Accueil | Actualités | Médias | Groupe Hersant le début de la fin ?
Pub­lié le 2 octobre 2012 | Éti­quettes : , ,

Groupe Hersant le début de la fin ?

C’est peut-être le début de la fin pour ce qui reste du groupe Hersant. Les titres de Philippe Hersant déjà plombés par une dette bancaire supérieure à 200 millions d’euros sont dirigés par un administrateur judiciaire qui serait tente de vendre le groupe par « appartements ». Des titres prestigieux comme La Provence, Nice-Matin, L’Union pourraient passer aux mains de concurrents de la PQR. Il ne reste que peu de choses du groupe de feu Robert Hersant un temps propriétaire du Figaro et tenté par la télévision avec Berlusconi. Consolation, le titre France Antilles ne semble pas à vendre.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux