Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Bataille pour les médias sur la côte d’azur, Safa contre-attaque sur le réseau Azur TV
Bataille pour les médias sur la côte d’azur, Safa contre-attaque sur le réseau Azur TV

25 juin 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Bataille pour les médias sur la côte d’azur, Safa contre-attaque sur le réseau Azur TV

Bataille pour les médias sur la côte d’azur, Safa contre-attaque sur le réseau Azur TV

Bataille pour les médias sur la côte d’azur, Safa contre-attaque sur le réseau Azur TV

Résumons : Nice-Matin en difficulté se place sous la procédure de sauvegarde début mars 2019. L’industriel Iskandar Safa (chantiers navals, groupe Valmonde) veut racheter la part minoritaire du belge Nethys. Mais Xavier Niel se déclare en négociation exclusive avec Nethys. Entretemps Safa marque son intérêt pour Azur TV.

Nice-Matin entre deux feux

Nethys pos­sède 34% de Nice-Matin avec la pos­si­bil­ité de mon­ter à 51%. Si Niel se sub­stitue au belge il devrait avoir la pos­si­bil­ité de mon­ter lui aus­si à 51%. Mais la direc­tion du quo­ti­di­en comme la rédac­tion et la société coopéra­tive des salariés sont plus favor­ables à l’offre Safa qui leur paraît plus cohérente sur le plan édi­to­r­i­al comme sur celui de la relance du titre.

Azur TV

Azur TV dif­fuse sur Nice, Mar­seille et Toulon avec un action­nar­i­at répar­ti égale­ment entre qua­tre per­son­nes privées. L’exécutif région­al a sup­primé une par­tie du finance­ment pub­lic début 2019. Même si l’entreprise est saine il fal­lait trou­ver un nou­v­el action­naire minori­taire, qui devrait être Iskan­dar Safa, dans une pro­por­tion et pour un mon­tant incon­nus pour le moment. L’industriel pos­sède d’importants intérêts immo­biliers dans la région et n’a sans doute pas aban­don­né toute pré­ten­tion sur Nice-Matin où les rédac­tions le sou­ti­en­nent. Sous les regards intéressés des prob­a­bles can­di­dats à la mairie de Nice, le maire sor­tant très macronien Chris­t­ian Estrosi et son con­cur­rent de poids Eric Ciot­ti, tous deux mem­bres de LR, pour autant que ce par­ti compte encore.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.