Accueil | Actualités | Médias | RMC : Bourdin veut également virer Franck Tanguy
Pub­lié le 6 février 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

RMC : Bourdin veut également virer Franck Tanguy

Jean-Jacques Bourdin, animateur vedette de RMC, s’est exprimé au sujet des deux « Grandes Gueules » qui avaient tenu, le 21 janvier dernier, des propos douteux à l’égard de Nafissatou Diallo, la femme de chambre de l’affaire DSK.

Interrogé sur le sujet dans l’émission « Les Grandes Gueules » présentée par Alain Marschall et Olivier Truchot, Sophie de Menthon s’était alors demandé « si ce n'est pas ce qui lui est arrivé de mieux ! Moi je pense que l'argent qu'elle a gagné, qui lui permet d'élever sa fille, elle ne l'aurait jamais eu dans toute son existence et j'espère qu'elle oubliera ce moment extrêmement désagréable ». Rebondissant sur ces propos, Franck Tanguy avait alors ajouté : « C'est quand même un tromblon extraordinaire ! Elle n'a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c'est quand même extraordinaire cette histoire. » Une discussion qui serait passé sans problème au coin d’un bistrot, mais qui a valu à RMC une mise en demeure du CSA.

Invité de l’émission « Le Grand 8 » sur D8, Jean-Jacques Bourdin a jugé « normal » le renvoi de Sophie de Menthon en précisant que cette dernière « est même allée jusqu'à dire que c'était la faute des présentateurs de l'émission qui ne l'avaient pas interrompue. Mais quand on tient des propos, on les assume ! » Questionné sur le cas de son collègue, Franck Tanguy, l’animateur estime qu’il devrait également prendre la porte de la station : « Lui devrait être viré de la même façon. C'est clair : ce genre de propos, c'est insupportable. On peut tout dire, et Dieu sait que dans mon émission, on dit beaucoup, beaucoup de choses. Mais il y a des lois, il y a des moments où il faut être maître de soi. Je suis assez carré avec ça. » Quoi que l’on pense de ces propos, pas forcément élégants, force est de constater que les médias font preuve de moins en moins de tolérance vis-à-vis des propos « politiquement incorrects »…

Crédit photo : capture d'écran BFMTV via Youtube

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This