Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vœux de l’Observatoire du journalisme et craintes pour 2018

8 janvier 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Infographies | Vœux de l’Observatoire du journalisme et craintes pour 2018

Vœux de l’Observatoire du journalisme et craintes pour 2018

Vœux de l’Observatoire du journalisme et craintes pour 2018

Accueil | Infographies | Vœux de l’Observatoire du journalisme et craintes pour 2018

8 janvier 2018

Les menaces qui s’annonçaient au début de 2017 se sont affirmées peu à peu tout au long de l’année. Les réseaux sociaux constituaient encore un contre pouvoir à la presse dominante généralement aux mains de pouvoirs financiers qui l’utilisent pour servir au mieux ses intérêts.

La neu­tral­ité de la toile offrait au lecteur, audi­teur, spec­ta­teur la pos­si­bil­ité d’avoir un choix et de se faire une opin­ion dans un champ d’informations con­tra­dic­toires. Ce n’est plus le cas main­tenant. En Alle­magne les réseaux soci­aux qui repro­duiraient des « mes­sages de haine » et qui ne les sup­primeraient pas immé­di­ate­ment sont sus­cep­ti­bles d’amendes de plusieurs mil­lions d’euros. Gageons que l’affirmation « la poli­tique d’Angela Merkel vis à vis des migrants est une trahi­son de l’Europe et des européens » serait con­sid­érée comme un mes­sage de haine. En France Face­book rémunère les médias de la presse dom­i­nante (Libéra­tion, Le Monde, L’Express, BFM, France Télévi­sions) pour qu’ils lui com­mu­niquent les « fauss­es nou­velles » afin de sup­primer les comptes cor­re­spon­dants. Google et Twit­ter suiv­ent la même politique.

C’est le moment où notre prési­dent veut utilis­er la loi con­tre ces mêmes « fauss­es nou­velles » tout d’abord en péri­ode élec­torale. Nul ne sait si cette loi dont les con­tours sont flous ver­ra le jour, mais l’intention – sous cou­vert bien enten­du de bonnes inten­tions — d’établir une sorte de Min­istère de la Vérité est là. Nous y revien­drons si nécessaire.

Ter­mi­nons en remer­ciant les nom­breux lecteurs qui nous ont mar­qué leur con­fi­ance en nous sou­tenant finan­cière­ment au mois de décem­bre. Qu’ils soient assurés de notre déter­mi­na­tion à pour­suiv­re notre œuvre de décryptage des médias et de défense de toutes les lib­ertés d’expression. Tels seront nos vœux pour l’an nou­veau, mer­ci de nous accom­pa­g­n­er dans cette mission.

Claude Chol­let
Président

[total­do­na­tions campaign=“OJIM 01–2018” ]

Si vous ne souhaitez pas utilis­er Pay­Pal, vous trou­verez ci-dessous notre IBAN : 
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Béné­fi­ci­aire : OJIM, 48 boule­vard de la Bastille 75012 Paris.
Par chèque à l’or­dre de OJIM, 48 boule­vard de la Bastille 75012 Paris.

Crédit pho­to : DR

Rediffusion estivale

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés