Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
16,6 millions d’euros de revenus pour Arnaud Lagardère cette année

13 mai 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | 16,6 millions d’euros de revenus pour Arnaud Lagardère cette année

16,6 millions d’euros de revenus pour Arnaud Lagardère cette année

Ce 6 mai 2014 s’est tenue l’assemblée générale du groupe Lagardère, qui a vu se dérouler le vote concernant la rémunération de son gérant.

Le fils unique de Jean-Luc Lagardère touchera ain­si 16,6 mil­lions d’eu­ros cette année. Bien que ce mon­tant ait été jugé « exces­sif » par la société de con­seil Prox­in­vest, cette réso­lu­tion a réu­ni 94,61 % de votes posi­tifs chez les action­naires. En réal­ité, la rémunéra­tion fixe et vari­able de M. Lagardère n’est que de 2,5 mil­lions d’eu­ros, mais il faut lui ajouter le div­i­dende excep­tion­nel qui s’élève cette année à un mon­tant record de 13,1 mil­lions d’eu­ros.

Comme chaque année, l’assem­blée générale s’est très bien déroulée. « Répon­dant aux ques­tions avec calme, humour et sans don­ner jamais le sen­ti­ment de se dérober, le pro­prié­taire d’Hachette ou de Paris Match est en effet un mod­èle du genre. Le pub­lic avait devant lui un homme atten­tif, bien loin des patrons arro­gants et cas­sants du CAC40 », relate Chal­lenges.

On se sou­vient pour­tant de la colère des action­naires en 2013, qui avaient qual­i­fié de « sui­cide médi­a­tique » un reportage de la RTBF dans l’intimité d’Ar­naud Lagardère. Celui-ci partage en effet sa vie avec un top mod­el, de 30 ans sa cadette. Dans le reportage, qu’il s’est d’ailleurs empressé de faire cen­sur­er en France, on décou­vrait entres autres les moqueries de sa belle-famille sur son pan­talon trop ser­ré, le surnom que lui attribuait la mère de Jade, « ton­ton Nono », ain­si que son tatouage amoureux sur le tib­ia…

Voir notre infographie du groupe Lagardère

Dessin : © Mila­dy de Win­ter pour l’O­jim

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.