Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Ardisson/Aliagas, départ de vedettes du buzz médiatique
Ardisson/Aliagas, départ de vedettes du buzz médiatique

23 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Ardisson/Aliagas, départ de vedettes du buzz médiatique

Ardisson/Aliagas, départ de vedettes du buzz médiatique

Ardisson/Aliagas, départ de vedettes du buzz médiatique

Comme notre article sur les difficultés d’Europe 1 le laissait prévoir, Nikos Aliagas quitte Europe 1. En parallèle et pour des raisons différentes Ardisson quitte C8 du groupe Canal + et interrompt son émission « Salut les terriens ».

Aliagas, un CDD non renouvelé

Après la cat­a­stro­phe indus­trielle de la mati­nale de Patrick Cohen (débauché de France Inter où sa mati­nale car­ton­nait), Arnaud Lagardère avait par­ié sur un « pro­fes­sion­nal­isme peo­ple » avec l’animateur Nikos Alia­gas. La lune de miel n’aura duré qu’un an, Alia­gas ne pro­longe pas l’aventure et présente ce départ comme « sa déci­sion ». Démen­tant la sit­u­a­tion dif­fi­cile de la chaine comme rai­son de son départ, il invoque la fatigue devant une charge de tra­vail trop lourde et le désir de voir plus sou­vent sa famille.

Très proche de Lau­rent Guimi­er, il a peut-être payé le prix de cette prox­im­ité tant ce dernier – encore en arrêt-mal­adie à la mi-juin 2019 – sem­ble en sur­sis. Alia­gas con­tin­uera sa col­lab­o­ra­tion avec TF1 à tra­vers The Voice, 50 min­utes inside, La Chan­son de l’année.

Ardisson, les terriens ne décolleront plus

Thier­ry Ardis­son et les « Ter­riens » étaient devenus depuis 13 ans une insti­tu­tion sur les chaînes de Vin­cent Bol­loré. Bol­loré a estimé que le retour sur investisse­ment n’était pas suff­isant en pro­posant de dimin­uer le moitié la rémunéra­tion du pro­duc­teur pour le même cahi­er des charges. Comme le dit l’intéressé « Quand le pro­prié­taire du groupe auquel vous livrez une émis­sion depuis 13 ans vous demande la même chose pour la sai­son suiv­ante pour la moitié du prix, et que ce n’est pas négo­cia­ble, vous êtes viré ».

Refu­sant « d’accepter l’inacceptable », l’animateur revendique un style cul­turel sus­cep­ti­ble d’attirer à la fois Houelle­becq et Valérie Lemerci­er, refu­sant implicite­ment les émis­sions de pur diver­tisse­ment style Hanouna. In cau­da venenum, il cite un directeur de télévi­sion auquel il demandait si ses enfants regar­daient les émis­sions de téléréal­ité de la chaîne qu’il présidait. Réponse indignée « Pas question ».

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.