L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Drahi/SFR : la presse devient un accessoire d’offre téléphonique

27 juin 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Drahi/SFR : la presse devient un accessoire d’offre téléphonique

Drahi/SFR : la presse devient un accessoire d’offre téléphonique

27 juin 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Patrick Drahi passe la main et transmet la présidence d’Altice à l’américain Dexter Goel à la suite du rachat de l’opérateur Cablevision aux États-Unis. Dans le même temps SFR sous la houlette de Marc Laufer gonfle de manière artificielle les audiences des médias français du groupe Altice (Libération, L’Express, L’Etudiant, etc…).

L’astuce est sim­ple : les abon­nés à SFR reçoivent une option appelée SFR Presse pro­posée à 19.90 €, mais en réal­ité incluse par avance dans les for­faits du cablo-opéra­teur sous forme d’une remise au client. Cette manip­u­la­tion per­met d’augmenter arti­fi­cielle­ment les télécharge­ments de Libéra­tion de plusieurs mil­liers par jour et ceux de L’Ex­press de plusieurs dizaines de mil­liers. Les con­cur­rents s’en offusquent et esti­ment que ces télécharge­ments devraient être compt­abil­isés comme des « ventes aux tiers », ces fauss­es ventes (en réal­ité qua­si gra­tu­ites) aux com­pag­nies aéri­ennes, à la SNCF ou à cer­taines ban­ques. Ces ventes aux tiers représen­tent plus de 30% des « ventes » de Libéra­tion et sont inclus­es dans la dif­fu­sion sur laque­lle se basent les annonceurs.

L’ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias), organ­isme cer­tifi­ca­teur de la dif­fu­sion estime que ces « ventes for­cées » ne doivent pas être comp­tées comme des ventes ordi­naires et que SFR pra­tique une dis­tor­sion de concurrence.

SFR se défend en insis­tant sur l’excellente oppor­tu­nité pour les médias que représente cette syn­ergie entre les « tuyaux » (les opéra­teurs) et les « con­tenus » (les médias). Son prési­dent Marc Laufer ajoute que le kiosque ne sera pas lim­ité aux pub­li­ca­tions du groupe mais sera rapi­de­ment ouvert à d’autres titres de la presse fémi­nine ou peo­ple. Les médias devi­en­nent ain­si de sim­ples pro­thès­es per­me­t­tant de ven­dre des abon­nements télé­phoniques. Un progrès ?

Voir aussi

Info­gra­phie : Patrick Drahi, à la for­tune du câble

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés