Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Jean-Michel Aphatie, podologue

7 août 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Jean-Michel Aphatie, podologue

Jean-Michel Aphatie, podologue

7 août 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Pre­mière dif­fu­sion le 15 févri­er 2022

Une campagne présidentielle ne serait pas complète si elle ne s’accompagnait pas de son lot de commentaires journalistiques, plus ou moins adaptés.

Dans ce domaine, cer­tains bril­lent plus que d’autres. L’é­toile du moment est Jean-Michel Apathie, qui s’est tar­gué d’un com­men­taire digne des plus grands podologues.

Une histoire d’odeurs

C’est le 5 févri­er 2022 sur le plateau de LCI, que l’édi­to­ri­al­iste a déclaré que les Français qui votaient Zem­mour étaient « vrai­ment Français de chez les Français qui puent un peu les pieds, on reste entre nous. ». Digne des bonnes feuilles du Gorafi, la phrase n’a pas man­qué de faire réa­gir à droite, notam­ment chez Causeur où Philippe Bil­ger note avec humour qu’il « y a des coups de pied (qui puent) au cul qui se per­dent ! »[1] ; de leur côté, Boule­vard Voltaire ou encore Front Pop­u­laire soulig­nent le mépris qui tran­spire de ce com­men­taire, mépris qui n’est pas sans rap­pel­er les « sans-dents » de François Hollande.

L’édi­to­ri­al­iste s’est défendu sur son blog en replaçant son com­men­taire dans un con­texte his­torique. Le 6 févri­er, il explique : « Dans les années soix­ante, les Espag­nols, qui n’en pou­vaient plus de vivre sous la férule vio­lente et big­ote de Francesco Fran­co, dis­aient d’eux-mêmes : “on pue des pieds” »[2]. Une expli­ca­tion his­torique inspirée par un com­men­taire de Marine Le Pen et visant à remet­tre en place ceux qui igno­raient l’anecdote et qui s’offusquaient de la sortie.

Seule­ment, souhaitons que les con­nais­sances his­toriques de l’édi­to­ri­al­iste soient plus solides qu’au mois d’août 2021, lorsque, dans un édi­to sur LCI, il ébauche le scé­nario d’une vic­toire d’Anne Hidal­go, assur­ant qu’en cas de sec­ond tour face à Macron elle pour­rait gag­n­er, car : « un Prési­dent de la République n’a jamais été réélu en France. »[3]. Un con­stat sur lequel auraient sûre­ment trou­vé à redire François Mit­ter­rand ou Jacques Chirac.

Excès de mépris ?

Toute­fois, cette sor­tie sur­prend peu à une époque où le min­istre de l’In­térieur dit qu’il n’y a « pas un Français qui pense qu’Em­manuel Macron n’a pas été un bon prési­dent », et où le prési­dent déclare, en roue libre, vouloir « emmerder les Français ». Un excès dans le mépris, banal­isé par la péri­ode covid, mais déjà présent depuis un moment.

Cette sor­tie n’est qu’une de plus dans la liste (déjà longue) des sor­ties de Jean-Michel Apathie. Sou­venons-nous qu’en 2017 sur Pub­lic Sénat, pris dans une voca­tion d’ur­ban­iste, il déclarait « si j’é­tais prési­dent, je raserais le château de Ver­sailles ». Franche­ment, on préfère la ver­sion de Gérard Lenor­man, La Bal­lade des gens heureux dans son album « Versailles ».

Notes

[1]Causeur, 7 févri­er 2022
[2]MonOeil2022, 6 févri­er 2022
[3]LCI, 30 août 2021

Voir aus­si : Jean-Michel Aphatie, portrait

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés