Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don

Mot-clef

Netflix

L'Ojim fait sa rentrée

Bonjour à tous, après quelques semaines de vacances au cours desquelles nous avons sélectionné les meilleurs articles du premier semestre, nous reprenons le cours normal de nos parutions. Bonne rentrée pour certains d'entre vous, bonne fin de vacances pour les autres et bonne lecture pour tous.

Confinement : êtes-vous survivaliste ?

Un sujet risque de con­naitre un intérêt crois­sant en cette péri­ode de pandémie du coro­n­avirus : le sur­vival­isme. Le sur­vival­isme n’a pas bonne presse. Le « sur­vival­iste » est sou­vent présen­té comme un bar­bouze en treil­lis ouvrant des canettes de bière avec les dents en atten­dant l’apocalypse…

lire plus

Netflix ou la déperdition de notre culture cinématographique

Créé en 1997, Net­flix compte aujourd’hui plus de 150 mil­lions d’abonnés payant un compte sur le globe. Les propo­si­tions de films et de séries sont autant var­iées qu’elles vont du doc­u­men­taire his­torique à la comédie roman­tique en pas­sant par des shows d’humoristes. Pour 7.99€ par mois, vous aurez un accès illim­ité aux séries ten­dances dont les arti­cles per­lent les forums des 15–20 an . Mais décryp­tons juste­ment ces pro­grammes Net­flix qui ont tout à envi­er au met­teur en scène de « Games of Thrones » ou au scé­nar­iste d’Inception.

lire plus

Toujours plus de culture américaine, Disney+ arrive

Les abom­inables accords Blum-Byrnes de 1946 signés par Jean Mon­net et Léon Blum sig­naient la préémi­nence du ciné­ma améri­cain en France. Mal­gré l’opposition des milieux français du ciné­ma, les accords met­taient fin à une régle­men­ta­tion de 1936 instau­rant un quo­ta de films améri­cains dans les salles françaises.

lire plus

Le Vice coûte cher

Non, nous ne lancerons pas dans un débat sur le rude com­bat du vice et de la ver­tu. Plus prosaïque­ment, nous évo­querons le groupe améri­cain de médias Vice qui vient de lever 250 mil­lions de dollars.

lire plus

Retour du piratage sur internet, l’effet Netflix

Que celui qui n’a jamais piraté un site payant four­nissant un film, une infor­ma­tion cryp­tée d’un jour­nal, une pho­to, un cat­a­logue, lève la main ? Per­son­ne ? Vous n’êtes pas seuls, la pro­liféra­tion des vidéos et films unique­ment four­nis par abon­nement encour­age une nou­velle vague de piratage.

lire plus