Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mathieu Gallet, Jeux de pouvoir et petits règlements de comptes

2 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mathieu Gallet, Jeux de pouvoir et petits règlements de comptes

Mathieu Gallet, Jeux de pouvoir et petits règlements de comptes

2 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

L’ancien patron de Radio France règle ses comptes dans un livre fraîchement paru aux éditions Bouquins. Dans Jeux de pouvoir, il revient sur son propre parcours et ne manque pas de dessiner les arcanes du pouvoir médiatique, quatre ans après son éviction de Radio France.

Le témoignage autobiographique d’une “success story”

Âgé de seule­ment 45 ans, Math­ieu Gal­let a déjà un bagage pro­fes­sion­nel de pre­mier plan. Prési­dent de l’INA puis PDG de Radio France, il est aus­si passé par le privé chez Pathé et Canal. Un CV XXL pour cet expa­trié de Vil­leneuve-sur-Lot, par­ti faire ses études à Bor­deaux avant de rejoin­dre la cap­i­tale pour com­pléter son cur­sus.
 Dans Jeux de pou­voir, Math­ieu Galet entend “apporter un témoignage triple” en évo­quant sa vie pro­fes­sion­nelle faite de pas­sages dans le privé, les min­istères et le pub­lic mais aus­si en décrivant le monde “politi­co-médi­a­tique” et enfin en défen­dant son bilan à Radio France.

Si le livre ne vire pas au règle­ment de comptes total, l’au­teur n’ou­blie pas d’égratign­er ici et là poli­tiques et hommes de presse : François Bay­rou, l’an­cien min­istre de la cul­ture Fleur Pel­lerin, l’an­ci­enne prési­dente de l’I­NA Agnès Saal ou encore celui de Radio France, Olivi­er Poivre d’Arvor.

Voir aus­si : Radio France, infographie

La rumeur sur sa “relation” avec le président.

Par­mi les pas­sages à même de faire couler de l’en­cre dans la presse général­iste et “peo­ple”, on ne passera pas à côté de son témoignage con­cer­nant les rumeurs le don­nant en cou­ple avec le can­di­dat Macron au début de l’an­née 2017. 
Une rumeur qui l’au­rait affec­té lui et son entourage mais aus­si le prési­dent et sa femme… C’est un peu le pas­sage “émo­tion” de l’ou­vrage où l’au­teur explique la dif­fi­culté d’être homo­sex­uel dans des com­munes rurales et son par­cours fait et de “sen­si­bil­ités dif­férentes”.
 Cet aspect, pour­tant anec­do­tique de l’ou­vrage, sera l’élé­ment le plus repris dans la “grande presse” chez Europe 1 et RTL notamment.

Seul Le Monde pro­posera une cri­tique plus juste du livre même si Aude Das­sonville se perd dans des com­para­isons hasardeuses avec Voltaire…

L’égalité des chances

Le mérite d’un tel ouvrage est qu’il per­met de mieux com­pren­dre les lubies qui ont pu être celles de Math­ieu Gal­let à la tête de l’I­NA ou de Radio France. En effet, “l’é­gal­ité des chances” est une ligne direc­trice du livre et l’au­teur affirme avoir tou­jours eu ce thème à cœur, que ce soit en faveur des femmes mais aus­si des minorités “vis­i­bles” et “invis­i­bles”. Radio France recevra d’ailleurs le “label diver­sité” sous sa prési­dence.
 Véri­ta­ble ange déchu des hautes sphères parisi­ennes, Math­ieu Gal­let brosse un por­trait assez sévère d’un milieu qui l’a porté au som­met avant sa chute dans une affaire de favoritisme.

Enfin l’ancien jeune pre­mier de la radio publique revient sur sa dernière aven­ture : Maje­lan. Une plate­forme de pod­cast qu’il a mon­té grâce notam­ment à une lev­ée de fonds de plusieurs mil­lions d’eu­ros. Un par­cours éton­nant pour un per­son­nage très con­venu idéologique­ment mais dont la force de car­ac­tère lui a per­mis de rebondir dans un pro­jet privé à quar­ante ans passés.

Voir aus­si : La plate­forme audio Maje­lan : un mod­èle économique difficile

Math­ieu Gal­let, Jeux de pou­voir. La vérité sur une affaire politi­co-médi­a­tique, Bouquins, 2022, 21,50 €

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés