Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sophia Aram, l’échec de trop pour Philippe Vilamitjana

22 octobre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Sophia Aram, l’échec de trop pour Philippe Vilamitjana

Sophia Aram, l’échec de trop pour Philippe Vilamitjana

22 octobre 2013

Philippe Vilamitjana, le directeur des programmes de France 2, a été débarqué de son poste ce week-end.

L’échec cuisant de l’émission de Sophia Aram, « Jusqu’ici tout va bien », est la cause prin­ci­pale de ce limo­geage. Mer­cre­di dernier, elle a enreg­istré la pire audi­ence depuis son lance­ment (2,6% de part d’au­di­ence). « C’est un échec per­son­nel pour Philippe Vil­amit­jana, qui avait fait de la recon­quête de l’access-prime-time son chantier prin­ci­pal pour la ren­trée 2013 », écrit Libéra­tion. Au-delà du bide qu’a fait Sophia Aram sur le petit écran, entrainant le JT de 20h dans sa chute, les émis­sions « Dans la peau d’un chef » et « Un air de famille » ont égale­ment fait défaut.

Ce n’est pas la pre­mière fois que les choix de Philippe Vil­amit­jana causent du tort à France 2. En 2012, l’émission « Vous trou­vez ça nor­mal ? » présen­tée par Bruce Tou­s­saint avait été sup­primé après trois mois de retrans­mis­sion. « Roumanoff et les garçons » est égale­ment à déplor­er pour le directeur des pro­grammes de France 2. « Et c’est à lui tou­jours que revient la sup­pres­sion des « Mots de minu­it », en juin dernier — sup­pres­sion injus­ti­fiée, au vu des économies de bout de chan­delle réal­isées, et une émis­sion non rem­placée, con­traire­ment à Tarata­ta, elle aus­si stop­pée par le directeur des pro­grammes de la Deux », ajoute Libéra­tion.

En out­re, France Télévi­sions « a décidé de con­fi­er à Thier­ry Thuil­li­er la Direc­tion de l’an­tenne et des pro­grammes de France 2 pour une mis­sion dont la pri­or­ité sera la redéf­i­ni­tion des pro­grammes des après-midi de France 2 et, plus générale­ment, la réaf­fir­ma­tion du statut général­iste de référence de la pre­mière chaîne du ser­vice pub­lic. », écrit le groupe pub­lic dans un communiqué.

Voir aussi : Sophia Aram, la reine
de la polémique bien-pensante (portrait)

Crédit pho­to : cap­ture d’écran vidéo France Inter via Youtube

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés