Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sibyle Veil, énarque de la promotion Senghor (celle d’Emmanuel Macron) nommée à la tête de Radio France

14 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | not_global | Sibyle Veil, énarque de la promotion Senghor (celle d’Emmanuel Macron) nommée à la tête de Radio France

Sibyle Veil, énarque de la promotion Senghor (celle d’Emmanuel Macron) nommée à la tête de Radio France

Accueil | not_global | Sibyle Veil, énarque de la promotion Senghor (celle d’Emmanuel Macron) nommée à la tête de Radio France

Sibyle Veil, énarque de la promotion Senghor (celle d’Emmanuel Macron) nommée à la tête de Radio France

14 avril 2018

Après Fabrice Fries nommé Président de l’AFP le 12 avril 2018, Sibyle Veil – qui n’est pas superstitieuse – est désignée par le CSA à la tête de Radio France le vendredi 13.

Sibyle Veil est un bril­lant sujet. Et un bril­lant sujet qui a de la chance. Elle se retrou­ve à l’ENA en 2002/2004 au sein de la pro­mo­tion Sen­g­hor où elle est en com­pag­nie, out­re du futur Prési­dent de la République, de Gas­pard Gantzer futur con­seiller com­mu­ni­ca­tion de François Hol­lande (un naufrage mémorable), de Boris Val­laud (le mari de Najat) et d’autres sujets promis à un bel avenir.

Une carrière sans accrocs

Après quelques années au con­seil d’État puis à l’Élysée sous Sarkozy (sujets san­té, sol­i­dar­ité, loge­ment), elle migre à l’APHP pen­dant près de 5 ans avant de rejoin­dre Radio France en juil­let 2015 où elle s’occupe du dia­logue social (elle aura du tra­vail), des direc­tions sup­port (1 000 per­son­nes) et nous indique sous une forme euphémis­tique “LinkedIn” du « retour à l’équilibre du résul­tat courant », autrement dit le pilotage des finances.

Un projet mûri en interne

C’est donc la plus anci­enne dans le grade le plus élevé qui suc­cède à Math­ieu Gal­let emporté par des soupçons de favoritisme. Opposée à cinq can­di­dats elle avait axé son pro­jet sur la révo­lu­tion numérique en ampli­fi­ant le renou­velle­ment des audi­teurs pour « s’imposer comme la référence du pub­lic ». Elle avait eu l’habileté de présen­ter un tick­et avec Lau­rent Guimi­er, le respec­té directeur des antennes. Elle aura tri­om­phé de cinq adver­saires et su séduire les mem­bres du CSA présidé (en l’absence d’Olivier Schrameck souf­frant) par le doyen des admin­is­tra­teurs de Radio France, Jean-Luc Vergne.

Et connaissant le Président de la République

Con­nais­sant bien les rouages de la mai­son, plutôt appré­ciée en interne, femme, jeune, ayant des ami­tiés du côté Sarkozy et en même temps à gauche, elle est par­faite­ment Macron-com­pat­i­ble comme le nou­veau Prési­dent de l’AFP. Sans faire de bruit le Prési­dent jupitérien met ses hommes et ses femmes en place. Qui s’en éton­nera ? Et à qui le tour ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés