Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Fusion AT<span class="amp">&</span>T et Time Warner, big bang et mauvaise nouvelle pour Trump

17 juin 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Fusion AT&T et Time Warner, big bang et mauvaise nouvelle pour Trump

Fusion AT&T et Time Warner, big bang et mauvaise nouvelle pour Trump

17 juin 2018

Temps de lecture : 2 minutes

En quelques années, de nouveaux venus ont bousculé la hiérarchie américaine et mondiale du monde des médias et du divertissement. Netflix, Amazon, Apple, Facebook se sont emparés d’une bonne partie du marché. Début juin 2018 la valorisation boursière du nouveau Netflix (tout juste 20 ans) a dépassé celle du patriarche Disney. Les séries à succès de Netflix sont pour beaucoup anglo-saxonnes mais la série espagnole Casa de papel rencontre un public mondial.

Fusionner ou mourir ?

À ma gauche (c’est une façon de par­ler) AT&T qui offi­cie dans la télé­phonie, inter­net, et le câble, bref des tuyaux. À ma droite Time Warn­er qui pos­sède HBO (dif­fuseur entre autres du fameux Game of thrones), CNN et la Warn­er Broth­ers, bref des con­tenus. Ils se mari­ent, ou plutôt AT&T rachète Time Warn­er pour la mod­ique somme de 85 mil­liards de dollars.

Les tuyaux d’AT&T, les con­tenus de Time Warn­er. Ce que voulait faire Jean-Marie Messier en son temps et qui a échoué. Ce qu’a essayé de faire Patrick Drahi via SFR et qui est peut-être en train d’échouer aus­si puisque son groupe va assez mal pour que Bouyges s’intéresse à SFR. Pour le prési­dent d’AT&T la ques­tion ne se posait pas, il fal­lait réu­nir les deux métiers. Elle ne se pose pas non plus d’ailleurs pour Com­cast (la chaine NBC et les stu­dios Uni­ver­sal) qui veut racheter 21st Cen­tu­ry Fox (pro­priété de Mur­doch) tout comme le veut son con­cur­rent Dis­ney (les chaines ABC et Dis­ney, les stu­dios Pixar et Disney). La course à l’armement continue.

Défaite pour les consommateurs et pour Trump

Les dis­cus­sions entre les deux sociétés ont démar­ré il y a deux ans, du temps de l’ère Oba­ma. Curieuse­ment l’ancienne admin­is­tra­tion démoc­rate comme la nou­velle répub­li­caine étaient d’accord : cette con­cen­tra­tion était une mau­vaise nou­velle pour le con­som­ma­teur améri­cain. La nou­velle société pour­rait aug­menter ses dif­férents tar­ifs en prof­i­tant d’une posi­tion dom­i­nante. Le min­istère de la jus­tice de Trump s’y est d’ailleurs opposé en déposant un recours.

Mais un juge fédéral a débouté de sa plainte la divi­sion antitrust du min­istère de la jus­tice, ouvrant la voie au rachat. Le can­di­dat Don­ald Trump s’était déclaré con­tre, voy­ant là un pos­si­ble ren­force­ment de CNN, une chaine qui lui a déclaré une guerre ouverte, comme nous vous le disions début 2017 ici. Les ten­ta­tives européennes de créer un four­nisseur de séries de la taille de Net­flix sont jusqu’ici incer­taines. C’était l’ambition du groupe Bol­loré, mais ses récents déboires risquent de ralen­tir son développe­ment dans ce secteur. Si TF1, M6 et France Télévi­sions ont annon­cé leur inten­tion de lancer une chaine com­mune à péage, le pro­jet est encore dans les limbes.

Mots-clefs : , , , ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés