Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Equality Act : les GAFA et l’industrie médiatique soutiennent Joe Biden

23 mai 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Equality Act : les GAFA et l’industrie médiatique soutiennent Joe Biden

Equality Act : les GAFA et l’industrie médiatique soutiennent Joe Biden

23 mai 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Initialement, les entreprises avaient pour but premier de gagner de l’argent, désormais, elles passent aussi une grande partie de leur temps à verser dans les pseudo bons sentiments, ce qui n’empêche pas les bonnes affaires. Quand ce ne sont pas les Sleeping Giants qui leur mettent la pression, elles n’ont aucune difficulté à prendre position en faveur de toutes les causes politiquement correctes du moment. La démonstration en est de nouveau faite aux États-Unis, avec l’engagement de plus de 400 entreprises, dont les GAFA et des médias, en faveur d’un projet de loi de l’administration Biden pour les LGBTQI++.

L’Equality Act 2021

Promesse du can­di­dat Joe Biden, l’Equality Act devait être votée dans les cent pre­miers jours de son man­dat. Cette loi a pour but de “pro­téger les droits des per­son­nes LGBT” en évi­tant les dis­crim­i­na­tions dans tous les domaines de la vie, “emploi, crédit, ser­vices juridiques, habi­tat et ser­vice publics”. Fin févri­er, la Cham­bre des représen­tants a fait pass­er le pro­jet sans prob­lème, cepen­dant, du côté du Sénat, l’enthousiasme n’est pas partagé.

Des pré­cau­tions avaient pour­tant été pris­es pour que tout soit adop­té au plus vite, le lob­by Human Rights Cam­paign, à l’origine de cette idée de loi, a réus­si à obtenir le sou­tien de plus de 400 entre­pris­es. Aber­crom­bie & Fitch, Adobe, Domino’s Piz­za, Deloitte et bien d’autres sont toutes der­rière le prési­dent. Le secteur des GAFA et des médias a d’ailleurs aus­si assuré son soutien.

Les GAFA et Twitter présents

Par­mi les sou­tiens, on retrou­ve tous les GAFA, Google, Ama­zon, Face­book, Apple. Ce qui ne saurait sur­pren­dre con­sid­érant les habituels posi­tion­nements anti-Trump et poli­tique­ment cor­rects de Google et Facebook.

Twit­ter est bien aus­si présent dans cette longue liste. Le réseau social étant allé jusqu’à ban­nir Don­ald Trump de sa plate­forme, il y a peu de surprise.

Le secteur médiatique pas en reste, de Netflix à Patrick Drahi

Du côté du secteur médi­a­tique, on retrou­ve le géant de la vidéo à la demande, Net­flix, ain­si que Dis­ney, l’un des prin­ci­paux con­cur­rents de Net­flix avec son ser­vice Disney+.

Com­cast, dont NBC Uni­ver­sal est une fil­iale, et qui pos­sède Sky, un groupe européen de télévi­sion avec plus de 23 mil­lions de clients, est aus­si de la partie.

On retrou­ve de même la branche améri­caine d’Altice, du mil­liar­daire français Patrick Drahi, dont le groupe détient BFM et RMC. La fin de la pro­pa­gande dans les médias de grand chemin n’est pas pour demain.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés