Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Une Maison des Médias libres bientôt à Paris ?
Publié le 

7 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Une Maison des Médias libres bientôt à Paris ?

Une Maison des Médias libres bientôt à Paris ?

En 2017, la mairie de Paris lançait un appel à projets appelé « Réinventer Paris ». Parmi les candidats, un groupe de médias avait proposé une « maison des médias libres ». On croyait le projet enterré. Il pourrait bientôt voir le jour prochainement.

Réinventer Paris

L’objectif de la mairie de Paris avec cet appel à projets lancé en 2017 était de montrer « que Paris est une ville qui se réinvente », en investissant des lieux inoccupés ou insolites. Un mot d’ordre, « l’innovation ».

La maison des médias libres ou des médias de gauche ?

Si l’appel à pro­jets de la ville de Paris vous parait nébuleux, cela n’a pas été le cas de tout le monde. En 2018, plusieurs médias s’en empara­ient pour pro­pos­er une mai­son des médias « libres » située alors boule­vard de Charonne. Si l’objectif affiché était louable, favoris­er des médias indépen­dants et la lib­erté de l’information, les médias les plus con­nus du col­lec­tif étaient tous à gauche, voire à l’extrême gauche : Acrimed, Bas­ta­m­ag, Cairn (revue uni­ver­si­taire), Regards, Reporterre, Saphirnews (média musul­man), Arrêt sur images, Polítis, Alter­na­tives économiques, etc.

On appre­nait en jan­vi­er 2019 que le pro­jet n’avait pas été retenu par la ville de Paris. L’OJIM y a con­sacré un arti­cle fin 2018 et en début d’année.

Nouveau projet, nouveaux amis

Sans doute prise de remords, la mairie de Paris vient de pro­pos­er un nou­veau local pour ce pro­jet dans un bâti­ment dans le quarti­er de Bar­bès, nous apprend Le Monde. Le con­seil munic­i­pal devrait vot­er le 9 décem­bre 2019 une réso­lu­tion sur cette opéra­tion de vente de locaux qui appar­ti­en­nent à la ville.

L’oligarque de gauche Olivi­er Legrain annonce être prêt à met­tre 40 mil­lions d’euros sur la table pour acheter le bâti­ment et ensuite le louer aux édi­teurs et médias intéressés. L’approche des élec­tions munic­i­pales n’est pas étrangère à la soudaine célérité de la mairie sur le dossier. Un œil bien­veil­lant de médias cat­a­logués à gauche ne peut pas faire de mal dans un con­texte élec­toral chahuté.

Projet de délibération

La Direc­tion de l’urbanisme de la ville de Paris a rédigé un pro­jet de réso­lu­tion qui sera pro­posé au vote des élus parisiens. Celle-ci prévoit une « affec­ta­tion de l’ensemble immo­bili­er sis 70 boule­vard Bar­bès à Paris 18ème arrondisse­ment au pro­jet de la Mai­son des Médias Libres ». Une des claus­es de la délibéra­tion prévoit une « une occu­pa­tion tem­po­raire en ver­tu d’une con­ven­tion d’occupation pré­caire » en atten­dant la final­i­sa­tion du pro­jet. Ni les « occu­pants » tem­po­raires, ni les modal­ités de cette « occu­pa­tion » (à titre gra­tu­it ou à titre onéreux) ne sont pré­cisées.

Des zones de flou que la mairie de Paris gag­n­erait à éclair­cir, à l’heure où les médias dis­si­dents voient leurs sources de finance­ment attaquées par les ligues de ver­tu d’extrême gauche (cam­pagne con­tre la pub­lic­ité d’Amazon sur Fdes­ouche, cam­pagnes con­tre les annon­ceurs de pub­lic­ités au cours de Face à l’info sur CNews, actions des Sleep­ing giants, etc). Et si une mai­son du plu­ral­isme dans les médias — où l’Observatoire aurait sa place — devait voir le jour, la mairie met­trait elle un immeu­ble à dis­po­si­tion ? ? Nous lais­sons la réponse à la sagac­ité de nos lecteurs.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision