Accueil | Actualité de l'Ojim | Observatoire de la Déontologie de l’Information
Pub­lié le 4 octobre 2012 | Éti­quettes : ,

Observatoire de la Déontologie de l’Information

Le mardi 2 octobre 2012 lors des Assises du Journalisme de Poitiers a été lancé l’ODI, Observatoire de la Déontologie de l’Information. Son but est « d‘effectuer une veille en matière de déontologie journalistique, d’enquête et d’analyse sur la durée, en s’attachant à déceler les causes de dysfonctionnements et les bonnes pratiques de l’information ».

Parmi ses fondateurs, se trouvent la Fédération française des agences de presse (FFAP), le Syndicat national des radios libres (SNRL), l'Union syndicale des journalistes CFDT, etc. Didier Epelbaum, de l'Association de préfiguration d'un conseil de presse en France (APCP) et ancien médiateur de France Télévisions en a été nommé président.

L’Ojim a adhéré à l’ODI en tant qu’organisation et participera le cas échéant à ses travaux. L’Ojim ne peut que se féliciter de la création de l’ODI, peut-être la préfiguration d’un futur Conseil de Presse qui existe dans de nombreux pays européens.

Pour adhérer à l’ODI contact[@]observatoire-deontologie-information.info

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This