Accueil | Actualités | Médias | Le JDD va perdre 30 % de ses effectifs
Pub­lié le 16 mars 2016 | Éti­quettes : , , ,

Le JDD va perdre 30 % de ses effectifs

Le 9 mars dernier, la direction du groupe Lagardère annonçait la mise en place d'un plan de départs volontaires portant sur 220 postes en 2016 au sein de sa branche presse.

Le JDD, Paris Match et Elle vont être particulièrement touchés par cette réduction d'effectif. Selon une source proche du dossier relayée par Le Monde, le JDD devrait ainsi voir ses effectifs fondre de 30 %. Avec une rédaction d'une cinquantaine de personnes, c'est entre 15 et 16 postes qui vont être supprimés.

Cependant, une autre source déclare qu'il devrait y avoir « des réductions encore plus fortes ailleurs ». Denis Olivennes, président de Lagardère Active, a annoncé dans une lettre envoyée aux salariés la mise en place d'un « programme d’économies de 50 millions d’euros sur tous les types de dépenses » assorti d’un « plan de départs volontaires portant sur 220 postes dans les métiers touchés par la baisse des revenus ». Et celui-ci de préciser qu'il « n’y aura aucun licenciement ».

Du côté des syndicats, on dénonce un « plan social déguisé, avec à la clé des centaines de départs qui vont fortement dégrader les conditions de travail, la qualité des magazines et les relations sociales au sein de l’entreprise ».

Entre fin 2012 et fin 2015, Lagardère Active a entamé une vaste stratégie de désengagement de la presse écrite et de réduction des effectifs, qui sont ainsi passés globalement de 4 300 personnes à 3 500.

Voir notre infographie du groupe Lagardère

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This