Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Patrick Drahi et le cocktail SFR/Altice Médias

24 avril 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Patrick Drahi et le cocktail SFR/Altice Médias

Patrick Drahi et le cocktail SFR/Altice Médias

Accueil | Veille médias | Patrick Drahi et le cocktail SFR/Altice Médias

Patrick Drahi et le cocktail SFR/Altice Médias

24 avril 2021

Alors que Xavier Niel vient de créer sa FIP (Fondation pour l’Indépendance de la presse) avec une bonne partie des postes d’administrateurs attribués à des proches, Patrick Drahi, qui l’avait précédé dans cette voie, pratique la mixité entre les cadres de SFR et ceux de ses médias (Altice), avec succès.

La Fondation Drahi et SFR

Nous avons con­sacré un arti­cle à la FDIP de Patrick Drahi, que vous pour­rez retrou­ver ici. Pour les plus pressés, retenez qui sont les mem­bres du con­seil de sur­veil­lance de la FDIP : out­re Denis Olivennes qui n’a rien à refuser à Patrick Drahi, le directeur financier d’Altice, le directeur des achats d’Altice et le directeur de la tré­sorerie. Alors, heureuse ?

Arthur Dreyfuss, l’homme clé

À seule­ment 35 ans, Arthur Drey­fuss col­lec­tionne les cas­quettes chez son patron et ami Patrick Drahi. Après un dou­ble mas­ter de droit et un pas­sage au cab­i­net de Rachi­da Dati, il passe chez Havas qui lui sert de passerelle pour aller chez SFR. Ren­tré dans le groupe en 2014 comme respon­s­able de la com­mu­ni­ca­tion il est devenu secré­taire général de SFR en 2018. Mais son rôle dans les médias est tout aus­si sig­ni­fi­catif. Directeur général d’Altice médias (BFMTV et ses décli­naisons, RMC, Libéra­tion) depuis début 2020 il a été un des organ­isa­teurs du trans­fert de Libéra­tion vers le Fonds de Dota­tion pour une Presse Indépen­dante, le FDIP qui con­trôle Libéra­tion. À ne pas con­fon­dre avec le FIP de Xavier Niel. Le mot indépen­dance est à la mode chez les dinosaures de la presse. Comme on dis­ait dans les cours de récréa­tion — lorsque les garçons se van­taient d’exploits sex­uels inven­tés de toutes pièces — « celui-là, il se vante trop pour que ce soit vrai ». Autrement dit, par­ler d’indépendance est bel et bon, pourvu que le con­trôle par les amis soit ron­de­ment et dis­crète­ment mené.

Un entourage bien choisi

Arthur Dreu­fuss a su garder autour de lui un cadre expéri­men­té, Hervé Béroud, l’ancien DG de BFMTV (source Let­tre A), faire mon­ter Philippe Benay­oun à la régie pub­lic­i­taire des médias, con­serv­er des liens étroits avec Dex­ter Goei PDG d’Altice USA, ancien de Gold­man Sachs et de Mor­gan Stan­ley et avec Stéphane Fouks d’Havas. Il est égale­ment proche d’Alain Jakubow­icz prési­dent de la LICRA de 2010 à 2017 et surtout de son fils Alan avec lequel il a mil­ité au sein de l’Union des Etu­di­ants Juifs de France (UEJF). Sans être jour­nal­iste, son rôle dans les médias mérit­erait un por­trait plus détaillé.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés