Il est main­tenant expul­sé d’i>télé. Son con­trat avec Sud Radio sera-t-il recon­duit ?

Brèves : A. Wintour / P. Chapelotte / V. Bolloré

Le Dia­ble s’habille en Pra­da… et vote Oba­ma. Anna Win­tour, célèbre rédac­trice en chef du mag­a­zine Vogue, a levé plus d’un demi-mil­lion de dol­lars de dons pour la nou­velle cam­pagne du prési­dent améri­cain. En récom­pense de ses bons et loy­aux ser­vices, elle pour­rait obtenir le poste d’ambassadeur à Lon­dres. Un bel exem­ple de rela­tions inces­tueuses entre pou­voir et con­tre-pou­voir.

Patri­cia Chapelotte, anci­enne con­seil­lère de Dominique Per­ben au min­istère de la Jus­tice, s’est recy­clée dans le con­seil en com­mu­ni­ca­tion. Elle vient de pub­li­er un livre, De Kerviel à Clearstream, L’art de com­mu­ni­quer lors des grands procès (éd. Eyrolles), où elle racon­te son expéri­ence de « démineuse de pièges », notam­ment médi­a­tiques. On y apprend com­ment elle a ten­té de redor­er l’image de Jean-Louis Ger­gorin dans le dossier Clearstream ou accom­pa­g­né le trad­er Jérôme Kerviel, bouc émis­saire d’une finance dev­enue folle. Patri­cia Chapelotte bâtit les plans de com­mu­ni­ca­tion, rythme les appari­tions de ses clients, imag­ine les for­mules « qui seront retenues par la presse » et organ­ise les ren­dez-vous qui peu­vent « infléchir le juge­ment médi­a­tique ». Intéres­sante plongée dans un univers qui, involon­taire­ment, révèle com­ment la com­mu­ni­ca­tion tente de se sub­stituer à l’information.

Vin­cent Bol­loré est un patron catholique qui met des actes au bout de ses idées. Rai­son pour laque­lle il va débours­er 60 mil­lions d’euros pour racheter le cou­vent des Petites sœurs des pau­vres, rue de Varize, dans le 16ème arrondisse­ment de Paris. Le mil­liar­daire a notam­ment prévu d’investir 20 à 30 mil­lions pour ses bonnes œuvres. Il a con­fié la ges­tion du site au con­sul­tant religieux de sa chaîne, Direct 8, l’abbé Gabriel Gri­maud, fon­da­teur de l’association tra­di­tion­nal­iste Mater Amor­is (égale­ment financée par Bol­loré). Le religieux sera assisté d’Aymer­ic Pour­baix, ancien directeur des pro­grammes de Radio Notre-Dame et nou­veau directeur de la rédac­tion de l’hebdomadaire Famille Chré­ti­enne.

Yves Calvi

PORTRAIT — Yves Calvi, de son vrai nom Yves Kret­tly, est né le 30 août 1959 à Boulogne-Bil­lan­court. Son père, Gré­goire Kret­tly, dit Gérard Calvi, est com­pos­i­teur de musique et chef d’orchestre. Sa mère, née Yvette Rogivue est une comé­di­enne de sec­ond plan con­nue sous le nom de Yvette Dolvia.

Télévision en France : les américains choisissent la segmentation par race et par âge

Vous con­naissiez MTV (pronon­cez aime­tivi) et ses dif­férentes décli­naisons, vous allez ador­er Mon nick­elodeon (des­tiné aux 3 à 7ans) et BET (pronon­cez bi-i-ti) des­tiné aux… Noirs, du moins on le sup­pose puisque le nom com­plet de la chaîne est « Black Enter­tain­ment Tele­vi­sion ».

Nick­elodeon France qui a fêté ses sept ans en 2012 vient d’avoir un petit frère, « Mon nick­elodeon » qui, citons Via­com « est la pre­mière chaîne de télévi­sion entière­ment per­son­nal­is­able par les par­ents et qui s’adapte aux préférences des enfants de 3 à 7 ans ». Début juil­let 2012 les chers petits pour­ront puis­er, sous l’influence ini­tiale des par­ents, mais le chéru­bin pour­ra chang­er de pro­gramme s’il s’ennuie, dans plus de 600 heures des pro­grammes améri­cains de la mai­son mère.

