Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Majelan de Mathieu Gallet, le retour de la voix ?

2 octobre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Majelan de Mathieu Gallet, le retour de la voix ?

Majelan de Mathieu Gallet, le retour de la voix ?

En février 2019, nous annoncions la naissance de Majelan, nouvelle plate-forme audio lancée par Matthieu Gallet, ancien patron de l’INA puis de Radio France. Ce dernier a précisé ses objectifs le 1er octobre 2019, lors d’une rencontre où l’Ojim était présent.

Du contenu et de la technologie

Le pod­cast audio a le vent en poupe, ce for­mat lancé en 2005 par Apple a végété de longues années avant de se dévelop­per les deux dernières années, en par­ti­c­uli­er aux Etats-Unis. Con­tenus longs, rap­port de pair à pair, meilleur engage­ment de l’auditeur par rap­port à la vidéo, pos­si­bil­ité de faire autre chose en écoutant, le for­mat peut per­me­t­tre de con­stituer à terme des com­mu­nautés d’auditeurs. Et, en tablant sur leur fidél­ité, de bâtir un mod­èle économique payant.

À la ren­trée 2019, Maje­lan a déjà levé 4M€, recruté 30 col­lab­o­ra­teurs et s’est lancé dans le grand bain depuis le 4 juin. Trois cent mille con­tenus sont disponibles (et 15 mil­lions d’épisodes) en 9 langues avec un moteur de recherche qui per­met à l’auditeur de choisir dans cette jun­gle en fonc­tion de ses goûts : cul­ture, poli­tique, sport, enfants, féminin etc. La tech­nolo­gie inno­vante dévelop­pée per­met de trac­er l’écoute de chaque con­tenu, en par­ti­c­uli­er le temps d’écoute, qui va per­me­t­tre de rémunér­er d’éventuels ayant-droits et de qual­i­fi­er les meilleurs pro­grammes.

Des ambitions et des doutes

Qua­tre mois seule­ment après un lance­ment en début d’été, revendi­quer 75000 util­isa­teurs est une per­for­mance appré­cia­ble. Mais la qua­si-total­ité de ces « clients » ont choisi la for­mule gra­tu­ite et non une des deux for­mules payantes (par abon­nement ou à la demande). D’où la réponse de Matthieu Gal­let à une réponse sur son point d’équilibre : d’abord obtenir un mil­lion d’utilisateurs dans trois ans en obtenant un taux de con­ver­sion du gra­tu­it au payant dans un pour­cent­age qui reste à déter­min­er. Le tout sans pub­lic­ité payée, en-dehors du brand con­tent qui se trou­ve déjà sur les pod­casts, mais ne rap­porte rien à la plate­forme.

Au-delà des chiffres, Maje­lan crée du con­tenu orig­i­nal à rai­son d’un par semaine. La jeune société a saisi l’occasion du cinq-cen­tième anniver­saire du voy­age de Mag­el­lan pour faire retraduire la biogra­phie du nav­i­ga­teur par Ste­fan Zweig, la pod­cast­er en séquences audio, puis l’éditer avec Robert Laf­font un peu plus tard. La société val­orise égale­ment des séries anci­ennes du cat­a­logue de l’ex ORTF, en ressor­tant les tou­jours jeunes Arsène Lupin ou Sher­lock Holmes.

Pour se dévelop­per, Maje­lan va effectuer une nou­velle lev­ée de fonds, lancer un pro­gramme plus général dans une deux­ième langue non encore choisie, avec l’ambition de pass­er de plate­forme de pod­casts à celle plus ambitieuse de con­tenus audio nar­rat­ifs avec une pro­duc­tion mai­son orig­i­nale aus­si bien que de nom­breux accords de dif­fu­sion. Une ambi­tion qui ne peut être que mon­di­ale, à laque­lle on ne peut que souhaiter bonne chance pour défendre les couleurs européennes devant la défer­lante des GAFAM améri­cains.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.