Accueil | Actualité de l'Ojim | Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite
Pub­lié le 13 janvier 2020 | Éti­quettes : , , , ,

Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite

Nous vous informions en novembre 2019 de la demande de mise en examen de Claude Chollet directeur de la publication de l’Ojim par Ramzi Khiroun pour « injures publiques », suite à un article du mois de mai 2018 sur le groupe Lagardère où son nom était mentionné sur deux lignes. Notre avocat nous a informé du suivi de l’affaire début 2020.

Chef d’injure publique envers un particulier

Le substitut du Procureur de la République a retenu le chef d’injure publique envers un particulier (et non de diffamation). Délit prévu et réprimé par les articles 33 alinéa 1, 29 alinéa 2 et 33 alinéa 2 de la loi du 29 juillet 1881. Un des libellés incriminés comporte par ailleurs une erreur : nous n’avons jamais parlé « d’exécuteur des basses manœuvres de DSK » mais « d’exécuteur des basses œuvres de DSK » ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Ramzi Khiroun devient Lagardère

Le conseil de Monsieur Khiroun, Maître Marie Burguburu, lors de ses premiers échanges épistolaires avec le juge d’instruction, portait dans l’objet de ses courriers la référence RAMZI KHIROUN c/OJIM. Le dernier courrier change brusquement de référence et devient LAGARDERE c/OJIM. Il semble donc que ce soit le groupe Lagardère (dont Monsieur Khiroun est le porte-parole) qui pilote la procédure. Nous remercions les nombreux lecteurs de leur soutien, ils peuvent toujours nous aider à défendre la liberté d’expression et d’opinion par leurs messages et leurs dons.

Claude Chollet
Directeur de la publication de l’Observatoire du journalisme OJIM.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This