Accueil | Actualités | Médias | FactCheckEU : Les Décodeurs du Monde s’allient avec 18 médias pour « contrôler les élections européennes »
Pub­lié le 25 mars 2019 | Éti­quettes : , , , ,

FactCheckEU : Les Décodeurs du Monde s’allient avec 18 médias pour « contrôler les élections européennes »

La désinformation professionnelle demande du doigté et des moyens. Nous avions informé nos lecteurs des errements du Decodex du Monde sur le fameux Pacte de Marrakech, voté en catimini et qui nous engagera en cas de révision constitutionnelle par exemple. Mais comme le dit naïvement un article du quotidien du soir (19 mars 2019) « la désinformation ne s’arrête pas aux frontières des États ». Pourquoi ne pas l’organiser franchement à l’échelle européenne ? Et sous couvert de vérification des informations bien entendu. C’est le projet de FactCheckEU en franglais dans le texte.

Un système de contrôle européen libéral libertaire

Il fallait bien une couverture idéologique au projet. Celle-ci demeure toujours la même, le pare-feu contre les infox/fake news qui ont perverti le bon peuple contre le camp du Bien et ont conduit au Brexit, à l’élection de Trump ou de Salvini. La campagne des élections européennes sera la première phase d’une nouvelle bataille non pour informer – il y a belle lurette que le Decodex y a renoncé – mais pour rééduquer l’opinion publique européenne.

FactCheckEU

La plate-forme est lancée depuis le 18 mars 2019 à travers une organisation internationale l’IFCN. Une dizaines de langues sont proposées : français, anglais, allemand, croate, italien, espagnol, portugais, danois, suédois, lituanien. Sous couvert d’impartialité, l’objectif est d’échanger entre les différentes rédactions au moment des campagnes des élections européennes dans les différents pays.

Financements : Google + Soros

La plate-forme semble avoir été développée par Libération. Nul ne sera surpris par les financements : Google News Initiative (Google avait déjà financé le Decodex du Monde pour une somme restée inconnue) et l’Open Society de George Soros qui vient de racheter des radios en Pologne. En toute indépendance et dans le respect de la loyauté de l’information, c’est promis.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This