Accueil | Actualités | Médias | L’interview israélienne de Valls verrouillée par 4 journalistes de Patrick Drahi

L’interview israélienne de Valls verrouillée par 4 journalistes de Patrick Drahi

[Première diffusion le 21 mai 2016] Rediffusions estivales 2016

Dimanche 22 mai au soir, Manuel Valls accordera depuis Israël un entretien simultané à quatre médias.

Un entretien mené par quatre journalistes : Paul Amar (i24news), Apolline de Malherbe (BFMTV), Christophe Barbier (L'Express) et Laurent Joffrin (Libération).

Leur point commun ? Ils ont tous pour patron Patrick Drahi ! En effet, l'homme d'affaires israélien, qui n'a jamais caché son militantisme en faveur de l'État juif (pour lequel il a abandonné sa double nationalité franco-israélienne), est à la fois actionnaire de Libération à 80 %, propriétaire des magazines du groupe belge Roularta (dont L'Express), fondateur de la chaîne d'information israélienne i24news et, depuis peu, co-propriétaire de NextRadioTV, le groupe d'Alain Weil possédant BFMTV, BFM Business et RMC.

Quoi qu'il en soit, la teneur de l'entretien au Proche-Orient laissera peu de place aux surprises. Si on connaît les positions de Manuel Valls sur la question, l'interview sera également organisée par Harold Hauzy, « conseiller en communication » de Manuel Valls qui avait suivi – en 2011 et avec le « Comité juif américain » – une « formation éducative sur Israël ».

Ainsi, il s'agira bel et bien d'une grosse opération de communication ultra-balisée, mise en place « en partenariat » avec Patrick Drahi et ses troupes, plus que d'un réel exercice journalistique.

Voir aussi

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux