Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Russie/Ukraine, guerre des médias, la French American Foundation

23 mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Russie/Ukraine, guerre des médias, la French American Foundation

Russie/Ukraine, guerre des médias, la French American Foundation

23 mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Nous nous sommes interdits de réagir au jour le jour au déferlement de mensonges sur le conflit en cours. Si les médias sont aux ordres en Russie et parlent d’une « opération militaire spéciale », les médias dominants ne sont pas moins aux ordres à l’ouest, reproduisant (avec parfois quelques nuances) le point de vue du Département d’État américain ou des autorités ukrainiennes. Le rôle de la FAF (French American Foundation) et de ses Young Leaders peut être utilement souligné dans ce contexte.

Qu’est-ce que la French American Foundation ?

Le pro­gramme Young Lead­ers (Jeunes lead­ers) dérive d’un accord entre Ger­ald Ford prési­dent des États-Unis et le prési­dent français Gis­card d’Estaing en 1976, étab­lis­sant une fon­da­tion dédiée à l’amitié entre les deux pays, avec un siège à Paris et un siège à New-York. La fon­da­tion a per­mis l’émergence du pro­gramme Jeunes Lead­ers à par­tir de 1981.

Depuis cette date plus de 400 jeunes lead­ers ont été for­més, dont la moitié de français. Le ver­ba­tim du programme :

« Chaque année (avec par­fois des années blanch­es 85/88, 90/93, 97, le pro­gramme est con­tinu depuis 1998, soit une trentaine de pro­mo­tions au total) vingt français et améri­cains, âgés de 30 à 40 ans appelés à jouer un rôle impor­tant dans les rela­tions entre les deux pays sont sélec­tion­nés par un jury en France et aux États-Unis. Les can­di­dats retenus par­ticipent à deux sémi­naires de cinq jours, cha­cun sur deux années con­séc­u­tives, alter­na­tive­ment en France et en Amérique, afin d’échanger sur des sujets d’intérêts com­muns aux deux pays et tiss­er des liens d’amitié durable ».

Par­mi les spon­sors on trou­ve les groupes améri­cains Boston Con­sult­ing et Egon Zehn­der. Cha­cun com­pren­dra com­ment cette « for­ma­tion » peut devenir un moyen incom­pa­ra­ble d’influence pour l’Amérique et ses intérêts, matériels et moraux.

Voir aus­si : Le pro­gramme Young Lead­ers, agent de l’influence améri­caine dans les médias français

Quelques exemples dans les médias

Nous ne par­lerons pas des lau­réats Young Lead­ers poli­tiques où il y a un ancien prési­dent (François Hol­lande), un actuel prési­dent (Emmanuel Macron), plusieurs anciens pre­miers min­istres (Alain Jup­pé, Édouard Philippe), une anci­enne can­di­date améri­caine à la prési­dence (Hillary Clin­ton), une actuelle  can­di­date à la prési­dence en France (Valérie Pécresse) et bien d’autres. Nous ne par­lerons pas non plus des indus­triels, mil­i­taires, chercheurs etc. Nous don­nons en vrac une liste non lim­i­ta­tive, un peu à la manière de Prévert, des Lead­ers dans le monde des médias et de la cul­ture (le soft pow­er). À cha­cun de trou­ver un fil rouge (plutôt un fil étoilé à l’américaine) à cette énuméra­tion des Young Lead­ers dans les médias. Si nous dis­posons d’un por­trait ou d’un arti­cle appor­tant un com­plé­ment, nous l’avons rajouté en lien. Bonne et édi­fi­ante lecture.

Cette liste ne pré­tend pas à l’exhaustivité. Voir la liste plus com­plète par ordre alphabé­tique des Young Lead­ers com­pilée par un de nos lecteurs que nous remercions.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés