Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Une Maison des Médias libres bientôt à Paris ?

7 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Une Maison des Médias libres bientôt à Paris ?

Une Maison des Médias libres bientôt à Paris ?

7 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes

En 2017, la mairie de Paris lançait un appel à projets appelé « Réinventer Paris ». Parmi les candidats, un groupe de médias avait proposé une « maison des médias libres ». On croyait le projet enterré. Il pourrait bientôt voir le jour prochainement.

Réinventer Paris

L’objectif de la mairie de Paris avec cet appel à projets lancé en 2017 était de montrer « que Paris est une ville qui se réinvente », en investissant des lieux inoccupés ou insolites. Un mot d’ordre, « l’innovation ».

La maison des médias libres ou des médias de gauche ?

Si l’appel à pro­jets de la ville de Paris vous parait nébuleux, cela n’a pas été le cas de tout le monde. En 2018, plusieurs médias s’en empara­ient pour pro­pos­er une mai­son des médias « libres » située alors boule­vard de Charonne. Si l’objectif affiché était louable, favoris­er des médias indépen­dants et la lib­erté de l’information, les médias les plus con­nus du col­lec­tif étaient tous à gauche, voire à l’extrême gauche : Acrimed, Bas­ta­m­ag, Cairn (revue uni­ver­si­taire), Regards, Reporterre, Saphirnews (média musul­man), Arrêt sur images, Polítis, Alter­na­tives économiques, etc.

On appre­nait en jan­vi­er 2019 que le pro­jet n’avait pas été retenu par la ville de Paris. L’OJIM y a con­sacré un arti­cle fin 2018 et en début d’année.

Nouveau projet, nouveaux amis

Sans doute prise de remords, la mairie de Paris vient de pro­pos­er un nou­veau local pour ce pro­jet dans un bâti­ment dans le quarti­er de Bar­bès, nous apprend Le Monde. Le con­seil munic­i­pal devrait vot­er le 9 décem­bre 2019 une réso­lu­tion sur cette opéra­tion de vente de locaux qui appar­ti­en­nent à la ville.

L’oligarque de gauche Olivi­er Legrain annonce être prêt à met­tre 40 mil­lions d’euros sur la table pour acheter le bâti­ment et ensuite le louer aux édi­teurs et médias intéressés. L’approche des élec­tions munic­i­pales n’est pas étrangère à la soudaine célérité de la mairie sur le dossier. Un œil bien­veil­lant de médias cat­a­logués à gauche ne peut pas faire de mal dans un con­texte élec­toral chahuté.

Projet de délibération

La Direc­tion de l’urbanisme de la ville de Paris a rédigé un pro­jet de réso­lu­tion qui sera pro­posé au vote des élus parisiens. Celle-ci prévoit une « affec­ta­tion de l’ensemble immo­bili­er sis 70 boule­vard Bar­bès à Paris 18ème arrondisse­ment au pro­jet de la Mai­son des Médias Libres ». Une des claus­es de la délibéra­tion prévoit une « une occu­pa­tion tem­po­raire en ver­tu d’une con­ven­tion d’occupation pré­caire » en atten­dant la final­i­sa­tion du pro­jet. Ni les « occu­pants » tem­po­raires, ni les modal­ités de cette « occu­pa­tion » (à titre gra­tu­it ou à titre onéreux) ne sont précisées.

Des zones de flou que la mairie de Paris gag­n­erait à éclair­cir, à l’heure où les médias dis­si­dents voient leurs sources de finance­ment attaquées par les ligues de ver­tu d’extrême gauche (cam­pagne con­tre la pub­lic­ité d’Amazon sur Fdes­ouche, cam­pagnes con­tre les annon­ceurs de pub­lic­ités au cours de Face à l’info sur CNews, actions des Sleep­ing giants, etc). Et si une mai­son du plu­ral­isme dans les médias — où l’Observatoire aurait sa place — devait voir le jour, la mairie met­trait elle un immeu­ble à dis­po­si­tion ? ? Nous lais­sons la réponse à la sagac­ité de nos lecteurs.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés