Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Facebook / AFP : liaisons dangereuses et censures

25 mai 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Facebook / AFP : liaisons dangereuses et censures

Facebook / AFP : liaisons dangereuses et censures

Au moment où la liberticide loi Avia, soi-disant destinée à lutter contre les « discours de haine » se met en place, au moment où la censure devient préventive pour éliminer les « mauvaises pensées », Facebook et l’AFP, agence publique d’information de la France, renforcent leurs liens en ce domaine d’avenir.

New world order

Le réseau social a annon­cé les pre­miers mem­bres de son « con­seil de sur­veil­lance », dont Zucker­berg avait pré­cisé le pro­jet dans un entre­tien de novem­bre 2018, souhai­tant créer une sorte de Cour suprême qui portera un « juge­ment final sur ce que devrait être un dis­cours accept­able dans une com­mu­nauté qui reflète les normes sociales et les valeurs des gens dans le monde entier ». New world order, les choses sont claires.

Les nom­i­na­tions ini­tiales con­fir­ment ce que l’on pou­vait en atten­dre, les réseaux Soros et les dif­férents lob­bies LGBTQ++ sont bien représen­tés.

L’AFP et Facebook, main dans la main

Emmanuel Macron, lors du forum sur la gou­ver­nance d’internet à Paris, tenu le 12 novem­bre 2018 à l’Unesco, avait annon­cé la couleur. Il avait par­lé de « méth­ode coopéra­tive », unis­sant les capac­ités tech­nologiques de Face­book et les capac­ités répres­sives (en forte pro­gres­sion) de l’État français. Un groupe d’une dizaine de per­son­nes fût con­sti­tué à par­ité entre les deux entités, la privée et la publique. Du côté réseau, des cadres dirigeants. Du côté pub­lic, que du beau monde : le CSA (respon­s­able des con­tenus), l’Arcep (respon­s­able des télé­coms et de la régu­la­tion tech­nique, les con­tenants), la Dis­ic (direc­tion inter­min­istérielle des sys­tèmes d’information et de com­mu­ni­ca­tion) et le secré­tari­at d’État au numérique qui coor­donne.

L’AFP s’est rangée dans le dis­posi­tif, employ­ant 80 jour­nal­istes spé­cial­isés tra­vail­lant essen­tielle­ment avec et pour le réseau social, en France, aux États-Unis et bien­tôt en Alle­magne et dans les Balka­ns. Pour ces derniers, sans doute pour com­pléter le tra­vail entre­pris par l’ex directeur de la CIA, devenu mag­nat local des médias via le fonds d’investissement améri­cain KKR.

Une activ­ité qui rap­porte. De moins d’un mil­lion d’euros en 2018, les revenus en découlant auraient dépassé les 2,5M€ en 2019 et sur le seul mois de mars un chiffre d’affaires dépas­sant celui d’une année selon les déc­la­ra­tions du nou­veau prési­dent de l’AFP, Fab­rice Fries aux Échos.

Dans ce cas pré­cis Face­book est un client de l’AFP et le rémunère pour ses ser­vices. Mais il peut aus­si devenir parte­naire et alors vers­er de l’argent directe­ment aux médias (comme Google l’a fait en finançant la créa­tion des Décodeurs du Monde). Quelques exem­ples, Libéra­tion qui a reçu 225K€ en 2018 pour financer Check news, ou encore L’Express, Le Monde, France 24 et même le gra­tu­it 20 Min­utes, qui vient de rem­porter une bourse de 37K€, au titre (ne riez pas) d’un « Coro­n­avirus Fact Check­ing Grant » du réseau social améri­cain. Une miette pour Face­book ; mer­ci no’t maît’ dis­aient les man­ants à leur seigneur en d’autres temps. Servi­teur diraient d’autres…

Voir notre portrait du patron de Facebook France Laurent Solly.

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.