Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

9 mai 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

Nous sommes revenus plusieurs fois  sur la lutte entre Amber (fonds américain) et Arnaud Lagardère pour le contrôle du groupe éponyme. Ce dernier a gagné une manche lors de l’assemblée générale à huis clos du 5 mai 2020 mais il pourrait bien perdre le match. Avis de l’arbitre.

Un vote gagné haut la main

Un des enjeux était le vote pour nom­mer les mem­bres du con­seil d’administration. Le Qatar (20% des droits de votes) a voté con­tre toutes les nom­i­na­tions pro­posées par Amber, rejetées par un peu moins de 60% ou proche de 70% suiv­ant les can­di­dats. Le prési­dent du con­seil de sur­veil­lance a été con­fir­mé. L’arrivée de Nico­las Sarkozy (au mieux avec les qataris) et de Guil­laume Pépy (ex PDG de la SNCF) ont fait leur effet. Pre­mier set 6/1 pour Arnaud.

Mais la commandite est en péril

Bien qu’Arnaud Lagardère indique ne rien avoir promis à Bol­loré et Ladre­it de Lachar­rière, ses nou­veaux action­naires (qui ont voté pour lui), qui pour­rait croire que ces deux croc­o­diles expéri­men­tés vont rester pas­sifs, l’arme au pied ? Amber a beau jeu de soulign­er qu’Arnaud Lagardère (via la com­man­dite) con­trôle la société avec seule­ment 7% des parts. Tout en sig­nalant que sous sa ges­tion fan­tasque, son groupe a per­du la moitié de son chiffre d’affaires, englouti des sommes faramineuses dans le sport, et vu l’action plonger.

La gou­ver­nance du groupe est bel et bien en jeu ain­si que ses étranges (et généreuses) poli­tiques de rémunéra­tion révélées récem­ment par Cap­i­tal et sur lesquelles nous revien­drons. Les deux prochains sets seront à suiv­re de près, nous ver­rons si Bolloré/Lacharrière se con­tenteront de ren­voy­er la balle ou mon­teront tout à coup au filet.

Voir notre infographie sur le groupe Lagardère.

NB : Mon­sieur Ramzi Khi­roun, porte-parole du groupe Lagardère, a porté plainte con­tre Claude Chol­let, directeur de la pub­li­ca­tion de l’Ojim pour « injures publiques ». Cette plainte n’influence en rien les arti­cles que nous con­sacrons au groupe Lagardère, pro­prié­taire de médias (Paris Match, JDD, Europe 1). Voir notre arti­cle sur la plainte de M. Ramzi Khi­roun.

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision