Soros met 30 mil­lions sur la table
George Soros met 30 mil­lions pour racheter des radios en Pologne. Une paille pour le bud­get d’un mil­liard de dol­lars de son Open Soci­ety Foun­da­tion. L’Observatoire du jour­nal­isme ne sera jamais financé par Soros. C’est pourquoi nous avons besoin de vous. Pour nous aider, nous aimer, vous pou­vez don­ner avec un reçu fis­cal de 66% de votre don, c’est par ici.

 
29% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 570,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Les plus lus

  • Médias Alba Ven­tu­ra, Vir­ginie Le Guay : des jour­nal­istes de plus en plus agres­sifs et manip­u­la­teurs ?

    Il règne une drôle d’ambiance dans les stu­dios de radio et sur les plateaux de télévi­sion. L’agressivité des jour­nal­iste…

  • Por­traits Raphaël Glucks­mann

    PORTRAIT — Raphaël Glucks­mann, dont les activ­ités sont très diver­si­fiées, fait fig­ure d’inclassable : révo­lu­tion­naire pr…

  • Por­traits Rachid M’Barki

    PORTRAIT — Rachid M’Barki, né en févri­er 1969 à Toulouse, d’origine maghrébine, est un jour­nal­iste français de télévi­sio…

  • Por­traits Léa Salamé

    PORTRAIT — Issue de la haute bour­geoisie affairiste libanaise, Léa Salamé ne cache pas, mal­gré son image d’objectivité i…

  • Médias Un nou­veau site jeune et anti con­formiste : Rage

    Nous avons décou­vert RAGE un peu par hasard au fil de l’internet. Intrigués par son for­mat et son aspect à la fois icono…

  • Por­traits Emmanuel Lechypre

    PORTRAIT — Emmanuel Lechypre est un jour­nal­iste et écon­o­miste français né en avril 1966 dans le 12ème arrondisse­ment de…

  • Por­traits Éric Zem­mour

    PORTRAIT — Il est devenu telle­ment célèbre pour ses joutes télévi­suelles et son tal­ent de polémiste qu’on a ten­dance à l…

  • Por­traits Abel Mestre

    PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout d…

  • Médias Un arti­cle de Sylvie Kauff­mann dans Le Monde : Pou­tine s’engage (enfin) en Europe

    C’est le 14 févri­er 2019 et sous la sig­na­ture de Sylvie Kauff­mann qu’est lancé ce cri de soulage­ment qui résonne comme u…

  • Médias FactCheckEU : Les Décodeurs du Monde s’allient avec 18 médias pour « con­trôler les élec­tions européennes »

    Pourquoi ne pas organ­is­er la dés­in­for­ma­tion à l’échelle européenne ? Et sous cou­vert de véri­fi­ca­tion des infor­ma­tions bi…

Le Figaro accueille aussi les « jeunes », le mot qui euphémise

Les lecteurs des quo­ti­di­ens et des mag­a­zines, tout comme les audi­teurs et les téléspec­ta­teurs, ont désor­mais l’habitude d’entendre des mots choi­sis avec atten­tion, ain­si le mot « jeune », lorsque se pro­duisent des événe­ments impli­quant le car­ac­tère eth­nique des per­son­nes incrim­inées. Une habi­tude à laque­lle ils s’habituent ou non. Reste qu’elle a gag­né l’ensemble des médias et ne souf­fre plus de cri­tique, ain­si que le mon­tre l’exemple car­i­cat­ur­al d’un court arti­cle paru dans Le Figaro daté du lun­di 4 mars 2019.

Ligue du LOL, vague de licenciements et de repentirs lénifiants

La vaguelette de la Ligue du LOL était dev­enue un véri­ta­ble tsuna­mi. Pourquoi ? D’une part parce qu’elle touchait de jeunes jour­nal­istes branchés, pro­gres­sistes, poli­tique­ment cor­rects et en apparence pro­pres sur eux. D’autre part parce que ces com­porte­ments – qui allaient du sim­ple bizu­tage à la véri­ta­ble per­sé­cu­tion de cour de récréa­tion – étaient à dou­ble sens.

Taxe sur les GAFA, un coup pour pas grand chose ?

Tout ou presque tout a été dit sur les astuces finan­cières des Google, Apple, Face­book, Ama­zon. Au moyen de mécan­ismes ingénieux, par­fois avec la com­plic­ité des États, aidés par des armadas de juristes, ils font remon­ter les prof­its là où la tax­a­tion est faible voire inex­is­tante. Com­ment établir une sol­i­dar­ité là où les sociétés les plus rich­es échap­pent à l’impôt ? Les 28 bien­tôt 27 inca­pables de se met­tre d’accord sur le sujet, la France se lance sans ent­hou­si­asme dans un début de solu­tion.

L’Obs en ordre de marche derrière Macron ?

Sub­rep­tice­ment, L’Obs sem­ble devenir un mag­a­zine peo­ple à l’anglo-saxonne, du moins si l’on en croit la Une de son numéro daté du 28 févri­er au 5 mars 2019, et au ser­vice de la vision du monde du prési­dent Macron. Un numéro con­sacré à « Salvi­ni, le poi­son pop­uliste ».

Les algorithmes au secours de la censure ? Le projet Deepnews

Devant la mul­ti­pli­ca­tion des sources d’information, en par­ti­c­uli­er sur inter­net, de nom­breux pro­jets exis­tent pour qual­i­fi­er l’information. Du désas­treux et non crédi­ble Decodex (financé par Google) du Monde, au Check­news de Libéra­tion en pas­sant par les notes de Face­book ou de Google. Depuis que deux lois votées en Alle­magne et en France sur les infox sur les réseaux soci­aux prévoient des sanc­tions pécu­ni­aires ou pénales con­tre les con­trevenants, de nom­breuses sociétés com­mer­ciales ten­tent de bâtir un mod­èle pré­dic­tif qui per­me­t­trait d’éliminer les fameuses infox.

Nicolas Dupont-Aignan : Patrick Cohen cireur de pompes du pouvoir

Les clash­es entre poli­tiques et jour­nal­istes peu­vent par­fois béné­fici­er aux deux par­ties, ali­men­tant une dou­ble notoriété. Mais ils sont aus­si dans cer­tains cas révéla­teurs d’une cer­taine arro­gance d’une par­tie de la classe médi­a­tique lorsque celle-ci entre­prend de réé­du­quer selon ses a pri­ori et non d’informer. Ce fut le cas de la prise de bec entre Nico­las Dupont-Aig­nan et Patrick Cohen sur la 5 le mer­cre­di 6 mars 2019 dans l’émission C’est à vous.

Réactions à la lettre du président français aux « Citoyens d’Europe » : revue de presse européenne

Emmanuel Macron a pub­lié le 5 mars 2019 dans des jour­naux choi­sis des 28 pays de l’UE une tri­bune inti­t­ulée « Pour une Renais­sance européenne » préal­able­ment traduite en 22 langues. Les réac­tions chez les 28 (France com­prise) ont été var­iées, allant de l’enthousiasme au rejet en pas­sant par l’indifférence et les moqueries.

Le New York Times profite de la vague anti-Trump

C’est la très vieille his­toire de la poule et de l’œuf. Qui était le pre­mier ? Même chose pour le phénomène Trump et les médias. Celui ci est depuis deux ans la cible des médias libéraux améri­cains et du monde. Mais il est aus­si un excel­lent client dont les tweets ravageurs reti­en­nent l’attention. Il est tout autant l’objet d’une cam­pagne soigneuse­ment orchestrée entre les ser­vices de ren­seigne­ment, cer­tains de ses anciens amis, George Soros, les démoc­rates, les néo­con­ser­va­teurs répub­li­cains et les quo­ti­di­ens les plus con­nus tel le New York Times qui surfe sur la vague Trump tout en la com­bat­tant.

Radio numérique, les grands acteurs raflent tout, Sud Radio écartée

La nou­velle tech­nolo­gie dite DAB+ (radio numérique ter­restre, RNT, son autre nom) per­met d’écouter la radio avec un sig­nal numérique de meilleure qual­ité, en béné­fi­ciant d’ un meilleur son. Même si l’avantage est lim­ité à l’heure de la prochaine 5G, tous les grands groupes ont man­i­festé leur intérêt et empoché la plus grande par­tie de la mise répar­tie par le CSA.

Reuters France en grève pour défendre l’emploi et le français

Reuters, la vieille agence de presse anglo-sax­onne fondée à Lon­dres en 1851 est dev­enue en réal­ité nord améri­caine depuis son rachat par le groupe cana­di­en Thom­son en 2008, pour 17 mil­liards de dol­lars. Le groupe qui emploie près de 50.000 per­son­nes est coté à New York et Toron­to, son quarti­er général se trou­vant dans cette dernière ville.

Présent de nouveau en difficulté

La presse d’opinion existe encore en France mais se débat dans un marasme financier. De son côté, L’Humanité – arrosée de mul­ti­ples sub­ven­tions – souf­fre de sur­ef­fec­tifs et de l’abandon de ses lecteurs. A l’autre bord poli­tique, le quo­ti­di­en nation­al catholique Présent – dont la dif­fu­sion aug­mente – croule sous les procès devant les prud’hommes.

Page 3 sur 354

Qui a dit…

« Je dois être un gros con de droite, mais j’ai du mal à com­pren­dre qu’on puisse pren­dre trois jours sur qua­tre de tra­vail à quelqu’un, même au-delà d’une cer­taine somme. En France, on ne doit stig­ma­tis­er per­son­ne mais pour les rich­es, c’est autorisé. Le riche n’est pas for­cé­ment un salaud de riche. Il y a des salauds de pau­vres aus­si ! »

Pour le découvrir, cliquez ici