De quoi don­ner quelques raisons sup­plé­men­taires de s’inquiéter au spé­cial­iste des neu­ro­sciences Michel Desmur­get auteur du décoif­fant « TV lobot­o­mie » (1). Dans son livre — large­ment doc­u­men­té de plus de mille références — le Pro­fesseur Desmur­get souligne « …les recherch­es sci­en­tifiques les plus récentes ont large­ment con­fir­mé les réper­cus­sions de la con­som­ma­tion cathodique sur l’obésité, le développe­ment des trou­bles atten­tion­nels, l’éclosion de com­porte­ments agres­sifs, l’émergence de valeurs sociales con­suméristes et l’apparition de con­duites san­i­taires à risque ».

Votre enfant ne sait pas quoi faire en voiture ? Il ne peut se con­cen­tr­er pour lire ou sim­ple­ment regarder le paysage, bref il s’ennuie. Achetez une Nis­san. Grâce au même pro­gramme, nick­elodeon vous offre une tablette de mar­que Sony avec cent heures de séries améri­caines pour enfants insérées gra­tu­ite­ment. Tant il est vrai que les pub­lic­i­taires le savent : « Visez le petit. Pré­parez votre cible. Mar­quez la au front le plus tôt pos­si­ble. Seul l’enfant apprend bien. …Les cig­a­ret­tiers et les limonadiers savent que plus tôt l’enfant goûtera plus il sera accro. Les neu­ro­sciences ont appris aux entre­pris­es les âges idéaux aux­quels un appren­tis­sage don­né se fait le plus facile­ment ». (2)

Le mes­sage enfan­tin sera disponible sur la télévi­sion, les ordi­na­teurs, les tablettes et même sur le télé­phone intel­li­gent des chers petits.

Si vous êtes Noir, si vous com­prenez l’anglais, si vous aimez la cul­ture noire améri­caine, pour une seule ou plusieurs de ces raisons vous raf­fol­erez de BET « BET est aujourd’hui le point de référence aux États-Unis pour la com­mu­nauté noire améri­caine. Il était temps de lui don­ner une petite fenêtre en France », estime Thier­ry Cam­mas, prési­dent-gérant de Via­com Inter­na­tion­al. C’est fait depuis le 12 juin 2012. Vous pour­rez prof­iter des dernières nou­veautés hip-hop, d’un grand jour­nal avec vos vedettes, vos présen­ta­teurs, tous Noirs améri­cains garan­tis. Pour cela vous devrez vous abon­ner sur Canal­Sat. Com­ment ? Au début vous n’aurez que 2h30 de BET par jour et cinq jours par semaine ? Je sais c’est insuff­isant, mais soyez cer­tain que Via­com y tra­vaille et les 24/24h sont pour bien­tôt.

Alors chers téléspec­ta­teurs, inter­nautes, util­isa­teurs de tablettes ou de télé­phones, par­ents Noirs ou Blancs, hip-hopeurs débu­tants ou con­fir­més. Mer­ci qui ? Thanks Via­com !

(1) Michel Desmur­get TV lobot­o­mie. La vérité sci­en­tifique sur les effets de la télévi­sion. Max Milo, 2011. Une cri­tique com­plète de l’ouvrage est disponible dans la rubrique « réseaux médias » de votre site.

(2) Patrick Georges et Michel Badock, Le Neu­ro­mar­ket­ing en action, par­ler et ven­dre au cerveau. Eyrolles, 2010.

Page 343 sur 343

Qui a dit…

« Non, à tout pren­dre, je préfère que les Frères musul­mans soient coop­tés par les mil­i­taires égyp­tiens qui gar­dent l’essentiel du pou­voir plutôt que de les voir gag­n­er des élec­tions libres, insti­tu­ant un Tariq Ramadan comme min­istre de la Cul­ture. Je sou­tiens donc le main­tien des dic­tatures les plus éclairées pos­si­bles – voire pas éclairées du tout – en Egypte et en Ara­bie saou­dite plutôt que l’application, dans ces régions du monde, des principes démoc­ra­tiques qui, dans l’immédiat, ne seraient que por­teurs de désor­dres et de vio­lences. »

Pour le découvrir, cliquez ici