Accueil | Actualités | Médias | Médiacritique(s) fête son dixième numéro
Pub­lié le 24 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

Médiacritique(s) fête son dixième numéro

Le magazine trimestriel d’Acrimed consacre un fort intéressant dossier à « médias et écologie ». L’écologie est souvent considérée par les journalistes sous un angle « folklorique » (les éleveurs de chèvres dans les Cévennes) voire sous un angle célébrant – paradoxalement – la consommation.

Médiacritique(s) fête son dixième numéro

Médiacritique(s) fête son dixième numéro

Un excellent article sur la rubrique « écologie » de Marie-Claire décortique l’orientation consumériste de la rubrique et le refus de toute analyse des conséquences anti-environnement du capitalisme néo-libéral. Les people de Marie-Claire assurent finalement la promotion de produits « bio et tendance ».

Hervé Kempf reprend un article de son site Reporterre où il décrit par le détail comment il a été évincé de la rubrique écologie du Monde…sous la pression des lobbies de l’énergie.

Mentionnons également une désopilante quatrième de couverture : « à la recherche de Serge Dassault ». Le but est de retrouver, à travers des citations d’articles concernant les suspicions d’achats de voix à Corbeil-Essonnes, les médias appartenant à Dassault...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This