Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Publicité en ligne : Google et Facebook raflent tout

21 mai 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Publicité en ligne : Google et Facebook raflent tout

Publicité en ligne : Google et Facebook raflent tout

21 mai 2018

L’avenir de la presse papier (et sans doute une partie de celui de la radio et de la télévision) passe par le digital. C’est ce qu’ont confirmé de manière séparée Louis Dreyfus pour Le Monde et Alain Weil pour Libération, ce dernier annonçant de manière à peine déguisée la fin du papier pour le quotidien de monsieur Drahi. Mais qui finance le digital sinon la publicité ? Hélas, les ogres Facebook et Google avalent la plus grande partie du gâteau, laissant les miettes aux autres. Illustration aux États-Unis.

Le gâteau américain grossit mais pas pour tout le monde

Miam, miam, la pub­lic­ité en ligne aurait pro­gressé de plus de 20% en 2017 en Amérique, nous apprend un site spé­cial­isé. Elle représente plus que la télévi­sion et pèse qua­tre fois plus que la presse mag­a­zine en perdi­tion sur ce seg­ment. Et qui détient les trois quarts de ce marché ? Google et Facebook.

Les deux ogres et leurs filiales

Face­book n’est pas que Face­book, c’est aus­si What­sApp (dont le fon­da­teur Jan Koum vient de quit­ter le groupe), la mes­sagerie Mes­sen­ger (celle qui vous espi­onne et vous fiche), mais égale­ment Insta­gram qui per­met d’échanger pho­tos et vidéos. Le scan­dale Cam­bridge Ana­lyt­i­ca (vente de don­nées con­fi­den­tielles) ne sem­ble pas avoir pénal­isé l’usage du réseau qui a gag­né plus de cinq mil­liards de dol­lars au pre­mier trimestre 2018.

Google n’est pas seule­ment le moteur de recherch­es le plus util­isé (avec l’achat de mots clés) c’est aus­si Google Maps pour se diriger d’un point à un autre, c’est égale­ment YouTube qui cen­sure à tour de bras les vidéos et sup­prime des comptes.

La ten­dance n’est pas dif­férente en Europe même si elle est moins mar­quée. Vous ne voulez pas être esclave des deux géants améri­cains ? Vous pou­vez utilis­er Qwant, le moteur de recherch­es dis­cret (gra­tu­it) français, et quit­ter YouTube pour BitChute ou bien le français Dailymotion.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés