Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Maison des médias libres » de gauche, projet relancé

7 février 2021

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | « Maison des médias libres » de gauche, projet relancé

« Maison des médias libres » de gauche, projet relancé

Pour la presse de grand chemin un « média libre » c’est un média libéral libertaire. Un nouveau projet parisien de « Maison des médias libres » voit le jour, de gauche et entre soi bien entendu.

Un vieux projet

Nous vous en informions fin 2019, la mairie de Paris avait lancé depuis 2017 un pro­gramme « Réin­ven­ter Paris » avec le développe­ment de lieux inoc­cupés ou inso­lites, dont un pro­jet autour des médias menés par un col­lec­tif. Si l’objectif affiché était louable, favoris­er des médias indépen­dants et la lib­erté de l’information, les médias les plus con­nus du col­lec­tif étaient tous à gauche, voire à l’extrême gauche : Acrimed, Bas­ta­m­ag, Cairn (revue uni­ver­si­taire), Regards, Médi­a­part, Reporterre, Saphirnews (média musul­man), Arrêt sur images, Poli­tis, Alter­na­tives économiques, etc. Le pro­jet d’abord situé boule­vard de Charonne renaît de ses cendres.

Bis repetita avec un riche mécène

Finale­ment la mairie a attribué l’immeuble con­voité à un pro­jet musi­cal et l’affaire est tombée à l’eau. Elle rebon­dit (source Let­tre A) avec un nou­v­el avatar mené début 2021 par Agnès Rousseaux, respon­s­able de Bas­ta­m­ag et de Poli­tis. Tou­jours avec le sou­tien financier d’Olivier Legrain (qui est déjà der­rière Bas­ta­m­ag et Poli­tis) qui envis­age d’acheter et rénover un immeu­ble dans le quarti­er de Bar­bés (Paris 18ème). Avec plus ou moins les mêmes par­tic­i­pants moins Médi­a­part. Le pro­jet pour­rait être achevé en 2025, une date trop loin­taine pour le média d’Edwy Plenel à l’étroit dans ses locaux de la Bastille.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.