Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus
AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

9 mai 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

AG du groupe Lagardère, une victoire à la Pyrrhus

Nous sommes revenus plusieurs fois  sur la lutte entre Amber (fonds américain) et Arnaud Lagardère pour le contrôle du groupe éponyme. Ce dernier a gagné une manche lors de l’assemblée générale à huis clos du 5 mai 2020 mais il pourrait bien perdre le match. Avis de l’arbitre.

Un vote gagné haut la main

Un des enjeux était le vote pour nom­mer les mem­bres du con­seil d’administration. Le Qatar (20% des droits de votes) a voté con­tre toutes les nom­i­na­tions pro­posées par Amber, rejetées par un peu moins de 60% ou proche de 70% suiv­ant les can­di­dats. Le prési­dent du con­seil de sur­veil­lance a été con­fir­mé. L’arrivée de Nico­las Sarkozy (au mieux avec les qataris) et de Guil­laume Pépy (ex PDG de la SNCF) ont fait leur effet. Pre­mier set 6/1 pour Arnaud.

Mais la commandite est en péril

Bien qu’Arnaud Lagardère indique ne rien avoir promis à Bol­loré et Ladre­it de Lachar­rière, ses nou­veaux action­naires (qui ont voté pour lui), qui pour­rait croire que ces deux croc­o­diles expéri­men­tés vont rester pas­sifs, l’arme au pied ? Amber a beau jeu de soulign­er qu’Arnaud Lagardère (via la com­man­dite) con­trôle la société avec seule­ment 7% des parts. Tout en sig­nalant que sous sa ges­tion fan­tasque, son groupe a per­du la moitié de son chiffre d’affaires, englouti des sommes faramineuses dans le sport, et vu l’action plonger.

La gou­ver­nance du groupe est bel et bien en jeu ain­si que ses étranges (et généreuses) poli­tiques de rémunéra­tion révélées récem­ment par Cap­i­tal et sur lesquelles nous revien­drons. Les deux prochains sets seront à suiv­re de près, nous ver­rons si Bolloré/Lacharrière se con­tenteront de ren­voy­er la balle ou mon­teront tout à coup au filet.

Voir notre infographie sur le groupe Lagardère.

NB : Mon­sieur Ramzi Khi­roun, porte-parole du groupe Lagardère, a porté plainte con­tre Claude Chol­let, directeur de la pub­li­ca­tion de l’Ojim pour « injures publiques ». Cette plainte n’influence en rien les arti­cles que nous con­sacrons au groupe Lagardère, pro­prié­taire de médias (Paris Match, JDD, Europe 1). Voir notre arti­cle sur la plainte de M. Ramzi Khi­roun.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.