Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Anne-Sophie Lapix reçoit le prix Caloni
Anne-Sophie Lapix reçoit le prix Caloni

1 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Anne-Sophie Lapix reçoit le prix Caloni

Anne-Sophie Lapix reçoit le prix Caloni

Anne-Sophie Lapix reçoit le prix Caloni

La présentatrice de Dimanche, Anne-Sophie Lapix, a reçu le prix Caloni 2012, succédant à Frédéric Taddeï (2007), Emmanuel Laurentin (2008), Nicolas Demorand (2009), Jean-Jaques Bourdin (2010) et Jean-Michel Aphatie (2011).

Anne-Sophie Lapix a été récom­pen­sé pour sa pugnac­ité « dans la con­duite de l’en­tre­tien avec son invité(e), sans pour autant se dépar­tir de son calme cour­tois », selon Jean-Noël Jeanneney, prési­dent du jury, cité par Le Point.

Depuis 2007, ce prix, du nom du jour­nal­iste Philippe Caloni, décédé en 2003, récom­pense « un jour­nal­iste ayant fait preuve de tal­ent et d’éclectisme, en par­ti­c­uli­er dans l’exercice de l’interview ou de l’entretien ». Ce prix est soutenu par la SCAM, société civile des auteurs multimedia.

Source : Le Point

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.