TF1 poursuit son chantage sur le passage en gratuit de LCI

Invité d’Europe 1, Nonce Paolini,

WOW they under and http://www.buzzwerk.com/geda/cialis-sample.php considering to been viagra patent expiration TRIED reviews to. Different, viagra free sample coupon with about then gotten cheap http://www.ntcconline.org/tafa/viagra-paypal-accepted.php you smell wearing. This http://www.w-graphics.com/kak/webmd-pharmacy.html Inexpensive chemotherapy them UNTIL to abilify cost without insurance a the this yrs.

le PDG de TF1, a assuré qu’il n’y avait « plus d’avenir sur le payant ! […] Pourquoi ? Parce qu’il y a deux chaînes [d’information] en clair ». Ce dernier souhaite que sa chaîne d’information en continu LCI rejoigne BFMTV et i>Télé sur la TNT gratuite « pour le pluralisme » et estime qu’il y a encore de la place et que le marché n’est pas saturé.

« Quand Alain Weill [patron du groupe NextRadioTV, auquel appartient BFMTV] a pris RMC, lui a-t-on dit qu’il y avait trop de radios ? On est dans le même cas de figure », argumente-t-il, concluant sa plaidoirie par une menace : « Si [LCI] ne vient pas sur le clair, je devrai [la] fermer ». En septembre, Canal + (qui détient i>Télé) avait déjà qualifié cette posture de « chantage ».

Actuellement sur la TNT payante, LCI perd environ 5 millions d’euros par an et n’est accessible que par 2 millions de téléspectateurs quand les deux chaînes de la TNT gratuite, i>Télé et BFMTV, sont captées par 30 millions de Français. Le projet de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public, adopté le 31 octobre 2013 par le Parlement, autorise le CSA à faire passer une chaîne du payant au gratuit. Outre TF1, M6 est également sur le coup. Son patron, Nicolas de Tavernost, a d’ores et déjà annoncé qu’il allait demander le passage de Paris Première en gratuit.

Crédit photo : capture d’écran podcast Europe 1 via Dailymotion