Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Journalistes : de moins en moins nombreux

4 octobre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Journalistes : de moins en moins nombreux

Journalistes : de moins en moins nombreux

Des journalistes de moins en moins nombreux, de plus en plus objets de licenciements et sans doute moins bien payés.

C’est le con­stat que fait Jean-Marie Charon, soci­o­logue des médias, dans une étude détail­lée aux 6èmes Assis­es du Jour­nal­isme à Poitiers où l’Ojim était présente.

Il y avait en 2011 moins de jour­nal­istes dis­posant d’une carte de presse qu’en 2005. L’arrêt de France-Soir, La Tri­bune pour sa par­tie papi­er, ont entraîné la perte de plus de 250 emplois. Ce ne sont pour­tant que les mesures les plus spec­tac­u­laires. Les Échos, L’Équipe ont per­du 10% de leurs effec­tifs. RFI a subi un deux­ième plan social avec 126 départs. On peut citer aus­si Témoignage Chré­tien, Les Dernières Nou­velles d’Alsace, L’Est Répub­li­cain, la Comareg, Le Parisien où les effec­tifs dimin­u­ent ou dis­parais­sent (la Comareg dans les gratuits).

Enfin les nuages s’amoncellent au Groupe Her­sant (voir la brève sur notre site), à Sud-Ouest, France TV sans par­ler de Presstal­is qui n’emploie pas de jour­nal­istes mais qui fait une grève par semaine et dont on ne sait pas quand le plan social sera réglé, avec 1250 emplois à la clé.

Manque à cette étude un volet financier. Les jour­nal­istes licen­ciés sont sou­vent les plus expéri­men­tés donc les plus chers. Ils sont rem­placés par des pigistes facile­ment corvéables voire par des auto-entre­pre­neurs (effet d’aubaine) dont on peut se débar­rass­er du jour au lende­main et… sans charges sociales.

Crédit pho­to : Christophe Cariou

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.