Accueil | Actualités | Médias | J.-J. Bourdin a‑t-il eu la peau de J.-F. Achilli ?
Pub­lié le 10 août 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

J.-J. Bourdin a‑t-il eu la peau de J.-F. Achilli ?

Depuis l’interview exclusive de l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, en avril dernier par Jean-François Achilli, le journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin ne décolère pas contre son compère de RMC-BFM.

Selon les propos recueillis par le Canard Enchaîné d’un proche d’Achilli : « Bourdin est devenu fou. Il n’a pas supporté de ne pas être dans le coup et n’a jamais décoléré. Il a fait la guerre à Achilli et mis une pression énorme sur Alain Weill jusqu’à obtenir sa tête».

Devant ce conflit larvé entre les deux animateurs, la semaine dernière Jean-François Achilli a été « sèchement débarqué par Alain Weill », le PDG de NextRadioTV, le groupe audiovisuel dont BFM et RMC sont les filiales.

Pour Jean-Jacques Bourdin, les allégation du Canard Enchaîné sont fausses, « avec Alain Weill, cela faisait des mois qu’on se disait que Jean-François ne faisait pas l’affaire, et on a décidé de s’en séparer. L’épisode Cahuzac n’a fait qu’ajouter à nos doutes: professionnellement, il aurait pu faire mieux. Et il s’est fait imposer la date, la durée et l’heure de l’interview. » Car l’interview exclusive de l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, par Jean-François Achilli, a été montée de toutes pièces par Anne Homel, patronne de la com' de l'ancien ministre.

Voir aussi : RMC : Bourdin veut également virer Franck Tanguy

Crédit photo : RMC.fr (DR)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.