Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La plateforme audio Majelan : un modèle économique difficile

10 juillet 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La plateforme audio Majelan : un modèle économique difficile

La plateforme audio Majelan : un modèle économique difficile

L’écoute des podcasts audio explose partout dans le monde, comme le montre la dernière enquête Reuters/Oxford. Malgré cela, Majelan la société de Mathieu Gallet tarde à trouver son modèle économique.

Une naissance sous de bons auspices

Le lance­ment de Maje­lan (avec un j et un seul l), la plate­forme fran­coph­o­ne de pod­casts audio, réu­nis­sait du beau monde : deux mem­bres du Con­seil d’État (Jean-François Dubos et Bernard Spitz), le prési­dent de la FNAC Dar­ty, l’inévitable Xavier Niel, un ban­quier libanais, un action­naire du site de ren­con­tres Tin­der, le fonds Idin­vest et même la BPI, Banque publique d’investissements. Tous étaient présents finan­cière­ment pour le lance­ment qui a eu lieu en mai 2019.

Et des difficultés

Cer­taines jeunes pouss­es se sont déjà cassées les dents sur ce nou­veau marché. Ain­si Pas­cale Clark avec son Box­Sons n’a pas validé son mod­èle économique et a mis fin à son expéri­ence. De même, l’américain Buz­zfeed a aban­don­né la pro­duc­tion de pod­casts tout en fer­mant ses bureaux en France.

Pour­tant, tout le monde se pré­cip­ite sur ce nou­veau mode d’expression. Le pod­cast cor­re­spond bien au nou­veau mode de con­som­ma­tion des médias : où je veux, quand je veux, sur le matériel que je veux. Plus la peine d’écouter la radio entre 12h30 et 13h, je peux écouter un doc­u­ment dans le train sur mon télé­phone avec mes écou­teurs et quand j’en ai le temps.

Un peu plus d’un an plus tard et avec dix mil­lions d’euros lev­és, Maje­lan met fin à son offre gra­tu­ite de pod­casts avec une sim­ple sec­tion pre­mi­um pour les abon­nés et change de mod­èle. Sans que le chiffre d’abonnés soit com­mu­niqué, celui-ci devait être très faible. Même si la société annonce des pro­gres­sions men­su­elles de 30%, tout dépend de la base de départ : 30% de dix mille abon­nés c’est trois mille de mieux, 30% de mille abon­nés c’est qua­si anec­do­tique.

L’accent est mis désor­mais sur une offre payante (7€ men­su­els) sur une pro­gram­ma­tion exclu­sive basée sur des his­toires vraies comme le doc­u­men­taire audio de Gérard Dav­et et Fab­rice Lhomme sur la droite française tiré de leur livre Apoc­a­lypse. Les années Fil­lon (Fayard). La con­cur­rence sera rude avec le géant Spo­ti­fy présent à la fois dans la chan­son et le doc­u­men­taire audio.

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.