Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Une enquête Reuters/Oxford sur les médias, la confiance encore en baisse

18 juin 2019

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Une enquête Reuters/Oxford sur les médias, la confiance encore en baisse

Une enquête Reuters/Oxford sur les médias, la confiance encore en baisse

Le Reuters Institute et l’université d’Oxford ont rendu publique mi-juin 2019 une enquête mondiale sur la confiance des médias menée avec l’institut de sondages américain YouGov. Sans surprise la confiance globale est encore en baisse de 2 points, 42% des sondés ayant une opinion positive des médias.

Méthodologie

L’échantillon, étudié par inter­net en janvier/février 2019, cou­vre 38 pays et 75000 ques­tion­naires. 24 pays européens, 6 pays des Amériques, 7 pays d’Asie-Pacifique (mais pas la Chine) et un pays africain, l’Afrique du Sud. Chaque pays est étudié via un sondage représen­tatif de 2000 ques­tion­naires, sauf Tai­wan avec 1000 répons­es.

Niveau général de confiance en baisse

42% des sondés seule­ment ont con­fi­ance dans les médias, en baisse de deux points par rap­port à l’enquête 2018. Avec des échelles de con­fi­ance très hétérogènes. Plus de 50% dans cinq pays : Fin­lande, Dane­mark, Hol­lande, Cana­da, Por­tu­gal. Moins de 30% pour Taïwan, Hon­grie, Grèce, France, Corée. A l’intérieur du même pays le cli­vage de con­fi­ance peut être par­ti­san. Aux Etats-Unis 53% des démoc­rates ont con­fi­ance dans les médias, con­tre 9% des répub­li­cains, con­fir­mant la coupure peuple/élites d’un pays où 98% des quo­ti­di­ens soute­naient la can­di­da­ture d’Hillary Clin­ton con­tre Don­ald Trump en 2016.

Des clients peu disposés à payer pour l’information

Sauf en Scan­di­navie (Norvège et Suède en tête), les « clients » sont peu dis­posés à pay­er pour de l’information alors qu’ils souscrivent de plus en plus mas­sive­ment à des abon­nements de diver­tisse­ment en ligne type Neflix. Glob­ale­ment 11% des sondés sont prêts à débours­er quelque chose (abon­nement, adhé­sion, don) pour de l’information. Le cas ces États-Unis est de nou­veau à part : les grands quo­ti­di­ens béné­fi­cient d’un effet « anti-Trump ». Trump est un excel­lent chas­seur d’abonnements pour ceux qui com­bat­tent sa poli­tique et son style. Le New-York Times dépasse les 3,3 mil­lions d’abonnés pour son édi­tion dig­i­tale et le Wash­ing­ton Post a dépassé le mil­lion.

Le télé­phone roi

Le pre­mier con­tact avec l’information est le télé­phone mobile. Même si la télévi­sion demeure la pre­mière source d’information devant les réseaux soci­aux, la télévi­sion est vue d’abord sur un télé­phone. En 2013 seuls 25% de l’échantillon avaient recours au télé­phone pour les nou­velles, ils sont 66% en 2019.Hegel dis­ait que la prière de l’homme mod­erne est la lec­ture des jour­naux du matin. On pour­rait dire que la prière de l’homme post-mod­erne est la con­sul­ta­tion de son télé­phone mobile. Les alertes sur mobiles sont util­isées par un sondé sur cinq. La mode des tablettes a été éphémère et s’efface rapi­de­ment.

Les réseaux sociaux plébiscités

Le groupe Face­book cara­cole en tête pour la dif­fu­sion de l’information. Si on addi­tionne Face­book, Insta­gram et What­sApp, le groupe agglomère 57% d’audience pour la recherche d’information. Insta­gram et What­sApp explosent, le dernier obtient plus de 50% d’audience au Brésil, en Malaisie et en Afrique du Sud.

Les agré­ga­teurs de con­tenus pro­gressent en Europe, avec des audi­ences de 17% pour Google News, 5% pour Apple News et 4% pour Upday alors que les pod­casts audios voient leur usage en forte aug­men­ta­tion, qua­si un tiers des sondés y ont recours.

La France en berne

L’effet gilets jaunes a cer­taine­ment joué. Seuls 24% des deux mille sondés français ont con­fi­ance dans les médias, en baisse de 11 points par rap­port à 2018.

Alors que la télévi­sion dom­i­nait le paysage en 2013 avec 84% des sondés français la citant comme pre­mière source d’information elle ne fait plus que jeu qua­si égal avec les réseaux soci­aux en 2019 : 71% con­tre 68%. Sur la même péri­ode l’imprimé s’écroule pas­sant de 46% à 18% comme source prin­ci­pale de nou­velles.

Face­book ne sem­ble pas pâtir des scan­dales qui l’affectent avec 46% d’usagers (+5%). YouTube touche un sondé sur cinq alors que Twit­ter (9% d’usagers) est presque rejoint par Insta­gram et What­sApp tous deux en forte pro­gres­sion en France.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.