Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Expulsion des étrangers en situation irrégulière : Le Parisien en porte-voix de LREM
Publié le 

25 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Expulsion des étrangers en situation irrégulière : Le Parisien en porte-voix de LREM

Expulsion des étrangers en situation irrégulière : Le Parisien en porte-voix de LREM

Le 5 juin, Le Parisien, propriété de Bernard Arnault, a consacré un article aux expulsions des étrangers en situation irrégulière. L’article fait suite à un rapport réalisé par deux parlementaires de la majorité présidentielle (LREM, Modem).

Dès le titre, c’est le coût des expul­sions qui est mis en avant, « 500 mil­lions » en 2018. Des expul­sions for­cées qui couteraient « six fois plus cher qu’un retour aidé dans le pays d’origine ». Le rap­port des par­lemen­taires a depuis été présen­té en com­mis­sion des Finances de l’Assemblée nationale. L’hebdomadaire L’Express a con­sacré un arti­cle au même sujet, avec qua­si­ment les mêmes ter­mes.

Point de vue univoque

Les deux jour­naux con­sacrent un arti­cle sur le sujet des expul­sions de clan­des­tins à l’occasion de la sor­tie d’un rap­port par­lemen­taire de députés de la majorité. Soit. Mais seul le point de vue de ces derniers est don­né. La posi­tion d’un député d’un autre bord poli­tique n’est pas demandée sur ce sujet. Dom­mage : dans une inter­view au Figaro le 11 juin, un député LR par­le des obsta­cles juridiques que la France s’est elle-même créés et qui sont un frein aux expul­sions ain­si que du « manque de forces de l’ordre pour encadr­er ces retours for­cés ». Et si les expul­sions étaient coû­teuses parce qu’elles sont com­pliquées et qu’il manque de moyens humains pour les organ­is­er et les men­er à bien ?

Le prob­lème est abor­dé sous le seul angle du coût financier de l’expulsion des clan­des­tins et non de celui de leur séjour. Pour­tant, entre l’aide médi­cale d’état, les min­i­mas soci­aux, les allo­ca­tions divers­es, etc., le main­tien d’un clan­des­tin qui ne tra­vaille pas sur le ter­ri­toire a un coût cer­tain, prob­a­ble­ment bien supérieur à son expul­sion.

Effet d’aubaine de l’aide au retour

Pas un mot sur l’afflux de déboutés du droit d’asile en Alle­magne qui arrivent mas­sive­ment en France, comme le relate TV Lib­ertés, et qui pour­raient prof­iter de l’effet d’aubaine de l’aide au retour payée par le con­tribuable. Sans compter l’appel d’air que cela pour­rait créer dans d’autres pays européens.

Pas un mot non plus sur les moyens de met­tre fin à l’arrivée de clan­des­tins, ce que des pays d’Europe cen­trale bien moins rich­es réus­sis­sent à faire. Pas un mot sur les deman­des d’asile par­fois util­isées comme sub­terfuge pour rester sur le ter­ri­toire.

Le déman­tèle­ment de fil­ières d’immigration illé­gale a explosé ces dernières années, dont cer­taines « visent à main­tenir les illé­gaux sur le sol français » selon Le Figaro du 21 mai 2019.

Quelques jours plus tard, le 10 juin, Le Parisien con­sacrait un arti­cle à une fil­ière d’immigration clan­des­tine de Géorgiens liée au milieu de la crim­i­nal­ité. Des indi­vidus seraient guidés par les passeurs vers la Pré­fec­ture pour y faire une demande d’asile ou vers des hôpi­taux pour une prise en charge.

Que pèsent la méth­ode bisounours et les « retours volon­taires » face à ces straté­gies organ­isées ? On attend avec impa­tience des répons­es dans les pages du Parisien

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision