Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite

27 juillet 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite

Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite

Accueil | Veille médias | Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite

Ramzi Khiroun (Lagardère) contre Claude Chollet (Ojim), suite

27 juillet 2020

Dernière mise à jour 10/03/2020

Nous vous informions en novembre 2019 de la demande de mise en examen de Claude Chollet directeur de la publication de l’Ojim par Ramzi Khiroun pour « injures publiques », suite à un article du mois de mai 2018 sur le groupe Lagardère où son nom était mentionné sur deux lignes. Notre avocat nous a informé du suivi de l’affaire début 2020.

Chef d’injure publique envers un particulier

Le sub­sti­tut du Pro­cureur de la République a retenu le chef d’injure publique envers un par­ti­c­uli­er (et non de diffama­tion). Délit prévu et réprimé par les arti­cles 33 alinéa 1, 29 alinéa 2 et 33 alinéa 2 de la loi du 29 juil­let 1881. Un des libel­lés incrim­inés com­porte par ailleurs une erreur : nous n’avons jamais par­lé « d’exécuteur des bass­es manœu­vres de DSK » mais « d’exécuteur des bass­es œuvres de DSK » ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Ramzi Khiroun devient Lagardère

Le con­seil de Mon­sieur Khi­roun, Maître Marie Bur­gubu­ru, lors de ses pre­miers échanges épis­to­laires avec le juge d’instruction, por­tait dans l’objet de ses cour­ri­ers la référence RAMZI KHIROUN c/OJIM. Le dernier cour­ri­er change brusque­ment de référence et devient LAGARDERE c/OJIM. Il sem­ble donc que ce soit le groupe Lagardère (dont Mon­sieur Khi­roun est le porte-parole) qui pilote la procé­dure. Nous remer­cions les nom­breux lecteurs de leur sou­tien, ils peu­vent tou­jours nous aider à défendre la lib­erté d’expression et d’opinion par leurs mes­sages et leurs dons.

Claude Chol­let
Directeur de la pub­li­ca­tion de l’Observatoire du jour­nal­isme OJIM.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés