Accueil | Actualités | Médias | Vers la fin du pôle News de Lagardère ?
Pub­lié le 4 mai 2018 | Éti­quettes : , , , ,

Vers la fin du pôle News de Lagardère ?

Arnaud Lagardère n’a pas la réputation d’un manager d’exception. Succédant par surprise à son père Jean-Luc Lagardère, décédé en mars 2003 des conséquences malheureuses d’une opération chirurgicale bénigne, il s’est vite séparé de la garde rapprochée de son père. Pour s’en constituer une autre plus proche de certaines méthodes du milieu que d’HEC comme Ramzi Khouri, exécuteur des basses œuvres de DSK, porte parole du groupe et figure montante d’Havas. Si le plus si jeune Arnaud veille attentivement à ses dividendes, il vend en même temps par appartements l’empire de son père.

Le pôle presse s’effiloche dès 2007

Les ventes commencent dès 2007, quatre ans après la disparition de Jean-Luc Lagardère. Nice-Matin et La Provence sont tous deux vendus au groupe Hersant qui les revendra à Bernard Tapie quelques années plus tard avec de nombreuses péripéties. L’Ojim a publié en mars 2018 une histoire complète de la débandade du quotidien marseillais.

Deuxième et troisième vagues

En 2011 le groupe américain Hearst rachète une bonne partie du business international de Lagardère News pour 900 millions de dollars. Hearst est un groupe diversifié propriétaire entre autres du cablô-opérateur ESPN, de l’agence de notation Fitch, de 31 télévisions locales aux États-Unis, de journaux à San Francisco et Albany, de Cosmopolitan, Harper’s Bazaar et de parts dans Buzzfeed, le spécialiste des fausses nouvelles et Vice. De son côté, Matthieu Pigasse a investi dans Vice France.

En 2014 le groupe belge Rossel rachète Psychologie Magazine et Première, le second sera rapidement revendu.

Quatrième vague début 2018

En avril 2018 le groupe vend ses radios locales en Europe Centrale ainsi que Elle France à un groupe tchèque. Lagardère garderait la marque Elle et certaines licences. Avec le magazine féminin en France partent aussi Télé 7 jours, France Dimanche, Ici Paris, Public et Art et décoration.

Départ de Denis Olivennes, arrivée de Laurent Guimier

Conséquence logique : Denis Olivennes nommé en 2011 président de Lagardère active quitte le groupe et sera remplacé par Laurent Guimier sans doute déçu de rester numéro 2 de Radio France après l’élection de Sybile Veil. Laurent Guimier aura fort à faire pour redresser une barque qui tangue. Si Paris Match se porte bien, ce n’est pas le cas du JDD et encore moins d’Europe 1 dont l’écoute est dramatiquement en baisse. Le suivant sur la liste des titres à vendre pourrait être Europe 1, de quoi s’assurer de bons dividendes.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

32% récolté
Nous avons récolté 635€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store