Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
CNews dépasse BFMTV et devient rentable

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

8 juin 2024

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | CNews dépasse BFMTV et devient rentable

CNews dépasse BFMTV et devient rentable

Temps de lecture : 3 minutes

Elle est rentable depuis le mois de mars : CNews n’est plus déficitaire depuis mars 2024, alors même qu’elle perdait entre 5 et 7 millions d’euros entre 2022 et 2023.

C’est Le Point qui l’a révélé : depuis le mois de mars 2024, CNews serait enfin béné­fi­ci­aire. Un exploit pour cette chaîne du groupe Viven­di-Bol­loré, puisqu’elle per­dait entre 5 et 7 mil­lions d’euros en 2022 et 2023 et bien plus avant son rachat.

Une histoire douloureuse

Par le passé, la chaîne CNews a con­nu d’importantes pertes finan­cières : en 2016, celle qui n’était alors qu’i>Télé accu­sait un déficit de 17 mil­lions d’euros, aux­quels il a fal­lu ajouter les émol­u­ments du plan de départ des jour­nal­istes échaudés de l’arrivée de Bol­loré à la tête de la chaîne. L’enjeu était alors pour les dirigeants d’attirer un pub­lic impor­tant de manière à capter davan­tage d’investisseurs pub­lic­i­taires et génér­er des revenus pour la chaîne. Il sem­blerait désor­mais que le car­ac­tère « édi­to­ri­al­iste » de la chaîne favorise la pro­gres­sion de son audi­ence : « sa part d’au­di­ence a bon­di de 0,6 % en 2017 à 2,3 % en 2023 », explique Le Point.

Voir aus­si : CNews, pre­mière chaîne d’info et tête de turc de l’ARCOM

Des audiences en plein essor

Les audi­ences de CNews sont en effet en pleine expan­sion : le 3 juin 2024, la presse annonçait que la chaîne du groupe Canal+ avait total­isé 2,8 % de part d’audience, dépas­sant pour la pre­mière fois sa con­cur­rente BMFTV (groupe Altice), à 2,7 %. Une pilule dif­fi­cile à avaler pour la chaîne en cours de rachat par Rodolphe Saadé, qui n’avait pas été détrônée par le passé. C’est en appuyant sa ligne sur la cou­ver­ture des faits divers que BFMTV avait jusqu’alors main­tenu son audi­ence, faisant prof­it de faits macabres pour recueil­lir une audi­ence impor­tante — en l’occurrence, la décou­verte d’ossements du petit garçon Émile dans le Haut-Ver­net, à l’occasion de laque­lle elle avait réu­ni 4,8 % de part d’audience. De là à par­ler d’indécence…

Une chaîne « rentable toute l’année » ?

Les proches de CNews l’assurent : « CNews sera rentable sur toute l’an­née 2024 ». Enreg­is­trant des aug­men­ta­tions de près de 50 % de son chiffre d’affaires pub­lic­i­taire par rap­port à l’année précé­dente en mars et en avril 2024, CNews peut espér­er que le cycle défici­taire infer­nal soit der­rière lui. Pour autant, des men­aces pèsent sur la chaîne, qui pour­raient douch­er l’enthousiasme de cer­tains investis­seurs pub­lic­i­taires, au pre­mier rang desquelles l’incertitude de voir la fréquence TNT de la chaîne renou­velée par l’Arcom pour des raisons poli­tiques. Une ques­tion sur laque­lle sera en par­tie levé le voile le 15 juil­let prochain, à l’occasion de l’audition des représen­tants de la chaîne devant l’Autorité de régulation.

Voir aus­si : Mer­ca­to de la TNT, le match est lancé !