Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Drahi/SFR : la presse devient un accessoire d’offre téléphonique

27 juin 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Drahi/SFR : la presse devient un accessoire d’offre téléphonique

Drahi/SFR : la presse devient un accessoire d’offre téléphonique

Patrick Drahi passe la main et transmet la présidence d’Altice à l’américain Dexter Goel à la suite du rachat de l’opérateur Cablevision aux États-Unis. Dans le même temps SFR sous la houlette de Marc Laufer gonfle de manière artificielle les audiences des médias français du groupe Altice (Libération, L’Express, L’Etudiant, etc…).

L’astuce est sim­ple : les abon­nés à SFR reçoivent une option appelée SFR Presse pro­posée à 19.90 €, mais en réal­ité incluse par avance dans les for­faits du cablo-opéra­teur sous forme d’une remise au client. Cette manip­u­la­tion per­met d’augmenter arti­fi­cielle­ment les télécharge­ments de Libéra­tion de plusieurs mil­liers par jour et ceux de L’Ex­press de plusieurs dizaines de mil­liers. Les con­cur­rents s’en offusquent et esti­ment que ces télécharge­ments devraient être compt­abil­isés comme des « ventes aux tiers », ces fauss­es ventes (en réal­ité qua­si gra­tu­ites) aux com­pag­nies aéri­ennes, à la SNCF ou à cer­taines ban­ques. Ces ventes aux tiers représen­tent plus de 30% des « ventes » de Libéra­tion et sont inclus­es dans la dif­fu­sion sur laque­lle se basent les annon­ceurs.

L’ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias), organ­isme cer­tifi­ca­teur de la dif­fu­sion estime que ces « ventes for­cées » ne doivent pas être comp­tées comme des ventes ordi­naires et que SFR pra­tique une dis­tor­sion de con­cur­rence.

SFR se défend en insis­tant sur l’excellente oppor­tu­nité pour les médias que représente cette syn­ergie entre les « tuyaux » (les opéra­teurs) et les « con­tenus » (les médias). Son prési­dent Marc Laufer ajoute que le kiosque ne sera pas lim­ité aux pub­li­ca­tions du groupe mais sera rapi­de­ment ouvert à d’autres titres de la presse fémi­nine ou peo­ple. Les médias devi­en­nent ain­si de sim­ples pro­thès­es per­me­t­tant de ven­dre des abon­nements télé­phoniques. Un pro­grès ?

Voir aussi

Info­gra­phie : Patrick Drahi, à la for­tune du câble

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.