Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mediacritique(s) n° 14, médias et extrêmes droites
Publié le 

8 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mediacritique(s) n° 14, médias et extrêmes droites

Mediacritique(s) n° 14, médias et extrêmes droites

L’Ojim rend régulièrement compte de la parution de « Médiacritique(s) », le magazine trimestriel d’Acrimed (Action Critique Médias) dans lequel on retrouve souvent des analyses stimulantes, parfois limitées par une langue paléo-marxiste qui commence à dater.

La dernière livrai­son – out­re deux très bons papiers sur Libéra­tion, « Libé : plus dure sera la chute » et sur le traite­ment médi­a­tique de la réélec­tion du bolivien Evo Morales – con­sacre un dossier aux « Médias et extrêmes droites ». Con­statant d’entrée de jeu que « non, les médias ne sont pas les respon­s­ables de la mon­tée du Front Nation­al » et que « c’est aus­si à rebours de leur con­damna­tion médi­a­tique que les par­ti­sans du Front Nation­al for­gent leurs con­vic­tions », l’article refuse aus­si l’explication d’une sup­posée sur-représen­ta­tion du Front Nation­al dans les médias, « Au con­traire, la sous-représen­ta­tion médi­a­tique du Front Nation­al aurait con­tin­ué à ali­menter sa vic­tim­i­sa­tion ».

Le rédac­teur con­state avec finesse une cer­taine « dépoli­ti­sa­tion médi­a­tique » du traite­ment du Front Nation­al. Ses thèmes de base (immi­gra­tion, sécu­rité) se banal­isant les médias ne reti­en­nent que les aspects les plus super­fi­ciels : les sondages, les apparences physiques ou ves­ti­men­taires de la famille Le Pen voire le per­mis de con­duire de Marine Le Pen, entraî­nant un cer­tain oubli de son pro­jet poli­tique. On pour­rait ajouter que Marine Le Pen est une « bonne cliente » médi­a­tique qui fait mon­ter l’audimat, un argu­ment de poids dans une société où radios et télévi­sions con­sul­tent avec anx­iété leur audi­ence de la veille.

Dans un style plus bur­lesque Médi­a­cri­tiques essaie avec dif­fi­culté de ren­dre compte de l’activité d’un con­cur­rent : l’Ojim. Un site « dont la présen­ta­tion est très élaborée » (mer­ci du com­pli­ment) mais sur lequel on ne « trou­ve pas grand chose pour l’instant » (sic). Plus curieuse­ment, l’article par­le de « con­fu­sion­nisme » car l’Ojim met­trait sur le même plan « Acrimed, Yann Barthès, Le Gal­lou, Jof­frin, Hal­i­mi, Plenel, dans un joyeux gloubi­boul­ga qui tient à dis­tance toute per­spec­tive poli­tique ». Dia­ble ! Que notre sym­pa­thique con­frère relise les por­traits de Plenel et Jof­frin pub­liés sur le site de l’Ojim, qu’il jette un coup d’œil sur notre dossier « Le Petit Jour­nal, Goebbels à Bev­er­ly Hills », qu’il relise notre cri­tique élo­gieuse du film « Les chiens de garde » il se ren­dra compte que nous faisons quelques dif­férences…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision