Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don

Actualité de l'Ojim

L’Observatoire prend des vacances d’hiver

Nous ne partons pas aux sports d’hiver, mais pendant une dizaine de jours, jusqu’au 3 janvier inclus, l’OJIM vous présentera les articles les plus significatifs des quatre derniers mois. Entre les censures de Radio France ou de Twitter, les délires LGBT+ ou indigénistes, les silences sur les faux mineurs migrants, les regards complaisants sur les clandestins, les vidéos interdites, la sortie de notre première brochure papier, la matière ne manque pas. Tout ceci a un coût, il vous reste 8 jours pour nous soutenir avec un reçu fiscal de 66% sur 2020, d’avance merci. Joyeux Noël à toutes et tous et à bientôt.

L’Observatoire du journalisme (OJIM) : vidéo de présentation

L’Observatoire du journalisme (OJIM) : vidéo de présentation

Un peu plus de huit ans à ce jour, l’OJIM dont le titre a été mod­i­fié en 2018 pour adopter celui plus large d’Observatoire du jour­nal­isme, a dépassé l’âge de rai­son approchant ses huit ans et demi. À cette occa­sion nous avons réal­isé une courte vidéo insti­tu­tion­nelle de présen­ta­tion générale que nous vous encour­a­geons vive­ment à diffuser.

lire plus
L’Observatoire du journalisme (OJIM) écrit au Siècle et à Facebook

L’Observatoire du journalisme (OJIM) écrit au Siècle et à Facebook

La trans-pa-ren-ce, il faut de la trans­parence répè­tent en boucle poli­tiques, réseaux soci­aux et médias de grand chemin. Tout doit être mis sur la table sauf ce qui doit être tu aurait dit Alphonse Allais, illus­trant la poli­tique des uns et des autres. Nous avons décidé de les pren­dre au mot et d’écrire au Siè­cle et à Face­book France.

lire plus

Parution : Yann Barthès, le ricanement au Quotidien

Yann Barthès est une des fig­ures de l’infotainment, une for­mule qui mélange sur un mode ludique infor­ma­tion (ou plutôt dés­in­for­ma­tion) et diver­tisse­ment. Il ani­me aujourd’hui l’émission Quo­ti­di­en. Un for­mat qui se veut incor­rect, mais qui incar­ne le style et les valeurs d’une bour­geoisie décon­trac­tée et ricanante, cham­pi­onne de la dérision.

lire plus