Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le programme Young Leaders, agent de l’influence américaine dans les médias français
Le programme Young Leaders, agent de l’influence américaine dans les médias français

2 janvier 2019

Temps de lecture : 5 minutes

Accueil | Veille médias | Le programme Young Leaders, agent de l’influence américaine dans les médias français

Le programme Young Leaders, agent de l’influence américaine dans les médias français

Le programme Young Leaders, agent de l’influence américaine dans les médias français

Pre­mière dif­fu­sion le 16/10/2018 — L’Observatoire du jour­nal­isme (Ojim) se met au régime de Noël jusqu’au 5 jan­vi­er 2019. Pen­dant cette péri­ode nous avons sélec­tion­né pour les 26 arti­cles de la ren­trée qui nous ont sem­blé les plus per­ti­nents. Bonne lec­ture, n’oubliez pas le petit cochon de l’Ojim pour nous soutenir et bonnes fêtes à tous. Claude Chol­let, Président

Ce programme, Young Leaders (Jeunes leaders) dérive d’un accord entre Gerald Ford président des Etats-Unis et le président français Giscard d’Estaing en 1976, établissant une fondation dédiée à l’amitié entre les deux pays, avec un siège à Paris et un siège à New-York. La fondation a permis l’émergence du programme Jeunes Leaders à partir de 1981.

400 Young Leaders formés

Depuis cette date plus de 400 Jeunes lead­ers ont été  for­més, dont la moitié de français. Le ver­ba­tim du pro­gramme : « Chaque année (avec par­fois des années blanch­es 85/88, 90/93, 97, le pro­gramme est ensuite con­tinu depuis 1998, soit 29 pro­mo­tions au total) vingt français et améri­cains, âgés de 30 à 40 ans appelés à jouer un rôle impor­tant dans les rela­tions entre les deux pays sont sélec­tion­nés par un jury en France et aux États-Unis. Les can­di­dats retenus par­ticipent à deux sémi­naires de cinq jours, cha­cun sur deux années con­séc­u­tives, alter­na­tive­ment en France et en Amérique, afin d’échanger sur des sujets d’intérêts com­muns aux deux pays et tiss­er des liens d’amitié durable ». Par­mi les spon­sors on trou­ve les groupes améri­cains Boston Con­sult­ing et Egon Zehn­der. Cha­cun com­pren­dra com­ment cette « for­ma­tion » peut devenir un moyen incom­pa­ra­ble d’influence pour l’Amérique. Nous ne détaillerons que les Young Lead­ers  agis­sant dans les médias français sans nous intéress­er aux poli­tiques et dirigeants économiques (nom­breux) passés par le pro­gramme depuis 1981. Nous met­tons entre par­en­thès­es (1981) l’année de promotion.

La télévision et les Young Leaders

Quelques jeunes lead­ers ont eu une jolie car­rière à la télévi­sion : Jérôme Clé­ment (1982), fon­da­teur d’Arte puis de la Cinq, égale­ment longtemps prési­dent du CNC (Cen­tre nation­al du ciné­ma). Bernard Faivre d’Arcier (1983) a présidé plus de dix ans le fes­ti­val d’Avignon et aus­si La Sept, branche française d’Arte. Emmanuel Chain (2000) a ani­mé plus de quinze ans l’émission à suc­cès Cap­i­tal sur M6 puis est devenu pro­duc­teur de télévi­sion. Plus jeune, Estelle Yous­so­ufa (2011) est jour­nal­iste à France2/TV5Monde. D’autres plus mul­ti-cartes se retrou­vent aus­si dans les radios ou la presse écrite (voir infra)

Voir aussi  Cabinet noir : Valeurs Actuelles de nouveau attaqué

La radio et les Young Leaders

Le ser­vice pub­lic est très bien servi en Jeunes lead­ers. David Kessler (1999) a été comme Jérôme Clé­ment (1982) directeur du CNC mais aus­si du CSA, directeur de France Cul­ture et directeur général chargé des pro­grammes de Radio France. Bernard Guet­ta (1981) a ani­mé plus de 25 ans une émis­sion de géopoli­tique à France Inter. Jean-Noël Jeanneney (1983) a été PDG de Radio France et de Radio France Inter­na­tion­al, il ani­me depuis 20 ans une émis­sion à car­ac­tère his­torique Con­cor­dance des temps sur France Inter (il a été égale­ment prési­dent de la chaîne de télévi­sion thé­ma­tique His­toire). Cather­ine Sueur (2007) après un pas­sage au Monde a été direc­trice déléguée de Radio France.

Mais le secteur privé, s’il est moins bien loti, n’est pas oublié. Nico­las Escoulan (2014) est passé de Canal+ à Europe1 où il est directeur de la rédac­tion. Son cama­rade de la pro­mo­tion d’avant Jérôme Cha­puis (2013) est respon­s­able du ser­vice poli­tique de la radio con­cur­rente RTL.

La galaxie Le Monde/L’Obs

Ce n’est plus une galax­ie c’est une véri­ta­ble con­stel­la­tion de Jeunes lead­ers. Sur les 19 pro­mo­tions, 13 com­por­tent au moins un mem­bre de ces rédactions.Thierry Pfis­ter (1981, pre­mière pro­mo­tion) a œuvré dans les deux rédac­tions (plus de nom­breuses en province). Jean-Claude Guille­baud (1982) a écrit aus­si pour les deux jour­naux. Jean-Marie Colom­bani (1983) a été directeur du Monde pen­dant treize ans. Denis Olivennes (1996) a été directeur de la rédac­tion du Nou­v­el Obs (et aus­si à Canal+, Europe1 et Lagardère active). Dominique Nora (1995) est respon­s­able de la rédac­tion de L’Obs. Elle avait suc­cédé à Math­ieu Crois­sandeau (2002) qui a col­laboré aus­si à Arte. A tous seigneurs tous hon­neurs Matthieu Pigasse (2005) et Louis Drey­fus (2005) ont dû être de très bons élèves du pro­gramme. Le pre­mier est co-pro­prié­taire du groupe Le Monde (et action­naire à titre per­son­nel des Inrocks et de radios), le sec­ond pré­side le direc­toire du groupe depuis 2010. Nabil Wakim (2012) au Monde a été créa­teur des Décodeurs, chef du ser­vice poli­tique, rédac­teur en chef et respon­s­able de l’innovation. Plus récem­ment Élise Vin­cent (2015) y est respon­s­able du ser­vice Jus­tice. Sylvie Kauf­mann (1998) est direc­trice édi­to­ri­ale au même quo­ti­di­en du soir. Pas­cal Riché (1999), ancien de Libéra­tion, fon­da­teur de Rue89 est directeur adjoint de L’Obs. Erik Izraelewicz (1994) après être passé par Les Échos et La Tri­bune a été directeur des rédac­tions du Monde de 2011 à sa mort en 2012.

Voir aussi  Valeurs Actuelles poursuit sa progression, Marianne rebondit

Les autres quotidiens et les Jeunes leaders

Lau­rent Jof­frin (1994) aurait pu fig­ur­er dans la rubrique Le Monde/L’Obs étant passé dans un tour­nis inces­sant de L’Obs à Libéra­tion et retour. Il est directeur de la rédac­tion du quo­ti­di­en de Patrick Drahi depuis 2014 et par­ticipe à de nom­breux autres médias (France Inter, France Info, France5 etc). Lau­rance N’kaoua (2003) offi­cie au quo­ti­di­en économique Les Échos, tout comme David Bar­roux (2011). Dans un reg­istre dif­férent François Dufour (2005) est spé­cial­iste de l’information des jeunes à Mon Quo­ti­di­en, sa créa­tion.

Les magazines

Yves de Ker­drel (2005) a été longtemps directeur de Valeurs Actuelles tout en col­lab­o­rant au Figaro. Chris­tine Ock­rent (1983) surnom­mée la reine Chris­tine aurait pu être classée dans la rubrique télévi­sion (NBC, CBS, Antenne2,TF1, France3, TV5, France 24, BFM) ou radio (Europe1, RTL,RFI, France Inter). Elle a été direc­trice de la rédac­tion de L’Express de 1994 à 1996. Guy Sor­man (1982) a lui aus­si été à L’Express, Le Figaro Mag­a­zine et est inter­venu auprès de nom­breux autres heb­do­madaires ou quo­ti­di­ens. Philippe Le Corre (2004) inter­vient dans de nom­breux médias et au Point. Il est dif­fi­cile de class­er Philippe Manière (1995) qui a été un peu partout, Le Point, L’Expansion, Europe1, Insti­tut Mon­taigne, Le Nou­v­el Econ­o­miste, Les Echos. Le plus jeune Gas­pard Koenig (2017) col­la­bore aux Échos et au Point.

Autres jeunes leaders du programme

Michel Combes (1994) a longtemps dirigé Altice, la hold­ing Europe du groupe mul­ti-médias de Patrick Drahi. Béa­trice de Cler­mont Ton­nerre (2011) a tra­vail­lé chez Google et à Lagardère Active où elle aurait pu crois­er la plus jeune Claire Le Ost (2016). Eric Fassin (1994) sans être jour­nal­iste inter­vient régulière­ment dans les médias en par­ti­c­uli­er sur les ques­tions touchant le genre et la défense des migrants. Sophie de Clos­ets (2017), toute récente Jeune leader, pré­side les édi­tions Fayard depuis 2014. Stéphane Fouks (2001) par sa posi­tion chez EuroRSCG a con­seil­lé et con­seille de nom­breux médias et patrons de rédac­tion. Pour la curiosité Julien Vaïsse (2007) n’est pas une per­son­nal­ité médi­a­tique mais le directeur du CAPS le Cen­tre d’analyse, de prévi­sion et de stratégie du Min­istère des Affaires Etrangères. Une nom­i­na­tion curieuse pour une per­son­nal­ité qui sem­ble liée d’aussi près à un Etat étranger.

Voir aussi  Médias : remaniement général à Valeurs actuelles

Cousinage atlantiste et plus si affinités

Une par­tic­i­pa­tion au pro­gramme n’indique pas néces­saire­ment un aligne­ment com­plet sur les thès­es améri­caines (Arnaud Mon­te­bourg et Dupont-Aig­nan sont d’anciens Jeunes lead­ers) mais mar­que, pour la très grande majorité des lau­réats, une incli­na­tion atlantiste et une très grande prox­im­ité culturelle/économique (et plus si affinités) avec le grand frère améri­cain. En-dehors des médias il est sur­prenant de con­stater que notre prési­dent actuel comme le précé­dent ont été Young Lead­ers, mais aus­si de nom­breux mil­i­taires français de haut rang. Imag­i­nons un instant que les russ­es aient entre­pris le quart de la moitié de ce pro­gramme, le tol­lé serait immé­di­at et sur­puis­sant. Ce pro­gramme qui n’a rien de secret n’est jamais évo­qué par les médias dom­i­nants. Et pour cause les Young Lead­ers y pul­lu­lent, la sol­i­dar­ité par le silence en quelque sorte. Ils ont retenu la leçon du Maître, Speech is sil­ver, silence is gold­en (La parole est d’argent mais le silence est d’or).

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.