Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les bonnes audiences de Zemmour donnent des sueurs froides au Rassemblement National

12 février 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Les bonnes audiences de Zemmour donnent des sueurs froides au Rassemblement National

Les bonnes audiences de Zemmour donnent des sueurs froides au Rassemblement National

Le Point, dans ses “indiscrets” du 6 février 2020, nous révèle que le Rassemblement National semble gêné par Zemmour. Son discours trop “radical” séduirait les militants qui souhaitent voir le RN se positionner dans la même ligne. La gêne est d’autant plus forte que l’audience de Zemmour ne cesse de progresser et se confirmer depuis le lancement de son émission “Face à l’info”.

Des militants RN “accros” à Zemmour

La con­fi­dence vient d’un haut cadre du RN : “Nos mil­i­tants sont accros à son émis­sion quo­ti­di­enne sur CNews. Ils se délectent de ses dia­tribes sur l’immigration, l’islam et le grand rem­place­ment.”. Ces mêmes mil­i­tants trou­vent le dis­cours du par­ti “trop tim­o­ré” et aimeraient le voir aller “aus­si loin que lui”. Ce cadre con­fesse d’ailleurs “essay­er de vari­er les thèmes et d’être un min­i­mum, respon­s­ables (?)”, comme si même au RN, il ne fal­lait surtout pas “faire le jeu” du polémiste.

Pour­tant, comme le rap­pelle Valeurs Actuelles, au moment des élec­tions européennes de 2019, le par­ti de Marine Le Pen ne sem­blait pas si dérangé par le per­son­nage. BFMTV avait effec­tive­ment révélé que Zem­mour avait été approché pour fig­ur­er en troisième posi­tion sur la liste, ce qu’il avait décliné. Mais cela n’empêche pas les mil­i­tants de con­tin­uer à exprimer de fortes sym­pa­thies pour lui et au prob­a­ble dés­espoir du RN, ils n’ont pas fini d’entendre par­ler du jour­nal­iste puisqu’il con­tin­ue ses bonnes audi­ences sur CNews.

Zemmour confirme ses bonnes audiences

Comme nous vous l’avions déjà révélé en novem­bre 2019 puis en jan­vi­er 2020, les audi­ences de l’émission de Zem­mour surper­for­ment celles habituelle­ment réal­isées par la chaîne.

La ten­dance vient encore de se con­firmer avec son émis­sion du 4 févri­er qui était en tête des audi­ences des chaînes d’information en con­tinu alors que Christophe Cas­tan­er était dans le même temps, l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV.

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.